Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire : Elections législatives Après ADO solution, ADOU « la solution » arrive !

le Dimanche 20 Novembre 2011 à 17:11 | Lu 1189 fois



Côte d’Ivoire : Elections législatives  Après ADO solution, ADOU « la solution » arrive !
Les élections législatives en Côte d’Ivoire, fixées au 11 décembre 2011 s’annoncent à pas de course. Pour la prochaine législature 2011-2016, ils sont près de 946 prétendants qui souhaiteraient représenter le peuple ivoirien dans un hémicycle de 255 sièges issus de 205 circonscriptions électorales en Côte d’Ivoire. Parmi ces futurs législateurs ivoiriens, figure, M. Adou Martial. Ivoirien d’origine et fils de CECHI, dans le département d’Agboville (région de l’Agnéby) dans le sud de la Côte d’Ivoire, ADOU MARTIAL veut croire en ses chances de devenir le prochain député de la sous-préfecture de CECHI.

Qui est-il et quelles sont ses chances de gagner ?

Née le 18 août 1962 à Marcory (Abidjan) d’un père Dida de Lakota et d’une mère Abbey de Céchi, Adou fait ses primaires dans la commune d’Attecoubé (CP1-CM1) qu’il achèvera à Koumassi (CM2) ; Son certificat d’étude primaire et élémentaire (CEPE) en poche, il est orienté au Lycée Houphouêt-Boigny de Korhogo (6eme-4eme). Il obtient son BEPC à Bouaké et est orienté dans la prestigieuse école professionnelle de Grand Jean au Plateau (Abidjan) où il obtient avec mention très bien le BAC G2.
Ambitieux, Adou Martial comme tous les jeunes de son âge, décide d’aller poursuivre ses études en Europe. Il débarque en France un hiver de 88 et s’inscrit à l’IFA, paris 2, où il obtient son diplôme de technicien supérieur en informatique, option compta.
Pendant plusieurs années il travaille au sein de grands groupes industriels avant de devenir lui-même chef d’entreprise. Basé à Auxerre (Centre Est de la France), Adou Martial se rend au moins deux fois en Côte d’ivoire par an, soit pour y investir soit pour des raisons familiales. Il est marié et père de cinq enfants.

ADOU le Céchilien

Fils de Céchi, le futur candidat aux législatives et municipales pour le compte de la même sous-préfecture y a de solides attaches.

Héritier d’un grand père du nom de KASSI qui a donné son nom au quartier Kassikro dans la même ville, Adou Martial est lui-même propriétaire de plus de 900 hectares de terres. Avec un patrimoine de 10 ha de hévéa et 10 ha de bois tek.
Parrain de plusieurs promotions d’étudiants originaires de Céchi et promoteur de bien nombre d’évènements socio-culturels dans le département d’Agboville, Adou veut s’investir pleinement dans le développement de sa région tout en gardant un pied en Europe.

Car pour lui, l’Afrique doit copier ce qui est de positif en Europe surtout en matière de technologie pour son développement sans toutefois couper avec les réalités africaines.

Adou et les investisseurs occidentaux

« Adou la solution » comme le surnomment déjà ses proches, s’est lancé dans la course aux législatives du 11 décembre prochain en Côte d’Ivoire avec pour objectif principal, le développement de Céchi.

« Mes amis et moi avions depuis cinq ans muri l’idée d’implanter une usine de fabrication de matériels de construction à Céchi. Malheureusement, le climat politique n’était pas favorable. Aujourd’hui avec les nouvelles autorités qui ont promis tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité des affaires en Côte d’ivoire, nous avons jugé opportun que c’est le moment d’y aller. Je suis certes, candidat aux prochaines législatives mais sachez que ce projet date d’avant cette candidature, donc ne souffre d’aucune campagne de propagande ou de fausse promesse électorale.

Mes parents de Céchi le savent et d’ailleurs ce sont eux-mêmes qui m’ont sollicité pour les représenter à l’assemblée nationale. Je suis donc fier et heureux de formuler ou voter des projets de lois pour leur bien-être mais aussi de contribuer à la création d’emplois pour mes jeunes frères et sœurs de la sous-préfecture de Céchi avec lesquels je garde de solide lien. » A-t-il déclaré. C’était le samedi 19 novembre 2011, dans un grand restaurant parisien face à la presse internationale et en présence d’un parterre de chefs d’entreprises européens.

On l’a compris, le seul candidat indépendant issu de la diaspora parmi les 7 prétendants de la sous-préfecture de Céchi, veut mettre toutes les chances de son côté. Habitué à la foule villageoise, c’est donc les bras une fois encore chargés de projets que Adou dit « Adou la solution » arrive bientôt en Côte d’ivoire.

Celui qui battra campagne sur le thème de « l’Excellence et le travail » donne ainsi l’exemple.
Seulement, aura-t-il le flaire de défendre, lui qui est issu de la diaspora, les intérêts de ces millions de compatriotes résidants hors du pays, en proposant une fois élu, qu’un ou plusieurs sièges soient accordés aux ivoiriens de la diaspora à l’instar des députés maliens et sénégalais de la diaspora ?

Rappelons que c’est par décret n°2001-105 du 15 Février 2001, que CECHI est érigé en chef-lieu de Sous-Préfecture. Cette nouvelle circonscription administrative née de l'éclatement de celle de RUBINO compte dix (10) villages qui sont : Adoukro, Allany, Amani - N'guessankro, Banguié 2, Bédé N'goran, Bonikro, Céchi, Kouamékro, Mitichi et Trénou et une population d'environ 14207 habitants selon le recensement général de 1998.

La Sous Préfecture de Céchi est limitée par les Sous - Préfectures suivantes :
- au Nord par Anoumaba,
- au Sud par Rubino,
- à l'Est par M'Batto,
- à l'Ouest par Tiassalé.
- Céchi est situé à 145 kilomètres d'Abidjan et à 64 kilomètres du chef-lieu de Département, Agboville.

Fondé vers 188O par Affélé, un Abbey, originaire de Gouabo dans la Sous-Préfecture de Rubino, Céchi se nommait Kpoumgbo Abohasso. Le fondateur y vivait avec ses frères Soumara Abo, Kouao, Atoumani Djeti et Adoualé de la chasse, de la cueillette, de la pêche et du trafic de l'or et du sel avec le peuple Agni de M'Batto.

A la faveur de la pacification française et de la construction de la voie ferrée, un colon y est arrivé pour choisir le site de la future gare ferroviaire. A la demande du nom du hameau, le chef Soumara Abo aurait répondu "fou chiéchi ", ce qui signifie en Abbey "tu as fait du gaz"pour amuser l'assistance. Le colon croyant que "CHIECHI" était le nom du hameau l'a inscrit sur sa carte. Kpoumgbo Abohasso devenait ainsi CECHI.

Philippe KOUHON, journaliste Indépendant.
Mail : pkouhon@gmail.com





Dimanche 20 Novembre 2011
Vu (s) 1189 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !