Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Urgent : Déclaration d’un Groupe de Commando Marin (FDS-CI)

le Lundi 18 Juillet 2011 à 10:17 | Lu 1684 fois



Cote Ivoire : Urgent : Déclaration d’un Groupe de Commando Marin (FDS-CI)
Depuis 2002, notre pays la Côte D’Ivoire est attaquée par une horde de bande armée qui tue, viole et pille jusqu’à ce jour la population ivoirienne.

Jusqu’à ce jour nous faisons face a cette attaque commanditée par la France. En dépit de cela, le Président légitime de Côte D’Ivoire, son Excellence Laurent Gbagbo nous a demandé de pardonner, ce que nous avons accepté de faire.

En 2004, toujours avec l’aide de la France, les rebelles ont repris leurs attaques. Mangou, alors Lt Colonel, avait été l’un des fers de lance de cette résistance ce qui lui a permis de gravir des échelons dans cette armée.

Dieu merci, aujourd’hui, il a lui-même avoué qu’ils ont fait défection. Mais nous, nous n’avons pas fais défection. Nous avons fait un replie stratégique en abandonnant tous les fronts parce qu’il fallait voir avec qui nous nous battions. Maintenant nous le savons et comme notre devoir est la défense de la nation et la protection de la population, alors nous venons pour mettre les choses dans l’ordre.

Mais nous leur pardonnons cela.

Pendant que le peuple ivoirien meurt chaque jour, avec viol, meurtre, assassinat, enlèvement, on nous parle de réconciliation! Nous leur demandons de se réconcilier avec eux même d’abord, ensuite de se convaincre eux qu’ils se sont réconciliés de demander au peuple de pardonner.

Les FDS, selon les textes qui nous régissent, devons toujours respecter la légalité CONSTITUTIONELLE. Et comme ces textes n’ont pas encore changé et que la constitution a établi Laurent Gbagbo, alors nous FDS-CI, le reconnaissons comme notre Président et n’obéirons qu’à ses ordres.

Nous ne sommes pas FRCI, nous sommes les FDS-CI.

Nous avons lancé plusieurs messages, mais celui-ci vous appelle à vous tenir prêt. Le moment venu notre com-théâtre lancera l’appel final.

Chers frères d’armes, l’heure est venue pour nous de dire non à l’impérialisme et oui au peuple. L’heure de DIEU a sonné. Nous ne nous sommes pas battus, nous avons seulement fait un repli stratégique. Maintenant l’heure est venue pour nous de nous mettre véritablement au service du peuple.

Ils ont trop humilié la population ivoirienne et leur chef suprême et maintenant nous disons que ça suffit. La danse de sorcier est finie. Nous ne faisons pas la politique, nous nous referons aux textes qui nous régissent, et pour cela nous disons trop c’est trop.

Vous avez déjà reçu d’autres messages, nous vous demandons de les prendre au sérieux. Dans les semaines qui viennent d’autres message suivrons mais sachez les discerner car l’ennemi peut lancer des messages qui ne sont pas les notre. Nous comptons sur vous pour pouvoir lire entre les lignes.

Nul n’a le droit d’humilier un peuple de cette façon.

Le peuple est trop à genoux, nous dirons même asphyxié et l’histoire nous regarde. Avant qu’il ne soit trop tard, nous vous demandons d’arrêter de tuer ce peuple qui n’a besoin que de paix.

Chers frères d’armes, nos portes vous sont ouvertes et le moment de se rallier est arrivé. Vous connaissez notre code. Ce code sera changé et vous en serez informé le moment venu. Ceux qui ne peuvent pas se rallier, tenez vous loin de la lutte et le peuple ivoirien saura vous le reconnaitre.

Chers ivoiriens, tenez vous prêt pour le combat de la libération totale. Vous devez nous aider dans cette tâche comme vous savez toujours le faire. Nous ne viendrons pas pour nous amuser mais pour vous donner votre libération totale.

Soyez à l’écoute d’autres messages suivront. Et pour éviter l’anarchie nous avons choisi un seul lieu de diffusion de nos messages et vous le saurez.

Vive la Nouvelle Côte D’Ivoire libre, libérée et indépendante.

Signé: Le Groupe de Commando Marin FDS-CI

Nous tenons à préciser que ce message a été publié tel que reçu à notre rédaction.

Infodabidjan.net

Lundi 18 Juillet 2011
Vu (s) 1684 fois



1.Posté par karim ouattara le 18/07/2011 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nul n'a le droit de se moquer d'un peuple. Nous ne reconnaissons plus certains frères ivoiriens. Il s'agit de la majorité de nos frères du nord comme moi. Je me sens mal quand je vois mes frères pavaner ou parader vetus dans des tréillis mal conçus ignorant le mal qu'il font à la majorité silencieuse. Est-ce une vangeance? Ressaisissons-nous et quittons dans ça car l'histoire est têtue et nous rattrapera. Chers frères le métier de soldat est noble et ne doit pas être clanique. Un jour, quand la situation changera que se passera-t-il? Je rappelle que nous avons plus de 60 groupes ethniques en Côte d'Ivoire. 1 ou 2 groupes ne peuvent pas baillonner les 59 ou 58 autres. Attention, Danger! Trop d'éléments du nord en formation!

2.Posté par Baguera le 18/07/2011 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Liberté rien que la liberté,paix rien que la paix,la victoire est au bout,tenons bon

3.Posté par BOLI GBATE WLEYOU le 18/07/2011 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que le Président OUATTARA ne fasse pas les mêmes erreurs que ses prédécesseurs: la tendance à minimiser les soldats qui sont sortis du pays. Cela me rappel septembre 2002. Que son entourage ne lui donne pas de fausses assurances. La France a l'habitude de faire des rois et de les défaire. Il appartient au Présidenti et à lui seul de prendre les dispositions idoines pour instaurer un véritable climat de paix. Ce passe notamment par le rappel des personnalités et autres soldats en exil . Non pas pour les punir ou les traquer mais pour les recevoir en tant que premier responsable du navire ivoire,dans l'esprit de la réconciliation. Il faut mettre bal à terre. Car en cas de faille au sein de son équipe, il risque d'avoir en face non pas des adversaires mais des ennemis si insignifiants puissent-ils paraître. Le délit de patronyme fait rage en ce moment. les forces de l'ordre se montrent compréhensifs quand ils sont en face de personnes originaires du nord. Mais envers les autres personnes, ils se montrent intraitables. Les mêmes travers décriés hier refont surface aujourd'hui. Le changement n'est pas encore perceptible. Autant de faits qui fondent ma pensée que que l'excès de zèle et la sous-estimation systématique du danger potentiel risquent de nous installer dans cycle infernal de violence. Or j'estime que ce n'est pas ce que veulent les autorités actuelles. Mais cela risque d'arriver si rien n'est fait.

4.Posté par Gnrangnrangnon le 19/07/2011 01:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le match retour qulificatif pour la liberter du peuple de cote divoire aura lieu et Dieu de Jesus-Christ et de Mahomet lemportera sur les forces du mal representer par les francsmassons telske alassane. cet une question de temps allassane le sais cespourkoi il tremble.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !