Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Ensemble en avant pour un Etat de droit

le Lundi 12 Mars 2012 à 10:50 | Lu 889 fois



Cote d'Ivoire : Ensemble en avant pour un Etat de droit
Ces derniers temps, des malentendus ont suscité de l’émoi et de l’incompréhension parmi les soutiens du Président Laurent GBAGBO, d’où quelles soient. Cet épisode de l’histoire de notre lutte commune doit être refermé pour que nous regardions tous dans une seule direction, celle conforme à la vision du Président. Laurent GBAGBO, ce symbole, cette icône pour toute l’Afrique reste un Homme digne et serein. Cette image doit raffermir notre détermination et cultiver en nous un espoir et une grande espérance. Le Président donne beaucoup trop de lui-même pour son peuple. Il convient alors d’intégrer parfaitement la logique de son combat pour ne pas travestir un tant soit peu sa vision.

A chaque acte que nous posons, nous devons penser que le Président nous regarde. Chacun à son niveau doit faire une introspection et prendre conscience des enjeux. Cette période de notre histoire, parce qu’elle est très sombre, doit amener chacun – s’il est encore dans la ligne du Président – à faire preuve de responsabilité et de la plus grande retenue. Dans une période comme celle que nous traversons, ce qui est important, est ce qui peut nous unir, nous renforcer et nous faire gagner en efficacité.
C’est pourquoi il faut observer une grande vigilance pour dénoncer dès que faire se peut, ce qui peut contribuer à nous tirer en arrière ou vers le bas. Tous les témoignages et soutiens qui nous parviennent, montrent que le Président est vraiment celui que son peuple a choisi. C’est là un facteur déterminant et une marque qu’il convient de capitaliser à bon escient.

Par ailleurs, si la brutalité avec laquelle l’ancienne puissance coloniale est intervenue dans un simple « conflit électoral » entre Ivoiriens est de nature à intimider, à dissuader - dans la volonté de s’émanciper - ou à décourager les Ivoiriens et les Africains, le droit à vivre librement ne peut en aucune manière être sacrifié et/ou négocié. Dans un pays où - contrairement à hier - les terres sont arrachées par des gens qui arrivent de nulle part, l’opposition actuelle dans toute ses composantes doit se montrer digne car espoir de tous ceux - et ils sont les plus nombreux - qui aspirent à la liberté et au bonheur dans ce pays.

Le Président Laurent GBAGBO a lutté pour la restauration du multipartisme en Côte d’Ivoire. Sa marche vers la construction de la démocratie a été stoppée par les ennemis (collaborateurs et assimilés) de notre pays. Aussi, faut-il rappeler que la constitution de notre pays interdit l’exil. Pourtant, en plus de tous ceux qui ont fui le pays – parce qu’ils sont traqués et persécutés – nombreux sont ceux qui ne peuvent pas aller en Côte d’Ivoire sans être inquiétés.

Dans ce climat délétère, les jeunes, les moins jeunes et tous ceux qui aspirent à la liberté, doivent se mettre ensemble pour raffermir le combat. Chacun d’entre nous doit donc s’approprier cet appel à la mobilisation et au resserrement de nos rangs pour travailler à ce que notre pays (la terre de nos ancêtres) recouvre la paix et connaisse le développement qu’il mérite.

Pour finir, il faut dire que l’histoire des luttes nous enseigne que la haine, la jalousie, les mesquineries, les trahisons ne servent pas la cause d’un même bord. Ainsi, en mesurant entièrement le calvaire que vivent les populations et tous les travers qui sont déclinés plus haut notamment l’interpellation arbitraire récente de Laurent Akoun, tous ceux qui travaillent dans la ligne du Président doivent observer la discipline et se rendre vraiment disponibles pour la cause. Car nous devons tous retenir que cette Côte d’Ivoire telle qu’est aujourd’hui, n’est pas la nôtre et ne peut être acceptée en l’état. Nous devons donc nous montrer conséquents car l’Histoire interrogera un jour chacun d’entre nous.

Le Représentant Adjoint du Porte-parole du Président Laurent GBAGBO,
Claude KOUDOU

Lundi 12 Mars 2012
Vu (s) 889 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !