Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Soulèvement contre les Frci - Gagnoa gagnée par la «rébellion» ?

le Mercredi 10 Août 2011 à 13:23 | Lu 1047 fois



Cote Ivoire : Soulèvement contre les Frci - Gagnoa gagnée par la «rébellion» ?
Le village d’Akoupé-Zeudji a donné le ton. Après lui, Gagnoa semble prendre le relais. Ici, les villages de Nagadougou, Broudoumé et Yopohué ont manifesté pour traduire leur mécontentement à l’encontre des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Selon les populations, les militaires leur mènent la vie difficile au point qu’elles en sont exaspérées. Zèle, abus de pouvoir, intimidation… sont entre autres les reproches faits aux éléments des Frci dispersés dans tout le département.

Pourtant de l’avis des hommes en tenue, ce sont des accusations injustifiées. Ils nous expliquent qu’à Nagadougou, un homme a fait l’objet de plusieurs plaintes pour vente illicite de forêt. Il était donc activement recherché par les militaires. Lorsque ceux-ci ont réussi à l’appréhender, les mêmes villageois qui se plaignaient, hier, se sont solidarisés du prévenu. Séance tenante, tout le village s’est mis en ébullition pour exiger la libération de son ‘’fils’’. Tout cela dans une ambiance qui frisait la confrontation entre les Frci et les populations.

Cependant, les militaires ne cèdent pas et conduisent le vendeur de forêt dans leur quartier général. La tension monte d’un cran. Les autorités militaires, pour prévenir tout débordement, instaurent un couvre-feu de 20h à 6h du matin. Mieux, le chef dudit village est invité à parler à sa jeunesse dans l’intérêt de chacune des deux parties. Un calme apparent semblait régner dans le village. Dans un autre village, celui de Yopohué, les jeunes, endeuillés par la mort d’un des leurs, ont érigé un barrage sur la voie pour creuser la tombe. Le cimetière n’étant pas loin de la route. Selon ces jeunes, les Frci qui avaient leur poste non loin de là, ont interprété ce geste comme un moyen de racket des véhicules qui passent par-là. L’un de ces jeunes est interpellé et conduit au poste. Là encore, les jeunes ruminent leur colère, à laquelle s’ajoutent les évènements de Nagadougou.

Des jeunes arrêtés.

Le feu couve donc sous la cendre. Il suffit d’une étincelle pour allumer le feu. Ce sera le cas à Broudoumé. Ici, les Frci interpellent un jeune en treillis militaire alors qu’il n’en est pas un. Invité à rendre la tenue, il oppose un niet. La discussion pour l’amener à la raison se transforme en un pugilat. Le villageois a le soutien de ses amis.

Les Frci en infériorité numérique, trouve leur salut grâce à l’escapade d’un des leurs qui vient chercher du renfort. Un impressionnant détachement militaire débarque sur les lieux de l’incident. C’est ainsi que les jeunes qui ont participé au soulèvement sont mis aux arrêts. Ils sont au nombre de 15. Soit 8 de Broudoumé, 6 de Nagadougou et 1 de Yopohué.

La tension sera atténuée par la médiation des cadres de la région. Sur intervention de ceux-ci et dans l’intention de ramener le calme, les autorités militaires ont accepté de libérer les prévenus. Après leur avoir donné des conseils pour que plus jamais pareille situation ne se reproduise. Les militaires disent mal concevoir que jusqu’à maintenant, une frange de la population continue de les appeler ‘rebelle’. Un terme qui prouve bien qu’ils ne sont pas encore acceptés dans l’esprit de certaines personnes. Nous espérons que derrière tout cela ce n’est pas le syndrome d’Akoupé-Zeudji qui est en train de prendre forme sous le Fromager.

Alain Kpapo à Gagnoa

Source : Nord Sud : Dernière Mise à jour : 10/08/2011 (Auteur : )

Mercredi 10 Août 2011
Vu (s) 1047 fois



1.Posté par PATRIK LUMUMBA le 10/08/2011 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CES SOULEVEMENT S ETENDRONS UN JOUR DANS TOUTES LA COTE D IVOIRE ET SERA LA LIBERATION TOTALE

2.Posté par intrus le 11/08/2011 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
blé goudé va vous faire mordre la poussiéres , bandes d'assassins!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !