Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Après la fuite de ses échanges téléphoniques avec Djibril Bassolé Ouattara va-t-il lâcher Soro ?

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mercredi 18 Novembre 2015 à 06:14 | Lu 818 fois



L’ancien chef rebelle ivoirien est de dans beaux draps. Soro Guillaume est soupçonné d’être impliqué dans la tentative de coup d’Etat qui a failli emporter, le 17 septembre 2015, la Transition au pouvoir au Burkina Faso. Le général Gilbert Diendéré a été mis aux arrêts à la suite de nombreux mort d’hommes. Il n’est pas exclu qu’il soit poursuivi pour « crime contre l’humanité » selon le tribunal militaire qui a enquêté sur l’affaire. Donnant les résultats de ladite enquête au cours d’une conférence de presse, le Lieutenant-colonel Sita Sangaré qui dirige le tribunal militaire a laissé entendre qu’une fouille au domicile privé du président du parlement ivoirien, à Ouaga 2000, aurait abouti à la saisie de « documents qui vont faire avancer l’enquête ».

Depuis le jeudi 12 novembre, une voix sur une bande sonore d’un entretien entre deux interlocuteurs est attribuée au propriétaire du domicile, c’est-à-dire Soro Guillaume l’homme sur qui pesaient déjà des soupçons. De graves révélations y sont faites et la voix très audible a le même timbre que celui de l’ancien Secrétaire général de la rébellion du nord. Du coup l’affaire fait grand bruit. Et son chargé de communication qui cherche à sa manière, à démêler l’écheveau n’y parvient pas. Surtout que Touré Moussa Porte-parole attitré de Soro Guillaume met ces accusations sur le compte de « grossier montage » ?

De quoi ne pas rassurer les uns et les autres au pouvoir à Abidjan. Les soupçons enflent de plus belle. Que va faire alors Alassane Ouattara pour sortir son poulain du guêpier burkinabé au moment où les relations entre son pays la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso semblent sombrer. Telle est la nouvelle problématique dans laquelle le pouvoir d’Abidjan est empêtré. Une problématique qui pourrait embarrasser Alassane Ouattara ce d’autant que cette scabreuse affaire pourrait avoir des répercutions hors du cadre ivoiro-burkinabé. Alassane Ouattara va-t-il jouer la mère poule qui a toujours couvé son filleul Soro Guillaume malgré les lourds soupçons qui pèsent contre lui ? Ou alors va-t-il le laisser se débrouiller seul ?

Les regards tournés vers la CPI

Soro Guillaume a déjà un dossier à la Cour pénale internationale (Cpi) et pas n’importe lequel. L’ancien rebelle ivoirien pourrait être passif de poursuites judiciaires pour les crimes supposés commis par ses hommes, au cours de la crise postélectorale, si la procureure de la Cpi, Mme Fatou Bensouda consent enfin à lever enfin le scellé. Une poursuite ne serait-ce qu’en qualité de témoin ou instigateur. Mille (1000) civils avaient été froidement assassinés, en 2011, dans la ville Duékoué au moment de la descente des forces rebelles vers Abidjan la capitale économique. Huit (800) parmi ces civils avaient été massacrés par les hommes de Soro en une seule journée pendant que ce dernier était le ministre de la Défense d’Alassane Ouattara.

A ce titre, Soro dirigeait les opérations sur le terrain. Son armée serait aussi impliquée dans les massacres de la commune de Yopougon où des partisans du Président Laurent Gbagbo ont été enterrés dans une dizaine de fosses communes. Les plus grandes organisations non gouvernementales de défense et de protection des droits de l’homme, dont Amnesty International, Humann Right Watch, International Criss Group et même la Commission nationale des droits de l’homme reconnaissent la part des ex-rebelles de Soro Guillaume dans les tueries massives perpétrées au cours de la période allant de novembre 2010 à fin mai 2011.

Ces actes sont documentés et les dossiers de poursuites attendent d’être rouverts pour que commencent les enquêtes et si possible les procès en vu de rendre justice aux victimes. Dans une telle situation il devient alors moins aisé, voir périlleux pour le chef de l’Etat ivoirien, fut-il parrain de voler au secours de criminels reconnus patentés. Son acte de protection des siens pourrait être assimilé à une prime l’impunité et surtout une caution à ces crimes. Acte qui pourrait être aussi qualifié de mépris des victimes. Comme on le voit, l’aventure de Soro Guillaume au Burkina Faso a des répercutions grave sur l’ensemble des dirigeants qui ont joué un rôle prépondérant dans l’avènement d’Alassane Ouattara au pouvoir. Autant dire que c’est Alassane Ouattara lui-même qui se voit exposé par cette imprudence de son filleul.

Par Simplice Allard

Source: LG Infos – N° : 1178

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mercredi 18 Novembre 2015
Vu (s) 818 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !