Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire - Afrique, Méditons sur notre vécu et notre devenir

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Jeudi 7 Août 2014 à 08:06 | Lu 822 fois



Côte d'Ivoire - Afrique, Méditons sur notre vécu et notre devenir
La situation douloureuse que traverse notre pays, de jour en jour, renforce en nous des convictions ou affaiblit en nous certaines impressions lorsque celles-ci méritent de connaître un examen plus soutenu. Il reste que sur le chemin que nous faisons, nous sommes davantage édifiés sur le fait que nombre de ceux à qui Laurent Gbagbo a fait confiance en les promouvant, et qui ont contribué ensuite - par félonie, ou par des positionnements intéressés - à nous conduire dans le trou abyssal que nous connaissons, sont toujours égaux à eux-mêmes. En effet, malgré toutes les atrocités que leurs assurances, leurs suffisances, leurs méprises et leurs négligences ont contribuées à causer, ces camarades nous montrent encore chaque jour qu'ils ne veulent pas changer et que leurs paroles mielleuses qui appellent à la cohésion ne sont que feintes et roublardises.

Nous avons fait tout ce qu’il faut pour soutenir et encourager nos leaders dans les différentes épreuves. Mais ces camarades pensent qu’ils peuvent encore nous traiter comme ce fut le cas dans une période antérieure et récente. De quoi s’agit-il ? Voilà un pays dont le président constitutionnellement désigné, a vu sa résidence bombardée, pendant qu’il y était avec plusieurs de ses proches. Dès qu’il a été déporté à La Haye, le bal des danseurs en zigzag a commencé ; ces acrobates ont joué les « essuie-glaces » jusqu’à nous dévoiler en définitive qui ils sont réellement.

Et certains pensent qu’on devrait sous prétexte de la cohésion, encore tolérer ces hommes et femmes honteux. Ils pensent qu’il faut aller à la compromission parce qu’on n’a pas la force. Ils pensent qu’on peut tout brader, y compris nos convictions parce qu’il faut aller à la paix. Oui ! La paix. Mais quelle paix ? S’agit-il vraiment de la paix ! La réalité est que nombre de ces camarades s’abaissent à cause de « la platitude de ventres » qu’ils voudraient encore voir un peu plus bombés. Car ce serait autrement s’il s’agissait réellement de la paix ! Parmi eux, certains ont un goût immodéré du luxe et un rapport incestueux avec l’argent.

Pour faire simple, il faudrait répondre à nos camarades que personne n’est contre les discussions puisque Laurent Gbagbo lui-même prône et soutient le dialogue, d’où son « essayons-nous pour discuter ». Mais le problème, c’est que ceux qui sont en face n’ont jamais donné de gage de bonne volonté pour des discussions pouvant aboutir à une paix durable.

Dans ces conditions, il faut revendiquer nos droits. Et des moyens sont disponibles. Ils sont démocratiques. D’abord, l’environnement socio-politique en Côte d’Ivoire montre qu’en plus de son illégitimité, l’impopularité du pouvoir en place est manifeste. Son incompétence, sa politique de « rattrapage ethnique », son élan de favoritisme et de népotisme adossé à un niveau de corruption inégalé, fait un grand lit pour une opposition à qui il ne reste plus qu’à avoir un leader avec une vision inébranlable. Nous constatons que ceux qui sont contre la politique actuelle sont les plus nombreux dans ce pays.

Pourquoi le président du FPI fait-il le choix de discuter autour de cette CEI qui n’est qu’une machine « attrape-nigaud » ? Toute la Côte d’Ivoire regarde le FPI. Ce parti doit en être conscient. Ce parti a vu les comptes de ces militants et/ou de ses soutiens gelés. Et il a tenu. Ce n’est donc pas le moment de brouiller sa base. Il faut pour cela au FPI un leader qui ne louvoie pas ; mais un homme ou une femme capable de prendre l’initiative de rassembler dans un vaste creuset, tous ceux qui sont mécontents de la politique actuelle. Une fois cette étape franchie, il faut parler au peuple pour descendre dans la rue avec lui. Il faut que nos débats soient décomplexés pour intégrer que le FPI à lui tout seul ne peut pas changer la situation politique actuelle.

Il faut faire travailler ensemble – quels que soient les clivages d’hier et même d’aujourd’hui – tous ceux qui veulent le changement. Et le ciment pour cristalliser l’élan de toute cette masse, doit être la bataille sur la CEI. Cette commission doit être réellement indépendante. Après tout ce que le pays a connu et continue de connaître ; après cette guerre, la CEI en Côte d’Ivoire – qui doit avoir l’adhésion de tous – est celle qui pourrait approcher le fonctionnement d’un ministère de l’intérieur en Occident, pour ce qui est des opérations électorales.

Il faut une CEI en laquelle tous les candidats ont confiance. Cela contribuera à tranquilliser les différents candidats et le peuple. C’est pourquoi la bataille du FPI doit se concentrer sur une CEI qui satisfait les Ivoiriens. Après de bonnes élections, viendra le moment de voir comment chaque espace qui a contribué au changement sera représenté sur l’échiquier politique. C’est cela l’expression de la démocratie. C’est pourquoi, un rafistolage que ceux qu’on appelle abusivement « modérés » devrait cautionner, doit être combattu avec la plus grande énergie.

Certains veulent accompagner Ouattara en 2015 pour que les « maîtres-blancs » les adoubent en 2020. Ceux-là se battent pour leur intérêt personnel et non pour le peuple. Ceux-là évitent que nous descendions dans la rue en Côte d’Ivoire. Ceux-là ne veulent pas apparaître comme ceux qui troublent la gouvernance de Ouattara. Ceux-là respectent ainsi leur contrat passé dans notre dos, avec leurs maîtres en Occident. Or Hollande trouve que la Côte d’Ivoire peut être citée en exemple. Ce qui suppose que tout ce qu’un Etat de droit permet, peut s’y faire notamment des marches, des meetings, etc.

Abraham Lincoln disait : " On peut tromper tout le peuple un certain temps, ou certaines personnes tout le temps, mais on ne peut pas tromper tout le monde, tout le temps ". Ainsi, après avoir longtemps suivi, par solidarité la ligne de ces camarades, nous pensons que « la coupe est pleine ». Il faut par ailleurs rappeler que le FPI a toujours remporté des victoires par la rue. Et parce que la configuration est ce qu’elle est aujourd’hui, ce parti doit s’ouvrir pour que sa capacité d’entraînement dépasse les clivages. En fait, lorsque nous écoutons les Ivoiriens, il ressort qu’ils veulent la paix. Mais pas au prix d’arrangements éphémères et plutôt intéressés. D’ailleurs, les Ivoiriens sont devenus beaucoup plus rigoureux qu’il n’y paraît. Il convient de s’en rendre compte et le considérer.

Nous attendons la direction du FPI dans la rue et non dans la rhétorique qui ne mènera nulle part. Il est temps que la société civile qui a été l’alliée de Macky Sall au Sénégal, lève de la voix pour se faire entendre de cette classe politique qui s’affaire dans sa bulle, pendant que le peuple qui se paupérise, est en proie à un attentisme sans fin.

Une contribution de Claude KOUDOU
Analyste politique

Afrik53.com : Infos 7J/7
Jeudi 7 Août 2014
Vu (s) 822 fois



1.Posté par MERMOZ le 07/08/2014 09:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI CHERE AINEE!! VOUS AVEZ FAIT UNE TRES BELLE ANALYSE POLITIQUE. JE PARTAGE LE MEM AVIS QUE VOUS.

2.Posté par MERMOZ le 07/08/2014 09:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI CHERE AINEE!! VOUS AVEZ FAIT UNE TRES BELLE ANALYSE POLITIQUE. JE PARTAGE LE MEM AVIS QUE VOUS.

3.Posté par El Poutino le 07/08/2014 15:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
affi croit avoir encore sur lui l onction ke eternel a reserve au fpi. Il s est fait modele. Il a vendu son ame au diable. Kil cree son parti come mamadou k. Le fpi attend son unique proprio pr aller a une qcq election. Que affii lise la fin de roi saul et se repente sinon sa fin est proche come ceux a ki s est aliene . Merci camarade pr ta lumiere .

4.Posté par Lancelot le 08/08/2014 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut sans doute un mieux-être pour les populations. Il faut peut-être plus de démocratie. Mais toutes ces choses peuvent être obtenues progressivement avec n'importe lequel des régimes, y compris celui de Ouattara. Aucun régime dans l'histoire de ce pays, ni même celui de Gbagbo, n'a eu pour unique préoccupation le bien-être des populations. Chacun a pratiqué la corruption qu'il décrie quand elle faite par d'autres. Chacun a biaisé les sélections dans l'attribution de marchés ou de places à des concours publics, etc.

En sorte que le peuple, au final, n'a jamais été autre chose qu'un argument, du reste fallacieux, pour se poser en parangon de vertu quand on n'est pas aux affaires. Je crois sincèrement que le peuple n'a aucun intérêt concret à choisir un camp ou un autre. Le résultat a toujours été le même pour lui et le sera sans doute toujours. Ce sont des personnes en particulier, des clubs pour couper court, qui gagneraient à ce que ce soit un camp plutôt qu'un autre. Moi par exemple, que ce soit Ouattara, Gbagbo ou Bédié au pouvoir, je ne gagne rien de particulier. Ce que j'aurais espéré gagner, c'était de voir mon pays grandir. Mais même ça, c'est apparemment trop demander. Alors, moi je fais ma part de travail dans le plan de celui qui est aux affaires. Si Ouattara trouve que nous devons travailler dans tel sens pour le bien de la Côte d'Ivoire, je le fais. Comme je le ferais si c'était Gbagbo ou Bédié qui étaient aux affaires et qui le demandaient.

Celui qui est là, moi je travaille avec lui. Parce que je n'ai rien de particulier à gagner avec qui que ce soit. Ce que je gagnerai moi, c'est ce que la Côte d'Ivoire gagnera. Et parce' que chacun a eu sa chance et nous a montré qu'il n'était pas là exclusivement pour la Côte d'ivoire. Sans rancune.

Ce qu'on a conseillé au FPI (Koulibaly l'a fait, nombre de gens l'ont fait, il y a même des artistes comme Yodé et Siro s'y sont mis avec leur "si tu as nommé voleurs, c'est toi on va appeler voleur"), c'est de profiter de son temps pour travailler. L'a t-il fait? On me rétorquera qu'il avait été attaqué en 2002, ce qui est vrai. Mais la guerre ne faisait pas rage dans les rues la plupart du temps et des choses simples auraient pu être faites en matière de salubrité (tout le monde se souvient des odeurs de la "Sorbonne" au Plateau), d'entretien de la voirie, de sélection rigoureuse et irréprochable dans les concours publics,... Même ces choses là n'ont pas été faites. Qu'est ce que nous peuple devons en penser ?

5.Posté par Morifitini TRAORE le 09/08/2014 03:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Moi, par example que ce soit Ouattara, Gbagbo ou Bedie au pouvoir, je ne gagne rien de particulier..." " Si ouattara trouve que nous devons travailler dans tel sens...je le fais".Cher Lancelot, je suis

6.Posté par Morifitini TRAORE le 09/08/2014 03:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Moi, par example que ce soit Ouattara, Gbagbo ou Bedie au pouvoir, sens...je le fais".Cher Lancelot, je suis

7.Posté par Morifitini TRAORE le 09/08/2014 04:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le probleme avec dramane, c''est qu''il est illegitime et donc un imposteur. Si vous etes honnette, vous devriez le savoir. Et moi, ca me gene enormement de travailler sous les ordres d''un tel individu. Individu qui a fait disparaitre des villages enti

8.Posté par Morifitini TRAORE le 09/08/2014 04:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
entier parce qu''il voulait coute que coute diriger la CI. Vous vous souvenez au moins de sa tristement celebre declaration: " Tant que je nesuis pas president de ce pays, je le rendrai ingouvernable" N''ayez pas une memoire de coq. Si vous voulez sout

9.Posté par Morifitini TRAORE le 09/08/2014 04:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
soutenir dramane, vous etes absolument libre. De grace evitez nous ce verbiage creux. Autrement dit, vous aurez toujours quelqu''un pour vous rappeler les faits et les replacer dans l''histoire, car l''histoire est tetue, tres tetue! Inchaalah...

10.Posté par Lancelot le 09/08/2014 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne regarde pas sa légitimité, et je ne mène pas le débat sur ce terrain. Je m'accommode de ce que je ne peux changer. ça s'appelle la sagesse.

Quant à tes tentatives pathétiques d'insultes, je reconnais bien là les gens de "mon camp". Ils laissent très facilement leur haine percer le vernis du superficiel et remonter à la surface dès qu'on ose faire mine d'avoir l'air de faire semblant de ne pas être parfaitement sur la même longueur d'ondes qu'eux.

Oui, Ouattara a fait la guerre pour le pouvoir. Il ne serait pas le premier dans l'histoire de l'humanité à le faire. Je n'approuve pas, mais je ne perds pas mon temps sur des choses que je ne peux changer. Ce que j'ai souligné et que vous n'avez pas daigné regarder est : "avons nous fait tout ce que nous aurions dû faire pour être regrettés dès le premier jour de notre éviction ?" Tu ne réponds pas à la question et je me doute bien pourquoi... Parce que ce n'est pas le plus important pour toi.

Eh bien, figure toi que c'est ce que moi je trouve le plus important. Si nous avions été rigoureux et avions travaillé exclusivement pour le peuple, ce serait une raison objective de combattre ce régime, beaucoup plus objective qu'"il n'est pas légitime". Si nous avions pris des dispositions précoces pour faire face aux camps d'entraînement au Burkina, puisque l'Etat et tout le monde étaient au courant, nombre de vies auraient été sauvés. C'est un fait que nous n'avons privilégié que le travail. Si les gens légitimes comme les gens illégitimes ne s'occupent pas du peuple comme il le mérite, quel est le critère que le peuple doit retenir pour supporter l'un ou l'autre ? Sa légitimité encore? Quand bien même elle ne lui profite pas ?! Allez,...

Crois moi, je préfère la paix et le bien-être à la légitimité. Puisque la légitimité d'untel ou d'un tel autre ne me rapporte strictement rien de concret. Par contre, les infrastructures, la paix, la sécurité, la salubrité, etc me rapportent quelque chose. Et je crois que ce sont des choses qui peuvent être obtenues même avec des gens parfaitement illégitimes au pouvoir. La démocratie n'a pas pour but de garantir la légitimité du pouvoir, mais sa bienveillance. Or aucun de nos pouvoir n'a été bienveillant à 100%. Donc, à ce stade de notre marche, la démocratie n'a pas encore servi. Par conséquent, la légitimité n'a été d'aucune utilité pratique. Et je parie que toutes les personnes raisonnables pensent pareil.

11.Posté par Lancelot le 09/08/2014 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kadhafi avait-il une élection remportée à son actif pour prouver sa légitimité ?

C'est un fait que nous n'avons pas privilégié que le travail bien exécuté. On nomme n ici. C'est son village là qui va entrer partout. Si c'est à cela que doit conduire la légitimité, alors en quoi est elle différente de l'illégitimité ?

12.Posté par Hermann nda le 09/08/2014 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Lancelot fait des analyses qui ne méritent pas d'être toutes automatiquement rejetées du revers de la main. Il convient  de mieux les disséquer et d'essayer d'identifier, dans ces analyses, celles qui ont un caractère progressiste et celles qui ne peuvent servir aucune cause noble.

Nous sommes certes, tous d'accord que GBAGBO a été éjecté du pouvoir sans qu'on ne nous donne la preuve formelle qu'il avait perdu les élections.  Et cette façon de faire est extrêmement dangereuse pour la survie des peuples, en terme de cohésion sociale et  même de stabilité.   C'est aussi et justement à ce niveau que la légitimité d'un régime prend toute son importance. Et c'est également ici que la fragilité de l'argumentaire de @ Lancelot commence.. Au nom de quoi quelqu'un devrait-il s'emparer du pouvoir sans avoir été élu ? Dans quel cadre cette une telle attitude s'exprimerait?

Supposons même que durant son mandat, GBAGBO ou n'importe quel autre Ivoirien démocratiquement élu n'ait pu répondre aux aspirations de son peuple. Et que pour une raison ou une autre, ce même peuple décide à nouveau de lui confier son destin. En quoi est-ce qu'un putschiste, par exemple, serait-il préférable à un tel président démocratique élu ?

Est-ce la une tentative de démonstration visant à prouver les limites de la démocraties ?  Si oui, quelle autre norme, quelle autre alternative nous  reste-il à nos sociétés pour choisir librement et souverainement leurs représentants?

Même si je partage l'avis de @ Lancelot  sur les quelques manquements de ce qu'il est convenu d'appeler "régime GBAGBO " ( expression que je n'approuve personnellement pas quand on sait que ce régime débute le 26 octobre 2000 et prend fin avec les accords de MARCOUSSIS, c'est-à-dire seulement  DEUX ANS plus tard), il est parfaitement inconcevable de vouloir installer le pays  dans une sorte d'anarchie et de  vouloir tenter de faire ériger celle-ci en principes régulateurs de la CI.

Cest vrai que la sagesse nous demande d'apprendre à accepter et de nous harmoniser avec certaines  situations que nous ne pouvons changer. Mais,la même sagesse ne  nous recommande-t-elle pas également de ne comparer que des choses  comparables ?

Un régime qui se trouve d'abord aux prises avec une rébellion armée et qui est ensuite contraint d'intégrer   dans son gouvernement des rebelles qui refusent malgré tout de désarmer, est-il encore maitre de son destin au point de faire appliquer son programme initial de gouvernement ?

Par exemple, au nom de quoi un titulaire du certificat d'études primaires ou un simple cuisinier ( suivez mon regard), pour la simple raison d'avoir  pris des armes, devraient-ils devenir ministres pendant que dans le même temps, la rigueur des textes et des lois nationales s'appliquent au reste des ivoiriens ? 

Tous ces questionnements devraient pouvoir nous conduire à relativiser nos positions et de laisser le temps au temps...

La vérité de ce qui s'est passé en CI sera connue et dite......tôt ou tard.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 07:28 Côte d'Ivoire : Ils nous ont dit...

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !