Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire: Affi N'Guessan pourra-t-il se relever de sa défaite? Avec 9,29 % (soit environ 290 000 voix)

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Mercredi 28 Octobre 2015 à 17:48 | Lu 1092 fois

C'est reparti pour cinq ans. En Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara a très largement remporté la présidentielle du dimanche 25 octobre, dès le premier tour. Selon les résultats rendus publics ce mercredi 28 octobre 2015, le président sortant a obtenu 83,66 % des suffrages. La Commission électorale indépendante a annoncé un taux de participation de 54,63 %. Avec 9,29 %, le candidat du FPI Pascal Affi N'Guessan arrive deuxième. Mais il enregistre une lourde défaite. Une question se pose : quel avenir pour lui désormais ?



C'est un triomphe en rase campagne. Au vu des résultats délivrés ce mercredi, Alassane Ouattara a distancé tous ses adversaires, à commencer par son premier poursuivant, l'ancien chef du gouvernement Pascal Affi N'Guessan. Avec 9,29 % (soit environ 290 000 voix qui se sont portées sur lui), le candidat du Front populaire ivoirien de Laurent Gbagbo ne pouvait pas espérer mettre en ballottage le président sortant pour un second tour.

Tout le long de la campagne, le patron du FPI, comme le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin dit « KKB » (arrivé troisième avec 3,88 %), s'était pourtant appliqué la méthode Coué, affirmant qu'il pouvait non seulement battre M. Ouattara, mais qu'il pouvait de surcroît le faire dès le premier tour. Aujourd'hui, tous deux reviennent durement au principe de réalité, et Alassane Ouattara peut désormais appeler son pays à « tourner définitivement la page » de la crise postélectorale de 2010.

Et pour eux aussi, une page se tourne. Sans parti pour Kouadio Konan Bertin, ou avec une moitié de parti pour Pascal Affi N'Guessan, il était en fait impossible de battre le « rouleau compresseur » que constituent le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et sa machine électorale. Reste à savoir ce qu'il va désormais se passer pour les deux grands perdants du scrutin et pour le candidat malheureux du FPI en particulier.

Pascal Affi N'Guessan peut-il rester à la tête du Front populaire ivoirien ?

Pour M. Affi N'Guessan, la défaite est double. D'abord, il perd face à l’électorat ivoirien. Surtout si l’on compare son score avec celui de Laurent Gbagbo au premier tour en 2010. Le président d'alors avait obtenu 1,7 million de voix (certes, dans un contexte politique totalement différent). Mais de surcroît, et c'est là le plus gros problème pour lui désormais, si Pascal Affi N'Guessan est loin d'avoir obtenu le score de son mentor, sa lourde défaite pose la question de sa légitimité à la tête du FPI, principal parti d’opposition en Côte d'Ivoire.

C'est là sa deuxième défaite. Car durant plus d’un an, M. Affi N'Guessan n’a cessé de croiser le fer avec une partie de ses cadres, de ses militants, qui refusaient de participer à l'élection présidentielle cette année, au motif que le préalable à la tenue de ce scrutin, la libération de Laurent Gbagbo, retenu par la Cour pénale internationale à La Haye, n'y était pas. La querelle s’est tellement envenimée qu’elle a abouti à un schisme au sein de l'ancien mouvement majoritaire.

Avec moins de 10 % des suffrages, le candidat du FPI à la présidentielle risque donc de voir ses détracteurs, ceux qu’on appelle les « Gbagbo ou rien », confortés au sein du Front populaire ivoirien. La défaite de Pascal Affi N'Guessan, c’est peut-être bien la victoire de ces ennemis internes, même s’il faut relativiser, compte tenu du taux d’abstention (plus de 45 %), qui a certainement pu jouer en la défaveur du successeur de Laurent Gbagbo.

Pascal Affi N'Guessan a adressé ce mercredi 28 octobre ses « félicitations » à Alassane Ouattara. Les chiffres de la Commission électorale indépendante (CEI) « indiquent que le candidat Alassane Ouattara a remporté l'élection présidentielle. Je prends acte de ce résultat », a encore déclaré à la presse Pascal Affi N'Guessan. Mais, selon lui, les taux de participation « record de 80 à 100 % » dans certaines zones du pays - notamment dans le nord, les fiefs électoraux de Ouattara - ne sont « pas un signe de santé démocratique mais plutôt la traduction d'une prise en otage et d'une absence de la liberté d'expression et d'opinion dans ces régions ». Pascal Affi N’Guessan n’a toutefois rien dit quant à son avenir politique.

Afrik53.com : Infos 7J/7
Mercredi 28 Octobre 2015
Vu (s) 1092 fois



1.Posté par NANWLÈ KOUADIO le 29/10/2015 00:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Baoulé dit qu''on ne montre le ciel à un enfant. Il finit par le découvrir de lui-même. Affi et ses affidés, comme Icarre, sont allés à la rencontre du soleil avec leurs ailes de cire et ils sont retombés comme ils sont montés.

2.Posté par ALLEHAHUN le 29/10/2015 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si Monsieur Affi est conséquent envers lui-même, seul la création de son parti pourra le sortir d'affaire. Il n'y a plus d'autres issues. Ceux qu'il qualifie de frondeurs tiennent l'arène et le taux qu'il a réalisé le prouve. Monsieur l'usurpateur du fauteuil de la de présidence du FPI pardon dégage même si le virus du Dramanestand t'a contaminé.

3.Posté par FIDELE le 31/10/2015 19:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affi est a la tete d''un soit disant fpi par la seul volonte de Ouattara pour legitimer sa reelection c:est tout.Donc il tombera avec se pouvoir et il le sait lui meme.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !