Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote d'Ivoire : Adam Bictogo viré du gouvernement

le Mercredi 23 Mai 2012 à 01:36 | Lu 1108 fois



Le ministre de l'Intégration africaine, Adama Bictogo, ne fait plus partie du gouvernement ivoirien
Le ministre de l'Intégration africaine, Adama Bictogo, ne fait plus partie du gouvernement ivoirien
Le ministre de l'Intégration africaine, Adama Bictogo, ne fait plus partie du gouvernement ivoirien. Il a été relevé de ses fonctions par le président de la République, Alassane Ouattara.

La décision de mettre fin aux fonctions ministérielles d’Adama Bictogo est tombée dans l'après-midi du mardi 22 mai suite à la prise d'un décret enregistré sous le n° 2012-452 du 22 mai 2012. Dans un communiqué de la présidence transmis à notre rédaction le même jour, il est mentionné que le ministre de l'Intégration africaine a été viré sur proposition du Premier ministre Ahoussou Jeannot.

Le communiqué indique également que le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan, est chargé d'assurer à titre intérimaire les attributions du ministre de l'Intégration africaine. Le temps de nommer une autre personne à la tête de ce département ministériel. Mais que reproche-t-on à ce ministre au point de le sortir du gouvernement.

Selon des indiscrétions, le représentant du président Ouattara pour le compte de la Cedeao dans la crise malienne, est trempé dans plusieurs affaires sales. Le ministre est accusé de faire de mauvais rapports au président en exercice de la Cedeao dans la crise malienne. Il serait de connivence supposée avec les membres de l'ex-junte du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (Cnrdre).

En plus de ces griefs, le ministre Adama Bictogo a posé des actes antérieurs qui l'éclaboussent autant que certaines autorités ivoiriennes. Le scandale de l'indemnisation des déchets toxiques révélé dans Jeune Afrique n° 2680 du 20 au 26 mai 2012, éclabousse le ministre de l'Intégration. Il est cité par ce journal panafricain comme l'un des trois personnes soupçonnées d'avoir détourné une partie des indemnités qui auraient dû être payées aux victimes de la pollution causée par le déversement de déchets toxiques à Abidjan, en août 2006, suite à une enquête menée par la police économique et financière de Côte d'Ivoire.

Selon le rapport de l'enquête, le ministre Adama Bictogo aurait touché la bagatelle de 600 millions de F Cfa pour sa médiation, après avoir réussi, grâce à son entregent, à faire signer un protocole d'accord entre Claude Gohourou et le cabinet Britannique Leigh Day Co, défendant la cause des victimes. Le rapport détaillé de l'enquête a été remis au procureur de la République, Simplice Koffi Kouadio qui a sûrement fait le point au Premier ministre et au président de la République.

A ces affaires sales qui ternissent aujourd'hui l'image du ministre Adama Bictogo, il faut ajouter celle relative à la confection du passeport biométrique. Il se raconte qu'il serait actionnaire dans la société chargée de confectionner le sésame et que le marché lui aurait été attribué par les bons soins de l'ancien ministre de l’Intérieur, feu Tagro Désiré. Il y a aussi la récente affaire d'attribution du marché de gestion des ordures ménagères à la société Satarum Green Sol, par le ministère de la Salubrité urbaine.

Le ministre Adama Bictogo, responsable de cette société de ramassage, aurait exercé une pression sur la ministre pour se voir attribuer le marché. Mais le deal a été « sapé » par la direction des marchés publics après avoir dénoncé le non respect de toutes les procédures en matière d'appel d’offres. C'est sûrement toutes ces casseroles que traînent le ministre Adama Bictogo qui ont excédé le président Alassane Ouattara.

Demis de ses fonctions ministérielles, l'ancien ministre de l'Intégration africaine pourrait répondre des faits qui lui sont reprochés, s'ils sont établis, devant la justice. Notons qu’Adama Bictogo a été nommée ministre de l'Intégration africaine depuis le 1er juin 2011 par Soro Guillaume et rappeler par Ahoussou Jeannot, qui a remplacé l'actuel président de l'Assemblée nationale à la tête de la primature.



Elysée YAO
source : l'inter

Mercredi 23 Mai 2012
Vu (s) 1108 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !