Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Comité Central Ordinaire du Fpi: Les grandes décisions

le Lundi 27 Février 2012 à 02:36 | Lu 591 fois



Le Front populaire ivoirien (Fpi) a tenu un comité central ordinaire le samedi 25 février 2012. Nous vous proposons ci-dessous, le communiqué final qui a sanctionné les travaux de ces assises.
1- Sur convocation du Secrétaire Général et porte parole, le Comité Central du Parti s’est réuni en session ordinaire, le samedi 25 février 2012 au siège du CNRD à Cocody cité des arts, de 11h à 14h, sous la présidence effective du camarade AKOUN Laurent, secrétaire Général, assurant l’intérim du président en mission à l’extérieur.

2- Cette session avait à son ordre du jour deux (2) points :
- Informations,
- Analyse de la situation nationale et perspectives.
3-Le Comité Central a entendu le compte rendu des différentes rencontres et séances de travail que le Secrétariat Général a eues avec :

•Les représentations diplomatiques, notamment les Ambassades du Canada, de la Russie, de la France, de la Suisse et des Etats Unis d’Amérique ;
• Les responsables de la Sous-division Afrique occidentale du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes de la France et le représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

Il a aussi entendu le compte rendu de la mission effectuée par le Secrétaire Général en Afrique du Sud, au centenaire de l’ANC.
Le Comité Central a en outre été informé de l’importante mission du Président du Parti, le camarade Miaka Ouretto en Europe.
4- Le Comité Central prend acte du rétablissement des contacts entre la direction du parti et les représentations diplomatiques dans notre pays. Tout en encourageant la direction à multiplier ce genre d’initiative, il lui recommande de demeurer vigilante sur les préoccupations essentielles du parti.

5- Le Comité Central a été informé des décès et/ou des obsèques des camarades Gnan Raymond, Paul Antoine Bohoun Bouabré, Tapé Richard dit Mao, Jean-Baptiste Gomont Diagou, maire de Cocody et Essoh Brah Elisabeth, Sécretaire fédérale OFFPI de Jacqueville. Compte rendu a été également fait des actes de solidarité posés par le parti envers des militants souffrants ou des familles éplorées.

6-Tout en s’inclinant devant la mémoire des camarades disparus et en compatissant à la douleur des familles, le Comité Central élève une vive indignation face à la stratégie de mise à mort des militants FPI en général et en particulier des élites du parti, contraints à l’exil. Il demande au Secrétariat Général d’entreprendre toute action idoine de solidarité envers les militants mis délibérément en détresse par le régime Ouattara.

7- Le Comité Central a entendu le rapport du Secrétariat Général relatif au meeting organisé par la direction du parti, le samedi 21 janvier 2012 à la place FICGAYO de Yopougon, qui a subi la barbarie des partisans du Chef de l’Etat, Allassane Ouattara, dont le forfait a été implicitement reconnu par le Gouvernement à travers le porte-parole du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur.
8- Le Comité Central déplore cette cinquième agression des meetings du FPI, ayant engendré cette fois des conséquences dramatiques dont la mort du camarade APPIENY BROU Innocent, les blessures de soixante-huit (68) militants et d’importants dégâts matériels évalués à plus de soixante trois millions (63 000 000) FCFA.

9- Le Comité Central s’indigne et s’insurge face à cet acte de violence inouïe et sans fondement ; le condamne avec la dernière énergie et exige que lumière soit faite sur cette atteinte grave à la liberté et aux droits élémentaires du citoyen. Il prend à témoin l’opinion nationale et internationale de la volonté manifeste du régime Ouattara de donner un véritable coup d’arrêt à la démocratie et aux libertés individuelles et collectives en Côte d’Ivoire.

10- Faisant l’analyse de la situation politique et sociale en Côte d’Ivoire, le Comité Central note l’importance de la période de janvier à juin 2012, au cours de laquelle la mobilisation et la vigilance devront se renforcer afin d’obtenir la libération du Président Laurent Gbagbo, le retour paisible des exilés, l’élargissement de tous les détenus et la réinstauration de la démocratie.

11- Le Comité Central a analysé l’environnement de l’installation de la Commission Nationale d’Enquête par le régime Ouattara, dirigée par le juge pro-Ouattara, Madame Matto née Cissé Loma. Il ressort que cette Commission n’a aucune crédibilité. En conséquence, le Comité Central récuse cette commission et demande à tous les militants et à tous les démocrates de s’abstenir de participer à cette mascarade.

12- Le Comité Central a été informé des actions judiciaires entreprises tant au plan national qu’international pour l’élargissement total et définitif de tous les camarades détenus. Il prend acte du statut d’indigent reconnu au président Laurent Gbagbo par le Greffe de la CPI, démontrant de fait la vacuité du procès orchestré par le régime Ouattara pour un supposé crime économique.
13- Le Comité Central note également, avec intérêt, la décision des juges de la CPI d’enquêter sur la crise ivoirienne couvrant la période allant du 19 septembre 2002 au 28 novembre 2010 et de considérer cette crise comme étant un ensemble uni et indissociable. Il instruit le Secrétariat Général d’accorder la plus haute attention à cette nouvelle donne judiciaire qui rejoint le souhait du FPI et de tous les démocrates ivoiriens et africains.

14- Par ailleurs, le Comité Central félicite le Secrétariat Général de l’organisation réussie de la commémoration du 18 février 1992 dont le 11 avril est l’aboutissement. Il l’instruit d’organiser avec sérieux et engagement la commémoration du 08 mars, «journée internationale de la femme», en dédiant l’édition 2012 aux militantes et aux femmes démocrates, particulièrement à Simone Gbagbo et à toutes les femmes arbitrairement maintenues dans les liens de la détention en Côte d’Ivoire. Il demande en outre au Secrétariat Général de prendre toutes dispositions appropriées pour commémorer deux (2) événements majeurs : le 11 Avril comme journée de souvenir et le 30 avril 2012, fête de la liberté.

15- Le Comité Central, après une analyse approfondie de la situation de crise, décide de la convocation d’une Convention du parti dans la période de fin avril 2012. A cet effet, il met en place, conformément aux textes du parti, un bureau de séance présidé par le camarade Douati Alphonse, Secrétaire Général Adjoint et composé des camarades Secrétaires Nationaux, Tapé Kipré , secrétaire de séance, Bamba Massani et Zagol Claude, rapporteurs. Le thème retenu est : quel FPI pour la reconquête des droits et libertés démocratiques?

16- Enfin le Comité Central a enregistré une communication sur l’évolution du dossier relatif au dégel des avoirs, présenté par le camarade Adja Jules, président du Collectif pour le dégel des avoirs gelés. il encourage le Secrétariat Général à apporter les appuis politiques nécessaires à ce collectif pour le rétablissement de la dignité des victimes.

17- Le Comité Central élève une vive protestation contre la politique de « rattrapage » proclamée et mise en œuvre par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, qui introduit une différentiation ethnique entre les citoyens ivoiriens dans les nominations aux emplois publics en Côte d’Ivoire. Il condamne cette idéologie qui rappelle la période sombre du nazisme et qui met en danger l’avenir de la Nation.

18- Le Comité Central félicite le Secrétariat Général pour la qualité du travail qu’il abat en cette période délicate et adresse une mention spéciale au président du parti, Miaka Oureto et aux membres du Secrétariat Exécutif. Il les assure de son soutien militant et les engage à garder le cap de la dynamique unitaire avec tous les alliés réunis au sein du CNRD, pour la réalisation de ses objectifs. Il félicite la camarade Amon-Ago Marthe pour sa désignation au poste de Secrétaire Général par intérim du CNRD et l’encourage dans l’accomplissement de cette nouvelle mission.

19- Pour terminer, le Comité Central recommande à tous les militants membres des organes centraux et des structures de base de s’approprier absolument les présentes décisions. Il leur demande de maintenir la cohésion au sein du Parti et de se tenir mobilisés et de rester à l’écoute des mots d’ordre de la Direction du Parti, dans la sérénité et dans la confiance.

Fait à Abidjan,
le 25 Février 2012
Le Comité
Central du FPI

Lundi 27 Février 2012
Vu (s) 591 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements










Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !