Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Après l'attaque des postes des Frci à Noé: La frontière avec le Ghana fermée

le Samedi 22 Septembre 2012 à 07:31 | Lu 623 fois



(AfriSCOOP) — La frontière ivoiro-ghanéenne a été fermée vendredi après des tirs qui ont été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi dans le village de Noé à l’Est de la Côte d’ivoire, rapportent des médias.




La fermeture de cette frontière située à environ 170 km d’Abidjan intervient quelques heures après les attaques de deux commissariats et d’une gendarmerie ayant fait au moins trois morts au Sud Abidjan, dans le quartier de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny.

« La frontière est encore fermée (depuis 9h00 Gmt). Nous attendons l’autorisation de la hiérarchie avant de la rouvrir. (…). Nous n’avons pas plus d’information. Les ratissages ont commencé depuis 3h00 et se poursuivent », a indiqué une source militaire cité par l’Agence Africaine de Presse (APA). « C’est seulement les tirs sporadiques des forces Républicaines de Côte d’Ivoire (Frci, ndlr) qui ont duré 2h00 du temps », a-t-elle précisé.

Ces nouvelles violences surviennent le jour même d’une cérémonie d’hommage du gouvernement aux éléments des forces de l’ordre tués lors de précédentes attaques de groupes armés qui ont fait au moins 15 morts dans l’arme ivoirienne depuis début août.

Cette vague d’attaque, attribuée par les autorités à des partisans de l’ancien président Laurent Gbagbo - des civils et des militaires, policiers ou gendarmes -, avait été suivie de l’arrestation de plusieurs hauts responsables du parti de l’ex-chef de l’Etat, le Front populaire ivoirien (FPI).

Samedi 22 Septembre 2012
Vu (s) 623 fois



1.Posté par Hermann N'da le 22/09/2012 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frontière fermée ou pas, les GUERRIERS sont déjà dans le pays en nombre très très important depuis longtemps. Quand le top départ sera donné, on ne verra plus de FRères CIssé...Et le pays retrouvera sa liberté.
La communauté internationale qui l'a placé comme son pion se rendre maintenant compte que le problème de la CI, s'appelle MOSSI DRAMANE. Le moment de le dégager est enfin arrivé.

2.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 22/09/2012 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Souvenez-vous, au moment ou le Président GBAGBO était devant 30 cercueils de jeunes policiers fraîchement sortis de l'E.N.P et éliminés par le Commando invisible de IB ( Ame aux prises avec le feu de l'enfer), Ouattara avait demandé aux tueurs de ce IB d'exterminer les ébrié du village d'ANONKOI KOUTE, endormis. L'histoire ne fait que se repéter. Ouattara, le frère, n'a cesse dire que c'est après lui que prend rang, le véritable Dieu, Eternel des Armées. Car, lui Ouattara, ce que sa bouche promet, sa main l'accomplit. Ce n'est plus sur RDV. Nous y sommes. Et je pense que ce n'est plus loin. C'est celui qui voulait voir le travail terminé au moment ou il me lit qui ne se préparera à l'entrée dans la nouvelle C.I qui ne se fera au travers d'une bourrasque dépassant l'entendement humain. J'y crois fortement au regard des premiers signes qui ne peuvent tromper personne. Hauts les coeur à Herman, Doriane et tous les résistants au profit des générations futures..

3.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 22/09/2012 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frontière uniquement fermée aux ivoiriens. Un ami mien habitant Aboisso s'est rendu ce matin du samedi 22 septembre 2012 à la frontière Noé en compagnie de deux amis : 1 Ghanéen et 1 béninois. Ils ont pu découvrir que des voies détournées existent : pirogues, nage, après paiement de quelque chose aux frères FRCI. Seulement, lorsque mon Adou a fini de remettre ses 1.000 FCFA, il lui a été demandé ses pièces. Lorsque lesdites pièces ont fait ressortir qu'il est ivoirien, les RFCI lui ont dit : demi tour. Ses compagnons, le Ghanéen et le béninois, eux, ont pu continuer sur ELUBO. C'est quel embargo çà ? Avec des telles forces armées, Ouattara se permet la grande gueule, oubliant que les morceaux de son corps risquent avec certitude de se retrouver tôt ou tard dans les gueules d'animaux domestiques carnivores. Et puis, c'est quelle histoire de fermer frontières : terres, mer et air, sans rompre en même temps les relations diplomatiques. C'est cela l'inexpérience politique. La politique, donc la diplo, ce n'est pas sur coup de tête. La politique appartient à ceux qui ont la maîtrise d'eux-mêmes. Pas aux économistes qui estiment qu'en perdant à chaque retrait 1F, l'ensemble des 100 retraits de son argent de sa banque lui font perdre 100 F capable d'acheter une baguette de pain. La politique : c'est la maturité. C'est une science très très délicate qui n'appartient pas aux faux orgueilleux de la trempe de DRAMANE. En fermant les frontière avec le Ghana, qui perd quoi ? Qui expose sa vie ? Le Ghana, après ses malheureuses expériences politiques, est l'un des pays africains les plus stables. Par exemple, au moment ou lui Ouattara mettait en péril la vie des ivoiriens le 7 décembre 1993 en refusant à Bédié de venir tranquillement au pouvoir conformément à la Constitution à la suite du décès du vieux Houphouët, tout récemment, lorsque leur Président Johns Fiifi Evans ATTA MILLS a été arraché à leur affection, personne n'a entendu le moindre bruit de la transition. Dramane, lui-même, a été témoin, des pleurs de la quasi totalité des ghanéens autour de leur nouveau Président. Or, lui Ouattara, homme du mal, inspiré par la mal, pour avoir tenté d'usurper un pouvoir qui ne lui revenait pas, ne savait pas comment les funérailles du vieux qui l'a introduit dans nos narines, s'étaient déroulées. Pour dire à Ouattara que dans cette affaire, c'est lui qui doit avoir le moral. Lui dont une éventuelle disparition est propre à être célébrée par 90 pour cent d'ivoiriens comme une délivrance réelle. On veut qu'il soit un peu plus courageux : rompre les liens diplomatiques. Aussi, que Ouattara ne se leurre point. L'armée que J.J Rawlings a mis en place depuis quelques decennies est une véritable machine à démolir. S'il compte sur ses mécaniciens et autres dozos pour " bander" en plein soleil, mais les ghanéens le rendront impusssants. Car, les forces spéciales du Ghana à elles seules, pas toutes les composantes de l'armée Ghanéennes, les forces spéciales consacreront 30 minutes seulement pour repasser ces petits mécaniciens et autres chasseurs tradictionnels de nos régions du Nord. Donc, ce n'est même pas la peine que le singe tente de bander ses petits muscles face au gorille. Chers résistants, lorsqu'on frappe dans tous les sens. Lorsqu'on s'attaque à plus fort que soit. Lorsqu'on n'est même pas sur de l'existence de nos intestins dans notre propre ventre, c'est que ce n'est plus loin. C'est seulement celui qui voudrait que les choses soient terminées au moment ou il me lit qui ne se préparera pas en conséquence pour entrer dans la nouvelle Côte d'Ivoire. Hauts les coeurs aux résistants. J'y crois...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !