Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Alerte Info/Urgent: Affrontement Frci-population, hier à Abobo

le Jeudi 1 Mars 2012 à 10:06 | Lu 2624 fois



Cote d'Ivoire : Alerte Info/Urgent: Affrontement Frci-population, hier à Abobo
Le 01 mars 2012 par IVOIREBUSINESS - Hier c’était la guerre à Abobo entre la population et les soldats Frci de la ville, suite à l’assassinat d’un jeune dénommé Stéphane, d’une balle dans le dos par

un soldat Frci, à la suite d’une banale altercation. Le jeune avait commis l’outrecuidance de refuser de se faire racketter par 3 soldats Frci qui lui exigeait 600Fcfa. Dès qu’il s’est retourné, il a reçu une balle dans le dos.

Les populations se sont immédiatement soulevé contre les FRCI, dont ils ont exigé le départ immédiat.
Pour seulement 600F cfa, le jeune Stéphane est mort d’une balle dans le dos pour avoir tout simplement refusé de se faire racketter par un soldat Frci qui le menaçait arme au poing.

Pour Valentine, la sœur ainée de Stéphane, c’est l’incompréhension. « Si les Frci sont là pour nous tuer, il n’ont qu’a partir », dira-t-elle toute sanglotante.

Message reçu 5 sur 5 par la population d’Abobo qui a saccagé et détruit hier la base militaire des Frci de la ville, obligeant ces derniers à fuir dans la honte la plus totale.

Cette tuerie des Frci d’Abobo s’ajoute à une très longue liste d’incivilités de ces derniers envers les populations civiles ivoiriennes. Vavoua, Bonoua, Sikensi, Arrah, Yopougon, Koumassi sont autant de villes où les Frci ont tué des populations civiles aux mains nues, dans l’indifférence la plus totale du gouvernement.

Combien de morts civils faut-il pour que le gouvernement Ouattara réagisse ?

Selon une source jointe sur place, les Frci ont décampé de la ville sur ordre de la population, excédée par leurs exactions récurrentes.

Serge Touré

Jeudi 1 Mars 2012
Vu (s) 2624 fois



1.Posté par castor le 01/03/2012 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je veux bien croire à cette information que vous donnez, mais nulle part vous indiquiez le lieu exact de l'action. Abobo est vaste et on aurait bien souhaité avoir le lieu. j'habite le quartier, mais je n'ai pas appris une telle information. une population qui se soulève, je pense que c'est une information importante qui ne peut passer sous silence. la presse locale devrait en parler. alors, est ce une information pour faire croire à l'opinion internationale que les autorités que vous combattez, ne sont pas compétents. une guerre à abobo entre la population et les frci, est ce que ce n'est pas trop exagérer.

2.Posté par Michel Angenor B. ZOHOMI le 02/03/2012 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article parait assez flou; des détails sur le temps et le lieu laissent à désirer. L'on peut se demander si l'auteur connait Abobo qui est un vaste quartier d'Abidjan et non une ville à part entière comme Bobodioulasso! Donnez donc des informations crédibles pour qu'on vous prennent au sérieux, messieurs les journalistes, dans le noble combat contre les dérives des FRCI!

3.Posté par jolie le 02/03/2012 12:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Svp avant de faire des commentaires idiots je vous demande de bien vous informer. Sachez ke hier au journal de 20h de la rti le cmdt allah a longuement evoqué ce pble avec le journaliste.

4.Posté par castor le 05/03/2012 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non! vous dites vous même qu'on ne doit pas proférer des injures. alors qu'est ce qui s'est passé? jolie; pas très poli de votre part. je ne sais pas si vous êtes journaliste, mais je crois que votre travail est de bien informer avec les détails à l'appui. je ne dis pas que l'information est fausse, mais une information d'une telle importance doit être pertinente. alors mr ou mme jolie, ressaisissez vous. pas gentil d'insulter. que faites vous de la charte de modération des commentaires?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !