Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte d'Ivoire : 12 enseignants « grévistes » déférés au tribunal de Toumodi

le Mercredi 6 Février 2013 à 16:46 | Lu 725 fois



Côte d'Ivoire : 12 enseignants « grévistes » déférés au tribunal de Toumodi
Les 11 enseignants interpellés lundi, devant le lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro, ont été déférés très tôt, hier, au tribunal de Toumodi pour trouble à l’ordre public. Et avec eux, un autre enseignant arrêté quant à lui, dans la matinée d’hier pour les mêmes mobiles. Ce qui porte à 12 le nombre total de professeurs arrêtés et déférés au cours de cette grève initiée par l’Intersyndicale à Yamoussoukro. Il convient de noter que la matinée a été marquée par une vague de mani-festations d’élèves devant les différents établissements de la capitale politique et administrative.

Ceux-ci, comme lundi dernier, tentaient de déloger leurs camarades en vue d’empêcher que les cours s’y dérou-lent. Ces manifestations, ponctuées de jets de pierres, ont créé un vent de panique dans les établissements. Au point que pour éviter d’exposer leurs élèves, les responsables des écoles ont préféré les libérer et fermer les portails d’en-trée. Pour donc sécuriser les établissements, le préfet de po-lice et ses éléments qui sont à pied d’œuvre depuis le début de cette grève, ont tout simplement dispersé les élèves activistes. Résultat, l’après-midi tout était calme même si les cours n’ont pu normalement reprendre.

Signalons que les altercations qui ont eu lieu lundi dernier devant le premier arrondissement de police, entre les enseignants et les policiers suite à l’arrestation des 11 professeurs auraient occasionné une dizaine de blessés, selon un responsable syndical que nous avons rencontré. « Nous avons fait un rapport détaillé de tout ce qui s’est passé à Yamoussoukro aux responsables de l’Isef. Donc, nous attendons la conduite à tenir pour les jours à venir. La police est dans une logique d’arrestation de tous les responsables syndicaux de Yamoussoukro. Alors, nous sommes en concertation pour la suite», a-t-il indiqué.

N’DRI CÉLESTIN
Fraternité Matin

Mercredi 6 Février 2013
Vu (s) 725 fois



1.Posté par Hermann N''da le 06/02/2013 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le régime des rebelles est au pied du mur. il tremble comme une feuille morte. Il a la trouille. Lui qui avait promis la lune et les étoiles aux habitants de CI.

Va-t-il finalement emprisonner tous ces Ivoiriens qui ne lui réclament simplement que ce qu'il leur avait promis?

L'incompétence de Dramane et ses hommes est mise à nue. Où sont donc passés les pluies de milliards qui devaient inonder ce pays?

A quand les retombées du taux de croissance économique de 8% qui est trois fois supérieur à celui de tous les pays occidentaux en ce moment?

Pourquoi Dramane continue-t-il d'endetter notre pays auprès des pays occidentaux dont le taux de croissance ne tourne seulement qu'autour de 2 à 3%?

Le mensonge n'est-il pas en train de rattraper celui qui a promis des milliards et le bien-être dans toutes les villes de CI?

Je me souviens que dans une localité proche d'Abidjan, lors d'un meeting et séance tenante, les populations lui avaient exigé une AVANCE sur les milliards qu'il venait, sans gêne, de leur promettre..

Ces populations avaient, sans nul doute, compris que le Voltaïque ne tiendrait jamais ses promesses. Elles l'avaient si bien compris qu'elles voulaient une partie des milliards promis, "en même temps".

Comme quoi, "en même temps est mieux". Sait-on jamais !

C'est justement ce que les habitants de MEMNI avaient compris.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !