Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Des enseignants grévistes « attaqués » à domiciles par des militants du parti de Ouattara

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Samedi 2 Mai 2015 à 07:05 | Lu 1112 fois

Soupçonnés d’être « les instigateurs de la grève des enseignants » dans leur localité, des enseignants dont Arnaud Boka Kouadio, secrétaire général du Syndicat pour la revalorisation des enseignants du secondaire (SYRES) de Côte d’Ivoire, professeur au lycée de Divo (191 Km au Nord-ouest d’Abidjan), affirment avoir été « attaqués » depuis mardi à leurs domiciles par des individus armés.



« Tout s’est passé hier (mardi) autour de 20H GMT (heure locale). J’allais être attaqué par une cohorte de personnes », mais « alerté (…) j’étais dans mon arrière cour » où « j’ai sauté la clôture (de l’habitation) pour me mettre en lieu sûr », a raconté M. Boka, joint au téléphone.

M. Boka accuse des proches du pouvoir membre du Rassemblement des Enseignants Républicains (RER) d’avoir « organisé » cet assaut sur son domicile, indexant ouvertement M. Mamery Konaté, instituteur dans une école publique de la ville de Divo, d’en être le « commanditaire ».

« Je n’ai pas été touché physiquement » par ces individus qui ont par ailleurs « menacé mon enfant », la dizaine, et d’autres membres de la famille, qui ont pu être exfiltrés par la police plus tard.

Ces personnes « nous reprochent d’être des instigateurs » de cette grève, « diligentée contre le pouvoir et il faut nous mettre hors d’état de nuire », a-t-il ajouté.

Depuis, « on recevait des menaces », ce qui a amené des enseignants grévistes à se « cacher » et « plusieurs responsables syndicaux sont en cavale », a poursuivi le secrétaire général du SYRES, Boka Kouadio.

Ettien Félix, un autre enseignant à Divo raconte « Nous sommes dans une situation de terreur actuellement à Divo. Nous sommes en fuite de nos domiciles. Des individus armés de machettes, de gourdins et d’armes a feu circulent à moto à la recherche des domiciles des enseignants. Nous sommes refugies dans des endroits. Faites passer l’info pour sauver nos vies »

Plusieurs syndicats d’enseignants ivoiriens sont en grève sur l’ensemble du territoire, depuis quelques semaines, pour réclamer au gouvernement le déblocage des salaires et des avancements indiciaires.

A Abidjan, la capitale économique du pays, quelques manifestations d’élèves sont observées depuis lundi, pour demander aux enseignants de reprendre les cours.

Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, avait promis le déblocage des avancements indiciaires au niveau des agents de la fonction publique. Il devrait rencontrer les confédérations syndicales des différents secteurs, le 1er mai.

En cas de non satisfaction de leurs préoccupations, le chronogramme des examens de fin d’année, prévu entre mai et fin juillet, pourrait connaître une perturbation.

Source : Alerte Info

Afrik53.com : Infos 7J/7
Samedi 2 Mai 2015
Vu (s) 1112 fois



1.Posté par manet hugues le 02/05/2015 10:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours les mêmes après se seront encore eux les victime.nous somme fatigue de cette violence gratuite du RDR et support

2.Posté par Ahoussi le 02/05/2015 22:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Domage qu''on en arrive à cette violence inutile. La grève est un droit reconnue à toutes les organisations syndicales. Elle a ses règles et ses pratiques. Si !es grévistes les observent et n''usent eux-mêmes pas de procédures illégales.

3.Posté par TRIBUNE ANONYME le 02/05/2015 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la cote d'ivoire ou sarkosy a installé la démoncratie, est devenue un état d'exception dans le monde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !