Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire - Abidjan : Circulez !...Si vous le pouvez

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Dimanche 18 Janvier 2015 à 08:26 | Lu 589 fois

Les Abidjanais passent leur vie dans les embouteillages, même si le troisième pont vient d'ouvrir. Le développement des réseaux de bateaux-bus et le futur train urbain changeront-ils la donne ?



Pour les automobilistes comme pour les usagers des bus et des taxis, se déplacer dans Abidjan reste un cauchemar. Malgré les voies de contournement et le plan de circulation élaboré par le gouvernement, les goulets d'étranglement sont légion dans toutes les communes de la ville : du boulevard du Général-de-Gaulle, à Adjamé, à celui des Martyrs, à Cocody, en passant par le boulevard Principal de Yopougon jusqu'à l'infernal boulevard Valéry-Giscard-d'Estaing (VGE), à Marcory, les Abidjanais vivent en permanence dans les embouteillages.

Un fléau que ne résout que ponctuellement le troisième pont sur la lagune, inauguré à la mi-décembre. Réalisé par le groupe français Bouygues via sa filiale, la Société de construction du pont Riviera-Marcory (Socoprim), pour un coût estimé à 125 milliards de F CFA (190,5 millions d'euros), le pont à péage Henri-Konan-Bédié permet tout de même de désengorger les ponts Charles-de-Gaulle et Houphouët-Boigny, en reliant le quartier de La Riviera, à Cocody, à la commune de Marcory. Long de 1,5 km en 2 × 3 voies (comprenant 21 guichets de péage), l'ouvrage est prolongé au nord par 2,7 km de route en 2 × 2 voies (jusqu'au boulevard Mitterrand) et au sud, à Marcory, par 2 km en 2 × 3 voies (jusqu'au boulevard VGE).
Pour se déplacer mieux et plus rapidement, les Abidjanais comptent sur l'amélioration du réseau de bateaux-bus et, plus encore, sur le futur train urbain, dont les travaux devraient commencer en 2015.

C'est au consortium franco-coréen composé des groupes Bouygues (pour le génie civil), Dongsan Engineering et Hyundai Rotem Company (pour les rames et la sécurisation du réseau) que le gouvernement ivoirien a confié, en avril, la réalisation de ce chantier, dont le coût est évalué à 1 milliard d'euros. La première phase du projet porte sur 37,5 km de voies ferrées entre Anyama (banlieue nord) et l'aéroport international Félix-Houphouët-Boigny de Port-Bouët (au sud) en traversant le centre de la capitale et la zone sud.

Ce tronçon, qui utilise les anciennes voies de la Sitarail, devrait être mis en service d'ici à 2017. Une extension reliera ensuite Yopougon (à l'ouest). Avec un service opérationnel de 5 heures à 22 heures, sept jours sur sept, le train urbain d'Abidjan pourra transporter 320 000 passagers par jour. "La réalisation de cet important chantier permettra à la population de se déplacer rapidement, pour un coût abordable, et donnera à Abidjan cette dimension de grande métropole qu'ont les villes de taille équivalente en Occident ou en Asie", souligne Gaoussou Touré, le ministre ivoirien des Transports, qui a suivi toutes les étapes de montage de ce projet.

Fin du monopole sur le transport lagunaire

Le gouvernement souhaite également mieux utiliser la lagune, qui borde dix des treize communes du district. Aussi, tout en continuant à renforcer son parc d'autobus, la Société des transports abidjanais (Sotra) a adopté un plan d'investissement de 7,5 milliards de F CFA pour développer son réseau de bateaux-bus et faire face à la concurrence, puisque l'État a mis fin à son monopole sur le transport lagunaire. L'entreprise publique prévoit d'acquérir une dizaine d'embarcations et de construire au moins huit nouvelles gares. Pour le moment, elle exploite trois lignes de bateaux-bus (Abobo-Doumé-Treichville, Blokosso-Plateau et Abobo-Doumé-Plateau), qui relient quatre gares lagunaires.

Dès l'année prochaine, la Sotra ne sera plus seule à transporter les Abidjanais sur la lagune. Créée début 2014, la compagnie privée ivoiro-turque Rainbow Ferry Lines, filiale du groupe ivoirien Snedai et du turc Yildirim Holding, va investir 20 milliards de F CFA pour construire une dizaine de quais ou de gares lagunaires et s'équiper de 45 bateaux-bus d'ici à la fin de 2015.


Jeuneafrique.com

Afrik53.com : Infos 7J/7
Dimanche 18 Janvier 2015
Vu (s) 589 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !