Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Mot d’ordre de Bédié ou comment vendre le pays pour assurer sa retraite

L'Afrique en mouvement - Média Libre - Afrik53.com le Mardi 9 Novembre 2010 à 09:58 | Lu 307 fois



Cote Ivoire : Mot d’ordre de Bédié ou comment vendre le pays pour assurer sa retraite
« En appelant ses militants à se rassembler autour d’Alassane Ouattara pour le 2ème tour, le président Bédié et le Pdci-Rda indiquent qu’ils renoncent à leur exigence de recomptage des résultats du 1er tour de l’élection présidentielle, leurs accusations de fraude portées contre le Fpi étant infondées ».Analyse pertinente faite ce lundi 8 novembre au QG du candidat Laurent Gbagbo, par son porte parole Affi N’guessan, à l’occasion d’une conférence de presse qui s’y est tenue dans l’après midi.

Une rencontre avec la presse nationale et internationale, motivée par l’actualité. En effet, le vendredi 06 novembre 2010,le Conseil Constitutionnel a procédé à la proclamation définitive des résultats du 1er tour de l’élection présidentielle. Le conseil a fixé par la même occasion la tenue du second tour au dimanche 21 novembre prochain. Mais auparavant, le RHDP, après analyse des résultats du premier tour, avait produit une déclaration faisant état de « graves irrégularités observées à l’occasion du scrutin »,portant notamment sur les procès verbaux de dépouillement, la totalisation des voix et la cohérence des résultats, la gestion des urnes et les conditions de tenue du scrutin, etc.

Selon Affi Nguessan, le Rhdp a conclu que, «toutes ces irrégularités ont entraîné la perte de centaines de milliers de voix des candidats du Rhdp au profit du candidat de Lmp » ; exigeant dès lors, « la reprise du comptage des bulletins de vote », afin de « permettre la manifestation de la vérité et la prise de mesures idoines pour éviter que les suffrages de ses électeurs ne soient à nouveau volés par le Fpi ».

Et ce n’est pas tout. Le lendemain 07 novembre 2010,une autre déclaration de la Conférence des présidents du Rhdp se réjouit de ce que le Rhdp ait obtenu, malgré les fraudes massives, plus de 60% des suffrages exprimés, « adresse ses vives félicitations à son candidat au 2nd tour, le candidat Alassane Ouattara et appellent instamment leurs militants ,sympathisants et tous les électeurs à se rassembler autour de cette candidature ».Afin d’assurer au Rhdp, une victoire éclatante au 2nd tour et de « sauvegarder l’héritage du père fondateur de la nation ivoirienne,le Président Félix Houphouet Boigny ».

C’est dans ce contexte d’entre les deux tours de l’élection présidentielle, constate Affi Nguessan, que circulent de folles rumeurs de représailles et autres exactions qui seraient menées contre les populations allogènes à l’Ouest du pays…

Les investigations menées par les services de Sécurité et ceux de l’Administration, du territoire, révèlent aux dires du porte parole du candidat Laurent Gbagbo, qu’aucune volonté et qu’aucune opération de représailles n’ont été constatées nulle part dans les régions de l’Ouest,contre les populations allogènes, notamment baoulés.

Mais en revanche, des militants du Rdr ont été interpellés, notamment à Daloa, alors qu’ils circulaient de campements en campements pour intoxiquer les populations à propos de prétendues attaques que des militants de Lmp s’apprêteraient à lancer contre elles.Les faits abondamment commentés par la presse proche du Rhdp, relèvent en définitive de propagande politique et d’une volonté d’inciter les populations de ces régions à l’affrontement afin d’aliéner leur vote au profit du Président Laurent Gbagbo au 2nd tour.

Pour Affi Nguessan, le scénario est devenu un classique de la pratique politique du Rdr et du pdci-Rda. C’est toujours à l’occasion des élections que l’on découvre des antagonismes entre Baoulé et autochtones, que l’on suscite des affrontements et que l’on dresse les populations les unes contre les autres.

Pire, dénonce le premier ministre Affi : « N’ayant aucun argument politique à faire valoir, les dirigeants du Rdr et du Pdci se sont spécialisés dans la tribalisation des élections et du débat politique pour préserver des bastions ethniques. Leurs résultats au premier tour de l’élection présidentielle, l’attestent éloquemment. »

Les ivoiriens devraient demeurer vigilants. Car, « Alassane Ouattara, adversaire de Laurent Gbagbo au 2nd tour, est le spécialiste de la manipulation et de la division ;et ne prospère que dans la division ».C’est pourquoi, Affi avertit : « Ils seront l’objet d’intoxications, de manipulations pour tenter de les opposer à leurs frères et sœurs avec qui ils cohabitent depuis de nombreuses années.

Question : Comment la Majorité Présidentielle peut-elle frauder alors qu’elle occupe une position minoritaire au sein de la Commission électorale Indépendante (Cei) ? Et qu’elle ne contrôle aucun rouage essentiel du processus électoral ? Le Président de la Cei est membre du Bureau politique de Pdci-Rda ;sur quatre(4) Vice-Présidents, un(1) seul est issu de la Lmp ;sur les 26 Commissaires Centraux, seulement 4 sont du Fpi et de l’Udcy.

Les 19 commissions électorales régionales et les commissions locales qui gèrent les résultats issus des urnes et les procès verbaux sont toutes contrôlées par le Rhdp, en particulier le Rdr.

Conséquence : S’il ya trafic de bulletins de vote, falsification de procès-verbaux et votes multiples, cela ne peut qu’être l’œuvre du Rdr d’Alassane Ouattara, déclare Affi. Qui avance que « le Pdci le sait bien ».Sinon, comment comprendre les résultats invraisemblables, réalisés par Alassane Ouattara dans le Nord, une zone où le Pdci Rda dispose de nombreux élus et où le Fpi effectue une percée remarquable depuis la signature de l’accord politique de Ouagadougou ;si ce n’est par la fraude, s’interroge le porte parole du candidat Gbagbo. Avant de conclure : « Les dirigeants du pdci-Rda savent très bien qu’ils ont été arnaqués par leurs alliés du Rdr, qui leurs ont volé leur qualification pour le 2è tour.

Ils ont été selon Affi, truandés mais ils sont incapables de dénoncer, tétanisés, anesthésiés qu’ils sont depuis la signature, à Paris sous l’autorité de leur maître commun de cette fameuse plate forme baptisée Rhdp.

En vérité, il s’agirait d’une manœuvre de diversion pour faire avaler aux militants du parti la débâcle électorale qui sanctionne une gestion catastrophique et calamiteuse du parti depuis la mort du père fondateur (Houphouët Boigny) en décembre 1993.L’héritier a été incapable de défendre l’héritage.La guerre de succession déclenchée contre lui par le « maire du palais », vient de connaître son dénouement. En usant une fois encore de moyens déloyaux, Alassane vient de réaliser contre Bédié et avec sa propre complicité son deuxième coup d’Etat.

Le Rhdp est le piège qui, ajouté à la cécité politique de la direction, à la malice et au cynisme d’Alassane ont creusé la tombe du parti. Alors, comment comprendre le mot d’ordre de Bédié aux militants et à ses électeurs du 1er tour ? Qu’a-t-il reçu et quelles promesse lui ont été faites au moment où il se retire de la scène politique ?

Voici des questions qui doivent interpeller les militants de base du parti fondé par Houphouët. Des questions à poser à Bédié qui continue de penser que les Ivoiriens sont toujours à sa « disposition » et qu’il peut disposer d’eux à sa guise, comme un bétail électoral, pour changer sans leur avis et sans leur consentement le sort de la Côte d’Ivoire.

Les Ivoiriens ont compris que le destin de ce pays se joue dans cette élection. Ils se méfient du candidat de l’Etranger, celui qui rend compte à l’étranger et prend ses ordres et ses moyens via Dakar. Contrairement à Gbagbo qui est porteur d’espoir, qui rassemble(38% de l’électorat),qui a une histoire, une vision pour son pays.

Média Libre - Afrik53.com
Mardi 9 Novembre 2010
Vu (s) 307 fois



1.Posté par aniscool le 11/11/2010 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je vous aiment

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !