Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : Analyse / Bloléquin, dignitaires du RDR, Assemble nationale : Les dessous d'une guérilla urbaine annoncée

le Jeudi 21 Mars 2013 à 08:06 | Lu 1226 fois



Côte d'Ivoire : Analyse / Bloléquin, dignitaires du RDR, Assemble nationale : Les dessous d'une guérilla urbaine annoncée
Après une longue série d’attaques contre les positions des FRCI durant tout le dernier semestre de 2012, le calme était revenu en Côte d’Ivoire depuis le début de cette année et ce jusqu’aux récentes attaques dans l’ouest du pays.
Seulement, si ces combattants sortis de nulle part et non encore identifiés ont observé une trêve de 72 heures, ceux-ci pourraient reprendre du service à tout moment selon plusieurs sources concordantes.

Attaque contre l’assemblée nationale

C’est dans la nuit de vendredi à samedi dernier que des hommes mystérieux ont franchi les portails de l’Assemblée nationale emportant plusieurs matériels de bureau et d’importantes sommes d’argent. Cette attaque pourrait être un message à l’institution qui s’apprête à légiférer sur une éventuelle naturalisation de près de 4 millions de Burkinabé en Côte d’Ivoire. Un projet sorti tout droit des tiroirs de l’annexe des Accords de Linas-Marcoussis signé à Paris en 2003. Doit-on voir là une menace de certains ivoiriens qui n’accepteraient toujours pas qu’on vienne brader leur nationalité au profit d’une certaine politique d’intégration sous régionale ?

Attaque contre le DG de l’école de police et le DG de l’ENS

Après les positions des FRCI, ce sont les personnalités du régime de Ouattara qui sont dans le viseur d’un commando invisible et qui sévit en Côte d’Ivoire depuis peu. Des actes qui pourraient mettre le doute dans l’esprit de plus d’un ivoirien à commencer par le Chef de l’état, quant à la capacité des FRCI à garantir la sécurité de la population. On l’a vu, si l’ouest ivoirien a été l’objet d’attaque le mardi 12 mars, soit au lendemain de l’inauguration du centre de commandement de la crise et la dotation du CCDO ( centre de coordination des décisions opérationnelles) en matériels de sécurité), le lundi 11 mars, c’est bien plus qu’une attaque banale.

Et les attentats contre les personnalités proches de Ouattara ne sont pas non plus anodins. Faire trembler la république par tous les moyens serait le nouveau plan d’action en Côte d’Ivoire ? Un pays qui sort difficilement de deux ans de crise profonde. Et si cette fois-ci, le super Ministre de l’intérieur, Hamed Bakayoko autrefois très bavard après ce genre d’attaque, reste muet jusque-là, c’est bien parce qu’il sait que pour une fois, le coup ne viendrait pas des pro-Gbagbo comme il aime à le qualifier. Outre sa guéguerre avec Soro qui possèdent tous les deux leurs armées respectifs, l’homme fort du régime de Ouattara sait que la création de ces unité de sécurité s’accompagne aussi de la prolifération des armes sur le terrain.

Car, rappelons le, en moins de deux ans, le régime de Ouattara est à sa cinquième force militaire. On a vu les Fafn rebaptisés en FRCI le 17 mars 2011. Puis la création de la police militaire en décembre 2011. Ensuite les forces spéciales sont apparues un 7 août 2012 lors de la fête de l’indépendance sans compter la force de recherche et d’action de la police (FRAP) qui travaille depuis sur le terrain, et maintenant le CCDO. Une dernière unité qui pourrait être la super unité de sécurité en Côte d’Ivoire. Mais il faut le savoir que toutes ces unités qui sont composées des mêmes éléments de la police, de la gendarmerie, des FRCI et parfois des éléments de l’Onuci, si elles ont pour mission de sécuriser les biens et les citoyens résidents en Côte d’Ivoire, elles se diffèrent par leur chef de commandement.

Selon plusieurs sources, le tout nouveau patron du CCDO, Youssouf Kouyaté serait très proche du ministre Hamed Bakayoko, damant ainsi le pion à son rival Soro Guillaume qui avait le plein contrôle des FRCI et surtout la police militaire sous Koné Zacharia ou encore la force spéciale de Wattao. Au vu de toute cette anarchie, on n’est pas étonné de savoir qu’il pourrait y avoir un règlement de compte par clan interposé à l’approche des échéances électorales de 2015 et dans le cadre d’un plan commun en vue de se saisir du pouvoir dans l’ère après Ouattara.

Enfin, à cette allure on se demande si très bientôt, le pays entier ne va tomber dans une guérilla urbaine. Que dieu protège la Côte d’Ivoire !


SOURCE :
Eventnewstv

Jeudi 21 Mars 2013
Vu (s) 1226 fois



1.Posté par doriane le 21/03/2013 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce sera un épiphénomène; car cest prévisible depuis la nuit des temps; la rebellion finit toujours par manger ses propres enfants dans une autre rebellion! Et voilà, on prend la même racaille et on recommence!
Signé: doriane, la vraie

2.Posté par Fati le 21/03/2013 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez fait une bonne analyse des choses.
La vrai question à savoir est pourquoi le ministre gros bra Blakor avec son visage dur ont dirait Fanico mal laver sur la route de Yop, ne dit pas un mot depuis ? Nous savons bien qu’ils sont à la base de tous les faux coups louches sur Abidjan et son rôle auprès de la pute qui roule dans la voiture PR pour dire c’est elle qui gouverne le pays, mais la Good News est que dans les jours à venir ils seront victime de leur propre mal. Coucou a toi la grande doriane sans oublier les Fatims.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !