Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire. Bouaké l'insécurité atteint son paroxysme

le Lundi 19 Mars 2012 à 08:05 | Lu 2078 fois



Côte d'Ivoire. Bouaké l'insécurité atteint son paroxysme
Les populations de la ville de Bouaké (centre, 360 km d'Abidjan) ne savent plus à quel saint se vouer face au degré inquiétant de l'insécurité dans l'ex-quartier général des Forces nouvelles (ex-rébellion du nord).

D'après un rapport de Human Right Watch, la vie à Bouaké et dans la région du centre rythme au quotidien avec braquages, attaques de domiciles et sur les axes routiers.

Le conseiller municipal Fanny Mamadou ne dit pas le contraire.

"Nous vivons une situation indescriptible, l'insécurité dans la ville est à son paroxysme dans la mesure où tous les jours, de nuit comme de jour, il est fait cas de braquage soit dans la ville soit sur les routes malgré la présence des forces de l'ordre dans la zone", renchérit-il.

Traoré Maïmouna, une étudiante, raconte que les jeunes filles sont fréquemment l'objet de violences sexuelles le soir tombé dans les quartiers sans électricité publique.

Pour le président de la plate-forme de la société, Doumbia Soumaïla, à l'origine de la situation se trouve le manque de moyens des forces de l'ordre.

"Nos policiers et gendarmes sont quelque peu débordés par la situation dans la mesure où ils ne sont pas dotés de moyens pour lutter efficacement contre ce phénomène devenu une vraie gêne", dénonce-t-il.

"L'insécurité est une conséquence de la paupérisation galopante ", tente d'expliquer le maire de la commune Fanny Ibrahima.

"Notre commune a abrité la rébellion et c'est une autre conséquence de ce phénomène d'insécurité que nous vivons au jour le jour", ajoute-t-il.

En 2002, un coup d'Etat contre le régime en place s'est mué en une rébellion armée qui s'est installée dans la moitié nord du pays avec pour quartier général la ville de Bouaké.

L'armée de l'ex-rébellion des Forces nouvelles a aidé à installer Alassane Ouattara au pouvoir après l'élection présidentielle contestée de novembre 2010.

Le désarmement, la démobilisation et la réinsertion des ex- combattants des Forces nouvelles constituent un véritable défi pour le gouvernement.

Le gouvernement a mis en place une police militaire pour traquer les ex combattants et "faux militaires" indélicats.

De même, une brigade mixte composée de policiers, de gendarmes et de militaires a été installée récemment à Bouaké pour lutter contre le phénomène des "coupeurs de route" et les braquages sur les axes routiers.

"Ce n'est pas une fatalité, des mesures sont en train d'être prises en vue de restaurer un climat de quiétude au sein des populations", assure le maire Fanny Ibrahima.

Xinhua

Lundi 19 Mars 2012
Vu (s) 2078 fois



1.Posté par fatim le 19/03/2012 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous voyez comment la violence n a jamais ete un moyen pour resoudre un probleme kelke soit ce probleme. vs avez gate notre pays, assumer les consequences maintenant. il est trop tard ...

2.Posté par imperialjoko le 19/03/2012 12:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la rebellion finit toujours par vomir ses propres enfants.

3.Posté par IMPERIALJOKO le 19/03/2012 13:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous recoltez les fruits de votre sale besogne

4.Posté par AFRICAIN le 19/03/2012 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ATTEN HUMAIN RIGHT UNE VITRINE DE LA CIA

PAR INTERESSANT

5.Posté par lisa le 19/03/2012 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUELLE HONTE ;LES REBELLES S AGRESSENT ENTRE EUX C EST BIEN HEUREUSEMENT QUE L ANALPHABETE DU SOIT DISANT MINISTRE DE L INTERIEUR AVAIT DIT QUE LE PAYS ETAIT EN SECURITE.BANDE DE CRIMINELS ET MENTEURS VOUS SAVEZ SEULEMENT EGORGER LES GENS ET MENTIR.......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !