Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Education nationale/ Recrutement d’instituteurs et de contractuels : Kandia prône une nouvelle mentalité

le Mardi 24 Juillet 2012 à 15:06 | Lu 5977 fois



Cote d'Ivoire : Education nationale/ Recrutement d’instituteurs et de contractuels : Kandia prône une nouvelle mentalité
Aux 3.000 contractuels et 5.000 instituteurs qui ont été recruté pour combler le déficit en enseignants, la ministre de l’Education nationale a prodigué des sages conseils pour réussir leur mission.

Le problème du manque d’enseignants a trouvé une solution. L’Etat vient de recruter 3.000 contractuels qui seront déployés sur toute l’entendue du territoire national. Pendant deux semaines, ces nouveaux enseignants ont reçu une formation accélérée. Ils sont prêts pour la tâche. Il n’y a que la situation de ceux qui n’ont pas perçu, en fin avril deux mois d’arriérés de salaire. Après deux mois de travail pour un contrat de quatre mois ils avaient été frustrés au point ou plusieurs avaient menacé de boycotter les examens à grand tirage si leur reliquat ne leur était pas versé avant le démarrage des épreuves.

Ces plaignants viennent précisément de la région des 18 Montagnes. Le ministère de l’Education nationale soucieux du bon déroulement des épreuves, les a rassurés. «Les documents concernant ces enseignants de la région des 18 montagnes nous sont parvenus tardivement. Pour payer, il faut que nous soyons sûrs que l’enseignant a dispensé effectivement les cours. Bangolo, Man etc. ont été les derniers à nous transmettre les documents demandés. Ces enseignants n’ont tout simplement pas constitué à temps leurs dossiers.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’argent prévu pour payer les 3000 enseignants contractuels recrutés par l’Etat est déjà disponible, avant même leur recrutement. La collecte de l’information n’arrive pas à temps. Nous n’avons pas la preuve qu’ils sont effectivement sur le terrain. C’est une question de crédibilité de leur présence sur leur lieu de travail ». Parmi les 3.000 contractuels, il y a eu 54 démissionnaires.

Mais le ministère s’est encore voulu rassurant. « Même s’il y avait un besoin de 4.000, on les comblera. Je dois rappeler que lorsqu’on lançait cette opération, on avait un besoin de 3.000 mais on a enregistré 17.655 dossiers. Nous n’en avons retenus que 3.000. Ce qui veut dire qu’il y a 14.000 qui attendent. Ils remplissent les critères, mais il y a une sélection que nous avons faite par rapport au Curriculum vitae (Cv), à la demande manuscrite, aux diplômes. Nous sommes en train de chercher des solutions pour remplacer ceux qui sont démissionnaires », avait alors expliqué Kouyaté Abou.

Aucun travers à tolérer

A savoir que dans le cadre du Programme présidentiel d’urgence autorisé le recrutement exceptionnel de 5.000 enseignants l’Etat a dont 2.500 instituteurs ordinaires et 2.500 instituteurs adjoints. Après 10 semaines de formation qui les rendra opérationnels, les ordinaires seront affectés dans les quatre coins du pays. Quant aux adjoints, ils bénéficieront dès la rentrée d’une formation de neuf mois. A cet effet, Kandia Camara a été claire hier avec ces instituteurs version Ppu, lors du lancement de la formation des ordinaires.

La Côte d’Ivoire a besoin d’enseignants avec une nouvelle mentalité, bien éduqués et sans aucun travers. Le syndicalisme, les associations et les récriminations viennent après. La ministre de l’Education nationale a indiqué à ces enseignants que c’est une grâce de Dieu d’avoir obtenu cet emploi qui leur permettra de prendre en charge leurs familles. «Nous ne tolérerons plus aucun travers.

L’enfant est une pâte à modeler, n’oubliez pas d’où vous venez », a-t-elle averti. La patronne de l’école nationale a rappelé que c’est pour combler l’énorme déficit exprimé par les directeurs régionaux que le président de la République a autorisé le recrutement exceptionnel des 3.000 contractuels. Elle a également rappelé que dans le primaire où les besoins sont beaucoup plus grands, 5.000 futurs enseignants ont été recrutés. « Notre désir de combler nos déficits ne nous fera sacrifier ni la qualité ni la professionnalisation de la formation.

C’est pourquoi les cours se dérouleront effectivement jusqu’au samedi à midi. De plus sur le terrain, la formation sera complétée par un dispositif de formation continue jusqu’à la titularisation des stagiaires et même au-delà. Chers élèves-maitres, vous ne le savez sans pas encore, mais dans deux mois, l’avenir de ce pays sera entre vos mains. Prenez conscience de votre part de sacrifice dans la reconstruction de la nation afin de toujours mériter du peuple de Côte d’Ivoire», a sensibilisé Kandia Camara. Le directeur des écoles, lycées et collèges, Méa Kouadio s’est réjoui du faible taux d’absentéisme. Méa Kouadio a fait remarquer qu’il n’y avait que 3 absents, ce qui a donné 98% de taux de présence.

Napargalè Marie

Mardi 24 Juillet 2012
Vu (s) 5977 fois



1.Posté par duval le 24/07/2012 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
KANDIA, ça c'est vraiment une recrutation ! Parce que ces jeunes gens ont besoin de nourrir leur famille, il faut faire une formation accélérer de 2 mois et demi à la place de de 2 ans de formation pour des gens en charge d'une éducation de base ? On aura encore d'autres recrutations et des corrigeurs à la fin du cycle !
Bon vent à toi et tu n'as aucune hont de te montrer à votre tci. COTE D'IVOIRE YAKO !

2.Posté par imperialjoko le 25/07/2012 11:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah c est cela les milliers d emplois promis?mais c est facile de recruter a bas les concours avec ce regime,maintenant ces recrues beneficient t-elles des memes avantages que ceux qui ont fait le cafop?l affirmative me surprendrait!!!

3.Posté par ANAKI JUDUCAEL le 07/09/2013 03:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Recruter des enseignants cest bien mais encore faut il penser a leur formation vu les conditions fs lesquelles ceux ci st recrutés. la formations des enfants en depend.

4.Posté par lago le 26/07/2016 06:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrais savoir s'ilétait nécessaire de faire un récrutement. Pourquoi ne pas prendre en grand nombre ceux qui ont passé le concours de cafop ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !