Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire. Attribution des permis: Les Burkinabè raflent presque tout

le Jeudi 15 Novembre 2012 à 04:05 | Lu 1167 fois



Côte d'Ivoire. Attribution des permis: Les Burkinabè raflent presque tout
Le nouveau Courrier

Depuis la prise du pouvoir par Alassane Ouattara, les investisseurs et opérateurs économiques burkinabè ont pignon sur rue en Côte d’Ivoire, où ils envahissent ou renforcent leur présence dans la plupart des secteurs clés de l’économie. Ils se signalent désormais depuis environ un an dans le secteur très sensible des mines. Et, coïncidences hasardeuses, ils décrochent quatre des cinq premiers permis de recherche minière délivrés par Alassane Ouattara.

Cela fait un peu plus de dix-huit mois qu’Alassane Ouattara règne sur la Côte d’Ivoire. Après avoir suspendu ou annuler les procédures d’attribution de permis de recherche dans le secteur des mines, c’est finalement le 7 novembre dernier que Ouattara a délivré «ses» premiers permis de recherche et d’exploration minière dans le pays, dont une majorité dans la filière aurifère. Le chef de l’Etat n’a fait qu’entériner les choix - des entreprises - de son tout puissant ministre des Mines, Adama Toungara.

Qui ne sont autres que des sociétés proches des milieux d’affaires burkinabè, selon la Lettre du continent. Qui renseigne davantage sur ces sociétés de la «légion» burkinabè. «Malgré un modeste capital d’un million de Fcfa, la compagnie Ivorian Birimian Gold, basé à Bouaké, ex-quartier général de la rébellion des Forces nouvelles, a obtenu trois permis sur les cinq accordés. Ces derniers situés à Adzopé, Bondoukou et Katiola. Le directeur général d’Ivorian Birimian Gold, Issa Bambara, est un proche de Guillaume Soro ainsi que de Moussa Dosso, ministre de l’Industrie», révèle La Lettre du continent N°646.

Ce dernier, Issa Bambara, étant également impliqué dans le business du coton entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Cette proximité avec deux patrons de l’ex-rébellion des Forces nouvelles explique-t-elle la razzia opérée dans l’obtention des permis par cette «inexpérimentée» société ? En tout cas, elle n’est pas seule à enlever des permis si disputés. Puisqu’une autre entreprise, constituée également il y a à peine un an, vient de bénéficier d’un permis de rechercher minière pour l’or.

Il s’agit de la Société d’exploitation recherches minières et de services (Sermis) administrée, selon la Lettre du continent par Salif Ouedraogo. Au-delà de ce dernier, se dresse la silhouette d’Inessa Guénatou Badini, patronne de Youma SARL, l’actionnaire de référence de Sermis. Mme Guénatou Badini n’est autre que la fille de Boureima Badini, l’ex-représentant du facilitateur dans la crise ivoirienne, le président burkinabè Blaise Compaoré.

Ces deux sociétés proches des milieux d’affaires burkinabè, créées il y a à peine un an, raflent à elles seules quatre des cinq premiers permis de recherche minière (avec celui de la société canadienne Sama Nickel), délivrés par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Là où, selon la lettre du continent, des multinationales comme le sud-africain Rangold Ressources, l’australien Newcrest Mining ou le canadien Le Mancha s’étaient positionnées depuis un long moment sur ces différents permis, espérant être retenus. Il y a de quoi à grincer des dents et à se poser des questions.Et surtout à ne pas rassurer les nombreux investisseurs étrangers et autres multinationales qui espèrent plus de fluidité et de transparence dans le secteur très stratégique des mines.

Frank Toti

Jeudi 15 Novembre 2012
Vu (s) 1167 fois



1.Posté par Halin Bebel le 15/11/2012 06:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vérité ne fait qu'apparaitre au grand jour.Quand on vous disait qu'il est b....

2.Posté par mi Lune le 15/11/2012 10:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
faut pas avoir peur de finir ta phrase.c'est 1Burkinabe.Ns qui les avons accueillit dans ce pays avec amour ils ns livrent la guerre pr ns depouiller.Le jr ou la vapeur va se renverser.. Je ne pense pas k'1seul pourrait avoir l courage de rester ici.

3.Posté par gombo le 15/11/2012 14:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà pourquoi Mossi Blaise soutien son frère Mossi dramane

4.Posté par varan le 15/11/2012 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ouf ! quelle gouvernance

oui je veux gouvernez la côte d'Ivoire et monsieur Mossi Dramane est entrain de gouverner mon en dilapidant le trésors et partager ça à ses frères du Burkina je crois que c'est une politique de vidé les ressources du sous solde notre pays il fait cela parce qu’il sait que son heure arrive pour quitté la présidence de cet pays la Côte d'Ivoire.

Frère j'en appel a notre conscience afin que nous ne baissions pas les bras pour ne ce que ses burkinabés dévalise encore une fois notre patrimoine.

il peuvent tous acheter mais qu'ils transporte tous ces biens hors du sinon rien ne sera valable après.

5.Posté par Fati le 15/11/2012 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il pensait qu’être président pour gouverner la cote d’ivoire été comme baiser la chatte de Dominique qui fait sa force. Quel dommage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !