Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Attaque d’une position des FRCI à Yopougon : 2 soldats tués, 3 grièvement blessés

le Jeudi 26 Avril 2012 à 08:31 | Lu 1266 fois



Cote d'Ivoire : Attaque d’une position des FRCI à Yopougon : 2 soldats tués, 3 grièvement blessés
Publié le jeudi 26 avril 2012 | Le Patriote - Coulibaly Moustapha et Soumahoro Siaka, deux éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire ne sont plus de ce monde. Ils ont été froidement abattus par des individus sans foi ni loi dans la nuit du

mardi au mercredi, aux environs de 2 heures du matin. La scène tragique et horrible s’est déroulée à la SIDECI dans la commune de Yopougon. Trois autres soldats ont été grièvement blessés lors de l’attaque meurtrière menée contre la position des FRCI. Mais qui a orchestré ce crime odieux et révoltant? Les regards des habitants du quartier se tournent vers les miliciens de l’ancien régime. Selon eux, il n’y a pas de doute que ce sont les ‘’chiens de guerre’’ revenus du Ghana qui ont conduit cette descente violente et barbare d’une autre époque.

En effet, hier c’était la tristesse, la désolation et la consternation au poste attaqué. Les soldats rencontrés sur le lieu du crime avaient le visage fermé, armes au poing, ils veillaient au grain. Dominés par la douleur de la perte de leurs deux frères d’armes, les soldats sont restés dignes. L’atmosphère était lourde à l’arrivée d’un détachement de l’ONUCI venue s’enquérir des nouvelles. Selon le chef de poste, Berté Siaka, ceux qui ont attaqué ont usé de subterfuges pour commettre leur forfait. «Hier nuit, des personnes au nombre de quatre sont venues garer leur voiture ici dont l’immatriculation était cachée. Elles sont venues saluer les éléments. Donc, on ne s’attendait pas à une attaque.

Or c’était des ennemis. C’est après que nous nous sommes rendus compte de leur intention de nous rayer de la surface de la terre. Ils ont fait le grand tour et à leur retour, ils ont ouvert le feu sur nous. Arrivés à notre niveau, ils ont commencé à tirer. Deux de mes éléments sont tombés sur le champ. Aussitôt, nous avons riposté. Et ils sont remontés dans leur véhicule pour fuir. Faute de moyens de locomotion, nous n’avons pas pu les poursuivre», a-t-il regretté. Avant de plaider auprès des autorités militaires et le gouvernement pour la prise en charge de ses éléments blessés internés à l’hôpital militaire d’Abidjan et surtout la dotation de son unité, en véhicules pour une efficacité dans leur mission de sécurisation du secteur de la SIDECI.

Selon un élément des FRCI, qui a requis l’anonymat, l’Etat-major fait preuve de laxisme dans le traitement des informations mises à sa disposition et cela coûte la vie à des soldats. «Une centaine de miliciens que nous connaissons sont rentrés à en provenance du Ghana dans la commune. Nous avons communiqué l’information à l’état-major. Une équipe est venue voir où ils sont localisés. Mais on ne comprend pas pourquoi, ces miliciens armés et localisés ne sont pas inquiétés. C’est normal que ces tueurs s’adonnent à leur jeu favori qui est d’ôter la vie à leurs semblables. Il est temps d’agir pour ramener la sécurité dans la commune», a-t-il recommandé.

Lacina Ouattara

Jeudi 26 Avril 2012
Vu (s) 1266 fois



1.Posté par Alla kabo le 26/04/2012 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah! kan on tu com sa, sa fait mal; coulibali moustafa et soumaoro siaka sont aussi sans foi ni loi comme mossi dramane, le petit gros soro et lhomme au visage froisser Ham Bak.et tous les dozos et autre frci qui ont commettent des crimes odieux depuis 2002.

2.Posté par Alla kabo le 26/04/2012 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lancina ouattara, sache ke cest com sa les soit disant commandos invisibles agissait contre les policiers de la republik sacrifier par le perfide brindou mbia, eternel chef de la police, et kalifier de pro gbagbo. donc il ne sagit pas de crime dune autre apoque kar lepoke na pas du tout changer. tu gagnerais a etre plus professionel en denonssant les crimes de ton triste idole mossi dramane, commandant de cercle instaler normalement a abidjan par sakozy ki sanva biento.tu te comporte pluto com un journaleux ecrivaillon hypocondriaque.

3.Posté par Alla kabo le 26/04/2012 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ecoute lancina ouattara, sa ne te dit rien dans la cervelle kan dans un pays comme le notre ou il ya plus de 60 ethnie, il nya ke les KONE, COULIBALY, TRAORE, SORO, OUATTARA, BAMBA, SOUMAHORO, ETC... ETC...DANS UNE une armee de clan et tribu regionaliste baptiser FRCI; car 99,99 pourcent des frci sont du nord au nom du rattrage. et sa ce nest pas de lexclusion...continuer mais vous aller tous payer juska la fin; sa ne fait ke commencer.

4.Posté par SHARRON le 26/04/2012 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frères, je crois que c'est des bandits qui ont faits un reglement de compte. Alors passez votre chemin. C'est une affaire entre frères d'armes. Le pays est gouverné et sécurisé. Vive Drame Man!

5.Posté par TOUK le 26/04/2012 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvres combattants pro-Gbagbo. vous n'avez plus droit à la vie Côte d'ivoire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !