Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire. Frci, une armée hors-la-loi

le Lundi 9 Juillet 2012 à 07:17 | Lu 743 fois



Côte d'Ivoire. Frci, une armée hors-la-loi
Le ministre de la Défense, par ailleurs chef de l’Etat, Alassane Ouattara avait donné, par l’entremise de son ministre délégué, Koffi Koffi Paul, un ultimatum aux éléments des Frci et à leurs supplétifs, aux dozos et autres milices burkinabè, à se conformer à la réglementation. Et rendre les armes, libérer les domiciles occupées… au plus tard le 30 juin. Une semaine après le délai, personne ne semble concerné.

Alassane Ouattara, chef suprême des armées doublé de la casquette de ministre de la défense a véritablement du mal à mettre de l’ordre dans son écurie. Après avoir haussé le ton, lancé des ultimatums (dont le dernier a pris fin le 30 juin dernier) pour qu’enfin les Forces républicaines de Côte d’Ivoire se conforment à la discipline, il est obligé de constater que rien n’a changé. Toutes ses injonctions semblent tomber dans les oreilles de sourds. En dehors des ex-Fds formatés au respect de la hiérarchie et à la discipline, les Frci dont les ¾ des effectifs sont issus de la rébellion et des mouvements de «volontaires», peinent à se conformer aux décisions de la tête.

La discipline continue d’être une denrée rarissime au sein des Frci. Le ministre délégué avait demandé, en mai dernier, à la hiérarchie militaire de «prendre toutes les dispositions nécessaires pour que jusqu'au 30 juin 2012, tout militaire qui détiendrait encore illégalement des armes ou des munitions se conforme à la réglementation en vigueur». À expiration de l’ultimatum, rien n’a visiblement changé dans les rangs des Frci. Des individus non en «service» se baladent paisiblement avec des armes de guerre dans la ville. La police militaire dirigée par Koné Zakaria a dû multiplier ces derniers temps les patrouilles, pour traquer les éléments récalcitrants à cette circulaire de la hiérarchie militaire. Avec très peu de succès. Certainement, la conséquence d’une indiscipline presque chronique au sein des éléments des Frci.

Et pourtant, le 19 décembre 2011, Alassane Ouattara avait instruit les hauts commandements de l'armée à ramener la discipline dans leurs rangs. Si les supposés militaires sont restés de marbre face à cet ultimatum, qu’en est-il des dozos et milices burkinabè à l’ouest ? En tout cas, rien n’a bougé de ce côté-là. Ils gardent tous encore intacts leurs différents armements.

A côté de cette situation, il y a une certaine anarchie qui s’est installée dans la chaîne de commandement, à tel point que les arrestations proviennent de tous et de personne à la fois. Quand vous avez un parent qui est arrêté, dans la majeure partie des cas, illégalement et abusivement, il faut parfois mettre 48h pour découvrir les auteurs de son arrestation et le lieu de sa détention. Une situation qui a empiré durant le mois de juin.

Au point d’inquiéter les milieux diplomatiques. Les Frci, se comportent à la limite comme des hors-la-loi, avait lâché récemment un diplomate européen. La réforme du secteur de la sécurité a figuré en tête des dossiers sur lesquels le patron de l’Onuci et le chef de l’Etat ont échangé hier et sera à l’ordre du jour des discussions du Conseil de sécurité, le 18 juillet prochain à l’Onu. La question des Frci reste une grosse épine dans le pied d’Alassane Ouattara, ministre de la Défense. Qui selon une source militaire, devrait échanger avec les grands commandements hier.

Frank Toti
Nouveau Courrier

Lundi 9 Juillet 2012
Vu (s) 743 fois



1.Posté par madness le 09/07/2012 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a quoi Mr ouattara s attendait avoir le pouvoir a n importe quel prix et apres transformer des paysan ,des forgerons ,des brigans en mercenaire .Apres il veut les tranformer en une armee notional du jamain vu .Qu il se debrouille avec eux mais qu ils laissent la population tranquille.Ouattarapeut les ramener ou il les a prix en les payant puisqu il milliardaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !