Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Les Forces Nouvelles accusent le quotidien “l’Inter” de publier des articles incendiaires.

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Actu Africaine & Internationale le Mardi 17 Mai 2011 à 21:01 | Lu 1128 fois



COTE D’IVOIRE-MENACE SUR LE PAIX
Que cache le quotidien ‘‘l’inter’’ ?

La paix n’arrange vraiment pas certaines personnes dans ce pays. Et quand des journalistes s’en mêlent, ça devient inquiétant. C’est le cas du quotidien ‘‘l’Inter’’ qui, depuis un certain temps, ne cherche qu’à semer le doute dans l’esprit des ivoiriens par des articles incendiaires.

Après avoir mis en premier plan le Sergent chef Coulibaly Ibrahim et l’encourager dans son funeste projet de renversement du pouvoir, le quotidien l’Inter, pour des raisons que l’on ignore encore, a jeté son dévolu sur des mercenaires libériens et des miliciens.

A la une de leur parution de ce lundi 16 mai 2011, ils ont informé les ivoiriens et la communauté internationale de la menace qui pèserait sur l’investiture du Président de la république Alassane Dramane Ouattara le samedi 21 mai prochain à Yamoussoukro.

« … ces mercenaires menaceraient de perturber la cérémonie d`investiture du président de la République, Alassane Ouattara, prévue pour le 21 mai prochain, si les nouvelles autorités n`honorent pas le “deal“ conclu avec ces hommes en armes pour leur départ de Yopougon et même de la Côte d`Ivoire » pouvait-on lire dans les colonnes de ce quotidien qui a décidé de prendre la place d’un chiffon appelé autrefois « le temps ».

Ces journaleux ont décidé de tronquer l’histoire oubliant que le monde entier n’ignore pas comment les ‘‘sales chiens de guerre’’ de Laurent Gbagbo, malgré leur ‘‘invincibilité’’ ( ?) ont été contraints par la force de fuir le 04 mai dernier la grande commune de Yopougon qu’ils n’ont pas manqué d’endeuiller.

Le quotidien ‘‘l’Inter’’, plutôt que d’inventer des histoires fantaisistes pour des raisons que l’on ignore, devrait plutôt avoir une pensée pieuse pour la mémoire de ces milliers d’ivoiriens innocents tombés sous les balles assassines des mercenaires Libériens et des miliciens à la solde de l’ancien régime.

Dans un autre article, le même quotidien nous apprend que des ex FDS en cavale ‘‘ menacent de revenir par la force au pays et de renverser le nouveau régime en place’’ si l’ex chef de l’Etat, son épouse et ses proches ne sont pas libérés.

Il est important que tous ceux qui sont tapis dans l’ombre avec la complicité de certains journalistes aux desseins inavoués sachent que ni les ex FDS en fuite, ni les miliciens ni les mercenaires Libériens ne pourront ébranler le nouveau régime en place. Toute tentative de déstabilisation d’où qu’elle provienne trouvera en face la ténacité des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire.

Les fuyards et leurs complices peuvent continuer de rêver mais leur souhait ne sera jamais réalisé. Laurent Gbagbo et ses proches resteront en résidence surveillée jusqu’à ce que justice soit faite. Aussi aucun Libérien ne recevra un seul centime.

Quant au quotidien ‘‘l’inter’’ qui se dit indépendant, sans l’être vraiment, il est temps qu’il comprenne que la liberté de presse à des limites et que la Côte d’Ivoire a besoin de tourner la page la plus triste de son histoire, d’aller à la paix et surtout de se lancer sur la voie de son développement stoppé depuis l’An 2000.

Afrik53 - Actu Africaine & Internationale
Mardi 17 Mai 2011
Vu (s) 1128 fois



1.Posté par chastien1er le 17/05/2011 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
de quelle armée tu parles dis plutôt que les français et l'onuci qui sont la nouvelle police ivoirienne et le chiens de garde de ouattara vont combattre encore une fois de plus. sinon à part cela est ce qu'il y'a des hommes dans votre armée si ce n'est que des dozos et autres...

2.Posté par ATTOWANGNI le 18/05/2011 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci cher ami. dommage que ton article ici publié ne soit pas signé. Il dit tellement tout ce que je pense, son contenu est tellement propre que je ne trouverais presque rien à y ajouter. Je voudrais seulement indiquer au journal l'Inter que Ouattara n'est pas Gbagbo. Ouattara est rompu à la gestion des affaires de l'Etat et il n'est pas de mauvaise foi. Il gouvernera ce pays quels que soient les minables obstacles que quiconque voudra lui opposer. Les jeunes si instrumentalisés par gbagbo et son clan, les jeunes qu'ils ont tant utilisés comme leur pare feu et à qui ils ont laissé des armes de guerre en héritage, eh bien ces jeunes là, ''du moins ceux qui auront pris conscience et qui se seront détournés de cette aventure sans issue'' Ces jeunes trouveront du travail, ils vivront en toute quiétude avec leurs épouses et leurs enfants, et ils comprendront qu'en fait, eux aussi avaient droit à une vie paisible, une vie civilisée, et que longtemps, ils avaient été trompés par des incapables qui n'ont aucune notion de gouvernance, qui ne savent que voler, piller les richesses du pays et qui ont tout simplement utilisé la guerre pour couvrir leur gabegies, et autres crimes qu'on a connus ces 10 dernières années. MERCI DE DIRE AU JOURNAL L'INTER QUE SON RÊVE NE SE RÉALISERA PAS ET QU'IL ES MIEUX DE SE RESSAISIR. Ouattara et Gbagbo, c'est vraiment différent. car, là où Gbagbo utilises les Lida Kouassi, Kadet Bertin, Blé Goudé pour ne citer que ceux qui sont connus, pour mettre en place des stratégies machiavéliques, occasionnant des mort en cascade, dans le seul but de repousser, toujours repousser la date des élections, là où il enrichit des pasteurs et prophètes véreux comme collège de charlatans pour sauver son régime, là où il amoncèle des armes de destruction massive, des armes sophistiquées que toutes las nations civilisées n'utilisent plus même dans des guerres entre états, eh bien Ouattara lui, s'entoure d'experts dans chaque domaine. quand tu prends les mines et l'énergie qu'il confie à Adama Tounkara, c'est l'une des têtes calées que compte notre pays ds ce domaine. Akossi Bendjo, ex DG de la SIR disait de lui qu'il est son maître. l'Ambassadeur Kacou Gervais aux Affaires Étrangères ? c'est un Diplomate chevronné. quand il met Gnamien Konan à la fonction publique, c'est pour assainir ce secteur et vous ne verrez plus de fonctionnaires qui arrivent au bureau à 10h 30, en sortent à 11 pour ne revenir qu'à 16h 20, prendre leurs sacs pour rentrer à la maison. c'est ça la différence. CE N'EST PLUS LA RUE QUI VA GOUVERNER CE PAYS. CE DÉSORDRE EST TERMINE. merci de le savoir, chers Messieurs de l'Inter

3.Posté par magaly le 18/05/2011 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La liberté de presse a des limites et c'est vous qui le dites!
Vous n’êtes pas prêts à accepter ce que vous faisiez subir au précédent... pouvoir!
Tiens la liberté de la presse fou le camp...
ah ah ah ah ah aahahaahahahaha...

4.Posté par Kouêgbeu le 18/05/2011 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois que les journalistes de l'Inter doivent comprendre ce message qui ressemble etrangement à une mise en garde.
Personne ne doit informer librement les ivoiriens aujourd'hui. Un autre son de cloche n'est pas le bienvenu avec ce pouvoir de Ouattara.
Comme le titrait feu Jean Mari Adiaffi sur une de ces oeuvres, ''silence, on developpe''. Fermez la bouche et faites tous alegence. Y'a pas de dialogue possible avec des illetrés de Dozo et rebelles de toutes categories.
Quand on parle de juger Laurent Gbagbo, famille et gouvernement, cela pue le ridicule surtout venant du camp Ouattara. C'est aussi cela l'Afrique. Les colabos, ça existe depuis l'esclavage.
Que Dieu protège ce pays redevenu territoire français.
Journalistes de l'Inter, faites attention pour vos vies et celles de vos familles.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !