Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d’Ivoire « 99% des occupants du Mt Péko sont des Burkinabè » selon leur Ambassade

L'Afrique en mouvement - Afrik53.com : Infos 7J/7 le Jeudi 15 Mai 2014 à 06:59 | Lu 1092 fois



Mont Peko: point focal du prochain TAC ?

Du 4 au 7 mai 2014, une mission conjointe Burkina Faso/Côte d’Ivoire s’est déportée sur le Mont Peko dans le but de procéder à un état des lieux depuis l’arrestation, en 2013, de Hamadé Oueremi, le leader charismatique de cette forêt classée. La délégation burkinabè était conduite par Lambert Alexandre Ouédraogo, secrétaire permanent du Conseil supérieur des Burkinabè de l’Etranger et représentant du ministère des Affaires Étrangères et de la coopération régionale.

Celui-ci avait à ses côtés des représentants des ministères de l’Action sociale et de la solidarité nationale, de l’Administration territoriale et de la sécurité. À la partie burkinabè se sont joints l’attaché de défense près Ambassade du Burkina à Abidjan et le Consul général du Burkina à Bouaké. Le vendredi 9 mai 2014, la délégation est venue faire le point de sa sortie sur le terrain à l’Ambassadeur du Burkina à Abidjan. Parler d’une même voix pour la gestion harmonieuse de la question de l’évacuation du Mont Peko. Tel est l’objectif recherché par les autorités ivoiriennes et burkinabè.

A la suite de la tenue des commissions et des rencontres entre autorités politiques des deux pays, la mission conjointe qui vient d’effectuer une tournée sur le site visait à toucher du doigt les réalités de cette population dont 99% sont des Burkinabè, avec 60% d’enfants. La réinsertion socio-économique et surtout le déplacement de cette population de la forêt classée vers d’autres sites d’accueil ont constitué les messages véhiculés au cours de la tournée dans cette zone cacaoyère de l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Sur les 8 villages devant accueillir cette population et visités en deux jours par la mission, seuls deux d’entre eux sont réticents, du fait des exactions subies par eux sous l’ère de Hamadé Oueremi. Les six autres auraient été plus réceptifs et leurs populations se seraient dites prêtes à cohabiter avec les déplacés du Mont Peko qui, faut-il le rappeler, est l’un des 8 parcs nationaux de la Côte d’Ivoire.
À l’occasion, un plan d’accompagnement qui prend en compte les infrastructures scolaires et sanitaires a été présenté et la sensibilisation devrait se poursuivre pour éviter tout affrontement à l’heure du déploiement des déplacés.

L’Ambassadeur Justin Koutaba à qui le chef de la mission a fait le point de la tournée s’est félicité de l’esprit de concertation qui a guidé les deux pays et surtout de la politique humaniste de protection dont ont fait preuve les autorités ivoiriennes dans le traitement de ce dossier. Il a évoqué à l’occasion, les rencontres entre la représentation diplomatique burkinabè et le ministre ivoirien de la Solidarité, de l’action sociale et de la famille sur la question. Aussi a-t-il dit toute sa disponibilité et celle de son équipe pour un suivi du dossier.

C’est pourquoi le Pr Koutaba a estimé que « la mission était importante, nécessaire et opportune ». L’enjeu du dossier dira- t-il, est tel que le Mont Peko doit être un point focal de la prochaine rencontre du Traité d’amitié et de coopération Burkina/Côte d’Ivoire (TAC) qui se tiendra cette année à Ouagadougou. Tout en félicitant et remerciant les membres de la mission, l’ambassadeur a souhaité que de leur rapport sortent des «suggestions et des recommandations pour un meilleur suivi de la question, un meilleur encadrement de la politique d’immigration et d’intégration de notre communauté en Côte d’Ivoire».
Mariam Vanessa Touré

Ambassade du Burkina Faso à Abidjan
Avec Fasozine.com

Afrik53.com : Infos 7J/7
Jeudi 15 Mai 2014
Vu (s) 1092 fois



1.Posté par ALLEHAHIN le 16/05/2014 02:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour qui vous prenez. Comment se fait il que cette forêt du mont Péko est occupée en majeure partie par des ressortissants du pays où la rébellion qui a défiguré mon pays, s'est constituée. Cette basse arrière où toutes les opérations se sont organisées pour attaquer. Ces squatteurs doivent purement et simplement regagner leur pays d'origine; c'est ça qui est logique. Si non où déplacer une population dont les origines ne sont nulle part dans mon pays.
C'est une autre forme de prise en otage des populations des zones où on ira les déverser comme les ordures de la décharges d'Akouédo. Attention aux actes que vous posez car demain, se lèvera un autre jour.

Chers Amis de la RP. Avez vous emprunté cette voie qui part de la 8ème tranche vers la 9ème et qui comporte un rond point d'une rare conception. Je vous invite à faire un tour dans la zone. C'est vraiment l'immersion, cette émergence dans la médiocrité. Le rattrapage est passé part là et le résultat est sans équivoque. Quelle scandale technique. Piété pour mon pays. Je préfère la refondation au rattrapage car le premier à vocation de corriger des tares alors que le second verse dans la propension de la médiocrité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !