Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Déclaration Relativement à la commission d'enquête sur la crise post-électorale créée par le gouvernement.

le Mardi 7 Février 2012 à 18:04 | Lu 620 fois



Cote d'Ivoire : Déclaration Relativement à la commission d'enquête sur la crise post-électorale créée par le gouvernement.
Depuis le déclenchement de la crise ivoirienne en 2002, l’Etat ivoirien et la communauté internationale ont initié plusieurs enquêtes sur la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire. Des victimes, auteurs et coauteurs ont été clairement identifiés dans ses différents rapports.

Depuis le 11 avril 2011, plusieurs proches du Président Laurent GBAGBO sont victimes d’emprisonnement abusif. Le président Laurent GBAGBO lui-même a fait l’objet de déportation à La HAYE.

A l’inverse, les auteurs de rébellion, de crimes, de viols reconnus par les rapports de l’ONU et des associations de défense des Droits de l’Homme bénéficient d’une sorte d'immunité des vainqueurs parce que proches de M. Alassane Ouattara. Les communautés nationale et internationale crient toutes à la « justice des vainqueurs ».

Pour faire diversion, le pouvoir OUATTARA déclare attendre le rapport d’une commission mise en place par ses soins pour interpeller les auteurs et coauteurs de ces crimes.

Face à cette tentative de diversion, le FPI fait deux remarques :

1. le pouvoir OUATTARA n’a pas attendu le rapport de cette commission avant de mettre en prison plusieurs partisans du Président Laurent GBAGBO et procéder à sa déportation à La HAYE,
2. ce pouvoir a suffisamment démontré son caractère partisan pour que les Ivoiriens s’attendent à un rapport objectif d’une commission mise en place par lui.

Le FPI tient donc à dénoncer publiquement cette commission « non inclusive » et ne saurait nullement se reconnaitre dans le rapport qui en sortira.

Fait à Abidjan, le 6 Février 2012
Le Secrétaire Général, Porte-parole
Laurent AKOUN

Mardi 7 Février 2012
Vu (s) 620 fois



1.Posté par SILUE SEKONGO le 07/02/2012 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LAISSEZ SA MAJESTE AL SATANE OUATTARA 1er A SES PLAISANTERIES. JUSQUES A QUAND S'AMUSERA-T-IL AVEC LES MALHEURS QU'IL A CREES AUX IVOIRIENS. VOICI UN MONSIEUR AU COEUR INHUMAIN QUI, FORT DU PARAPLUIE TEMPOREL DE SARKOZY CROIT QUE C'EST APRES LUI QUE VIENT DIEU. ON TUE A SON NOM LES IVOIRIENS DEPUIS PLUS DE 20 ANS, AVEC LE POINT D'ORGUE ATTEINT DANS LA NUIT DU 18 AU 19 SEPTEMBRE 2002, ET IL MET DES INNONCENTS DANS DES PRISONS A SERPENTS ET SE MET A JOUER DE LA COMEDIE LORSQU'IL S'AGIT DE METTRE FIN A L'IMPUNITE S'AGISSANT DE SES REBELLES DONT LES CRIMES DE GENOCIDE, CRIMES CONTRE L'HUMANITE ET CRIME DE GUERRE RELEVENT DE L'EVIDENCE.

DRAMANE CROIT-IL QUE CE PETIT JEU PEUT ALLER JUSQUE OU ? REGARDONS-LE. MAIS QU'IL PLEUVE OU QU'IL FASSE SOLEIL, CES EXTERMINATIONS DES MASSIVES DES WE, DES ABBEY, DES ATTIE, DES AGNI, DES ABOURE, DES ABIDJI, DES ADJOUKROU, DES BETE, DES KROUMEN, DES DIDA, DES ALADJAN, DES GOURO NE SAURONT RESTER IMPUNIS...MEME SI OUATTARA MOURAIT CE JOUR, SON CORPS SERA EXHUME POUR DIRE CE QUE LE PEUPLE IVOIRIEN LUI A FAIT POUR VENIR DE SON BURKINA NATAL TROUBLER GRAVEMENT SA QUIETUDE..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !