Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Après le limogeage d’Adama Bictogo, Le camp de Gohourou contre-attaque

le Vendredi 25 Mai 2012 à 06:50 | Lu 748 fois


Le scandale des déchets toxiques d’Abidjan refait surface avec les nouvelles révélations qui ont été relayées par la presse internationale. Il n’en fallait pas plus pour Soro Do, conseiller spécial de Gohourou Zialo Claude François, ex-président de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques (Cnvdt-ci) et actuel conseiller permanent du nouveau président de ladite coordination pour rompre le silence. A travers cette interview exclusive, il dénonce une manipulation et se dit prêt à aller jusqu’au bout.



L’étau ne se resserre-t-il pas sur vous, après l’arrestation de la trésorière de la Cnvdt-ci, le mercredi 23 mai 2012 ?



Nous sommes sereins, car pour nous, c’est une enquête. Mais ce que nous déplorons, c’est la manière. Pour une enquête, je veux décrier cette attitude qui veut cacher la vérité. La pauvre qui a été arrêtée n’a pas de responsabilité. L’histoire nous regarde.

Pourtant, l’enquête de plusieurs pages produite par la Police économique vous accable

J’ai une copie de ce rapport d’enquête de Police qui se trouve sur la place publique aujourd’hui. Lorsque je l’ai parcouru, je ne vois pas où se trouve ma responsabilité. Je ne suis ni victime, ni président d’association. Mais en tant que sachant, j’irai devant la justice pour éclairer l’opinion. Cette enquête a été manipulée et est un montage juridico-politique.

C’est une manipulation de Charles Koffi Hanon, un ancien fesciste qui s’est fait passer pour un maître de la crise des machettes des années 99-2000. C’est lui qui est utilisé pour salir des personnalités de l’Etat de Côte d’Ivoire et de simples citoyens que nous sommes. Sinon comment comprendre que le sieur Koffi Charles qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis le 27 juillet 2010 soit en liberté et devienne du coup le leader courageux. Si c’est bien le problème de la gestion des 22, 5 milliards de francs Cfa du cabinet anglais Leigh Day and Co, il faut revoir les choses.

La Primature vient de mettre en place un comité interministériel pour récupérer les milliards de francs détournés pour les restituer aux victimes non encore indemnisées. Cela vous sied-il ?

Il faut demander à l’Etat de Côte d’Ivoire de traiter dans l’équité cette affaire de déchets toxiques. C’est une affaire purement privée où des citoyens ont engagé une procédure civile à Londres, à travers un cabinet anglais qui a voulu les gruger et certains parmi eux, par leur vigilance, ont attiré l’attention de la justice et elle a tranché depuis le vendredi 22 janvier 2010, avec une décision de justice donnant la responsabilité de gestion à leur association, la Cnvdt-ci. Je ne comprends pas qu’après avoir payé plus de 24 mille victimes sur les 29, 6 mille, que le reste de l’argent logé à Acess Bank puisse disparaître du compte et des personnes étrangères à ladite coordination veuillent terminer le processus.

A César ce qui appartient à César. La Cnvdt-ci a renouvelé ses instances, il faut donc remettre au chef Motto Yao, l’actuel président, l’argent des six mille victimes pour finir le processus en beauté. Mieux, le président Motto avait déjà pris attache avec Adama Bictogo et Koné Cheick Oumar pour la reprise des indemnisations. Aujourd’hui, nous pensons que ce sont des ennemis qui sont en train de prendre le dessus en passant par la propagande, la manipulation et la délation pour contrôler le reste de l’opération de l’indemnisation. Car nous le savons tous, le reste des victimes n’atteint pas six mille. Alors c’est l’argent qui va rester qui fait courir certaines personnes.

Où sont les 4, 6 milliards de francs Cfa des victimes ?

Je voudrais que vous parliez plutôt d’une partie des 4 milliards de francs Cfa, car nous détenons des documents qui prouvent qu’il ne reste plus 4 milliards. Certaines victimes ont pu encaisser leur dû, le 25 septembre 2010, sur le compte de la Cnvdt-ci logé à Acess Bank. L’écriture est toujours là, donc notre argent est encore logé à Acess Bank. En économie, c’est cela. Le reste de l’argent est là.

Qui a détournée l’argent des victimes ?

Je ne vais pas vous emmener balader parce que nous sommes dans une procédure judiciaire. Le Président de la République a pris l’affaire en main. Je souhaite qu’il fasse attention aux accusations des uns et des autres, car nous qui avons suivi cette affaire depuis le départ, savons un certain nombre de choses. Je sais que s’il y a un vrai procès, Koffi Charles et ses parrains iront en prison.

Qu’est-ce qui vous faire dire cela ?

Ce qui fonde mon raisonnement, c’est qu’il y a un nombre de faits qui montre que même si on reconnaît qu’il y a problème, dire que des gens ont détourné de l’argent n’est pas exact. Au moment où les gens avaient la possibilité de prendre 22, 5 milliards de francs Cfa, ils ne l’ont pas fait et ce sont les 4, 5 milliards qu’ils vont s’approprier. Je reste encore inquiet et je dis vigilance au Président de la République parce que les gens ne disent jamais au départ leurs vraies intentions lorsqu’ils sont auprès de vous.

Ils vous poussent carrément à couper votre main et s’en réjouissent après. Sinon pour moi, après le limogeage du ministre Adama Bictogo, d’autres personnes devraient connaitre le même sort. Les déchets toxiques ont tué les Ivoiriens et le cabinet anglais Leigh Day and Co a tronqué cette réalité contre des miettes. Je dis encore vigilance parce que ceux qui parlent aujourd’hui ne savent pas de quoi ils parlent.

Gohourou Claude revient quand pour répondre des graves accusations le concernant ?

Gohourou Claude doit revenir maintenant, parce que le Président de la République a lancé un appel pour que ceux qui ne se reprochent rien reviennent au pays. Lui qui m’a toujours dit qu’il n’a rien fait dans cette affaire doit revenir pour que les Ivoiriens sachent la vérité. C’est un appel que je lui lance à travers votre journal. Un moment, il voulait venir, mais lorsqu’il a entendu que le 25 mai 2011, des individus manipulés ont tenté de m’assassiner avec ma famille, il a eu peur et s’est rangé dans sa tanière. Je lui demande de sortir de sa cachette et de venir devant la Justice ivoirienne dire sa part de vérité et reprendre l’indemnisation des victimes qu’il a laissée pour des causes politiques. L’heure de la vérité a sonné et il faut que chacun vienne se prononcer devant l’histoire.

Réalisé par M’BRA Konan

Vendredi 25 Mai 2012
Vu (s) 748 fois



1.Posté par DAGO Diane le 25/05/2012 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. GOHOUROU n'est pas honnête. Nous faisons parti d'une des association qui 'na pas perçu son dû parce que Monsieur a jugé qu'on est venu en retard pour le récupérer alors que les indemnisations continuaient. C'est le FESCI qui libellait les chèques selon la tête de la victime et on sait qu'il faut pas engager un bras de fer avec elle. Donc je ne sais pas ce que la parole de ce Gohourou vaut.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !