Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire - Fin de la mission du Fmi : Silence sur la croissance économique 2013

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 29 Mars 2014 à 11:44 | Lu 933 fois



Le Fmi a séjourné en Côte d’Ivoire, du 11 au 26 mars dernier, dans le cadre des discussions sur la cinquième revue du programme économique et financier du pays appuyé par un accord au titre de la Facilité élargie de crédit (Fec).

Le fait marquant, c’est que la mission est repartie (voire s’est éclipsée) sans s’être prêtée à la traditionnelle conférence de presse. Une brève séance de restitution avec la Primature, et c’en est fini.
Pourtant, le communiqué final de cette mission appelle à des précisions et des éclairages.

Quel est le taux de croissance économique réel de la Côte d’Ivoire en 2013 ? C’est l’un des objectifs de cette mission, selon Michel Lazare, qui déclarait, à l’entame, qu’il s’agissait de vérifier les données macroéconomiques. On se perd en conjectures quand il indique à la fin de la mission que «la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel, estimée à 8,7%, s’est maintenue à un niveau proche des objectifs des autorités». Certainement un flou sciemment entretenu poiur ne pas mettre mal à l’aise le gouvernement qui ne jure que par un taux de croissance économique à deux chiffres.

Pour ce qui est des perspectives pour l’année 2014, les aléas du Fmi sec révèlent contraignants. Pour Michel Lazare et son équipe, la Côte d’Ivoire ne peut réussir économiquement qu’à deux principales conditions.

D’une part, l’accroissement de l’investissement privé. Il faut entendre par là, les offres du service privé extérieur, c’est-à-dire l‘engagement des opérateurs économiques étrangers. On se rappelle que lors de ICI 2014, les intentions d’investissements entre partenaires privés se chiffrent à 280 milliards FCFA. Or, - et ils en parlent eux-mêmes - , l’environnement socio-politique n’incite pas à l’investissement de masse, malgré la batterie de mesures mises en place pour attirer les investisseurs.

Relevons de nouveau ces propos d’un économiste, à l’Afp : «En 2011, au sortir de la crise, les investisseurs ont attendu. En 2012 et 2013, ils ont un peu investi. Là, ils s’arrêtent. Ils ne savent pas ce qui va se passer en 2015, année de la prochaine élection présidentielle». Quand on y ajoute l’insécurité, la corruption et la difficulté pour l’Etat de mobiliser sa contrepartie dans les contrats PPP, il y a de quoi être inquiet pour 2014.

D’autre part, il y a cette nécessité d’emprunter massivement à l’extérieur (le Fmi souligne qu’il faut des «appuis financiers extérieurs conséquents»). La signature de la Côte d’Ivoire est-elle encore crédible au regard de la déconvenue enregistrée lors de la première opération des Bons du Trésor ?
Malgré tout, la mission recommande au conseil d’administration de «permettre un décaissement de 48,78 millions de Droits de tirages spéciaux (environ 74 millions de dollars ou 35 milliards de Francs CFA», lors de sa réunion prévue pour début juin 2014.

Entre amis du Fmi, on doit s’entraidera.

J-S Lia liasylve@yahoo.fr
notrevoie

Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 29 Mars 2014
Vu (s) 933 fois



1.Posté par Franck le 29/03/2014 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une croissance économique virtuelle, le dictateur Alassane Dramane Ouattara jour après jour est mis à nu et la fin véritable de son règne est aujourd'hui réalité. Une croissance économique de la Côte d'Ivoire dans le rouge, en dessou de zéro pour un pays émergent en 2020 dans l'imaginaire ouattariste. Tous les pays de la planéte aujourd'hui savent qui est Alassane Dramane Ouattara, Un dictateur, qui soumet ces adversaires politique a la torture, un manipulateur et un menteur. Toutes les grandes chancelleries du monde ne veulent plus le recevoir. Menbre du RDR le tic tac du compte à rebour a commencé. La vérité fini toujours à rattraper le emnsonge. La fin est véritablement là.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !