Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Insécurité /Onédjékaha (axe routier Katiola-Niakara)Des tirs nourris font deux morts et des blessés

le Mercredi 2 Novembre 2011 à 13:47 | Lu 695 fois



L’Intelligent d’Abidjan-2/11/2011

L’insécurité dans les zones ex-Cno va crescendo ces derniers temps. Les populations vivent dans la peur et dans l’angoisse. Le lundi 31 octobre dernier, un gang de coupeurs de route, lourdement armés a ouvert le feu sur des passagers à Onédjékaha, village situé entre Katiola et Niakara. Causant la mort de deux personnes et faisant plusieurs blessés. C’est le bilan fait après le braquage qui s’est produit le lundi 31 octobre à Onédjékaha. Selon des témoignages, les faits se sont déroulés autour de 15 heures quand les populations de ce petit village ont entendu des tirs nourris à l’arme lourde.

Celles-ci ont encore cru à une éventuelle reprise des hostilités. Selon notre source, des bandits lourdement armés ont pris position non loin du village d’Onédjékaha et s’attaquaient à toutes les personnes qu’ils dévalisaient de tous leurs biens (argent, portables etc.). La colère de ces bandits de grand chemin est monté d’un cran lorsque deux passagers ont refusé de se soumettre. Pour se faire respecter (comme si c’était légal ce qu’ils faisaient), les braqueurs n’ont pas hésité à faire usage de leurs armes.

La suite sera fatale pour les deux passagers. Les deux infortunés meurent sur le coup. Leurs corps ont été retrouvés criblés de balles. Pour le même braquage, l’on annonce plusieurs blessés. Après leur sale besogne, ces malfrats qui n’ont aucunement pas été inquiétés se sont évaporés dans la nature. Les corps des personnes tuées dont les identités ne nous ont pas été déclinées ont été admis à la morgue de Katiola.

Tandis que les blessés ont été conduits à l’hôpital de la même ville pour recevoir les premiers soins. Le commandant Inza Doumbia, chef de sécurité de Katiola que nous avons joint, a promis donner plus de détails sur la question. Vivement que les autorités compétentes prennent les dispositions utiles pour garantir la sécurité et la quiétude des populations.
Bosco de Paré

Mercredi 2 Novembre 2011
Vu (s) 695 fois



1.Posté par Halin Bebel le 02/11/2011 17:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on se permet de prendre le pouvoir par les armes-tout en libérant tous les prisonniers et les armer,ensuite ne pas les payer-il est évident que ces scélérats se payent eux-memes sur le dos d'honnetes citoyens.Eh ouattara! Qu'as-tu fait de mon pays? Saches que "qui vit par l'épée,périra par l'épée". A bon entendeur,salut.

2.Posté par ISRAEL MADOU le 02/11/2011 20:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne t'en fais pas cher frère Bebel. La parole de l'Eternel dont ils se moquent tous déclare " LA FIN D'UNE CHOSE VAUT MIEUX QUE SON COMMENCEMENT". Ignorant totalement l'existence de Dieu, ces personnes véhiculent malencontreusement que c'est encore GBAGBO qui aurait ouvert les prisons pour déverser les prisonniers dans les rues. Ces personnes, dis-je, oublient délibérément que tous les actes que nous posons quotidiennement font l'objet d'une inscription par l'Eternel des armées. Lorsque ces personnes se lancent dans de tels mensonges grossiers, elles feignent d'ignorer que les ivoiriens qui observent savent qui fait quoi et quand.

3.Posté par ISRAEL MADOU le 02/11/2011 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors que les ivoiriens gardent en mémoire qu'en décembre 1999, ces mêmes putchistes avaient commencé par ouvrir la MACA pour libérer les DAGRI Diabaté et autres, ainsi que tous les brigands condamnés à de lourdes peines d'emprisonnement, aujourd'hui, GBAGBO le diable et son camp, seraient les auteurs des ouvertures des prisons. Alors que les ivoiriens n'ont pas encore oublié l'ouverture des prisons à plusieurs reprises lors des multiples tentatives de renversement de la junte en 2000, aujourd'hui, c'est GBAGBO et son camp qui se livreraient à ce jeu macabre...Dieu est Dieu. Il rend justice aux persécutés...

4.Posté par ISRAEL MADOU le 02/11/2011 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors que dans la nuit du 18 au 19 septembre 2OO2, leurs réflexes avaient été d'ouvrir grandement toutes les prisons sur l'ensemble du territoire national, GBAGBO, le satan et son camp seraient les responsables de ces agissements odieux.
Enfin, alors qu'il est de notoriété publique qu'encadrés par la Licorne et l'ONUCI, ces tueurs, violeurs, voleurs et pileurs ont commencé par sacager tous les locaux de police, toutes les maisons d'arrêt et de correction de toutes les villes qui leur étaient livrés par ces forces impérialistes jusqu'à la dangereuse MACA qui abritent de dangereux brigands, ce conglomérats d'athée s'évertuent à faire croire que c'est le pauvre GBAGBO, la pauvre Simone, son fils Michel, le pauvre AFFI N'guessan, l'intellectuel en vraie économie AKE N'gbo et les=uers partisans qui auraient encore cassé les prisons pour en extraire les prisonniers condamnés sous =leur régime, afin que ces derniers leur prêtent un coup de main face à la prétendue offensive des rebelles pro-Ouattra...

5.Posté par ISRAEL MADOU le 02/11/2011 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour terminer, frère BEBEL, remettons toutes ces accusations entre les mains de l'Eternel afin que si ce sont les partisans de GBAGBO qui ont ouvert les prisons, l'Eternel intervienne afin que tous ces brigands soient rattrapés et remis dans leurs cellules. Mais si c'est par le mensonge et la haine gratituite que la réalité est déformée, que l'Eternel fasse en sorte que Monsieur OUATTRA et son groupe rencontrent la colère de Dieu enfin. Cela pourra se traduire par des actions concrètes que ces brigands, mis à l'air libre contre d'honnêtes citoyens, pourront diriger, sous la conduite du St-esprit, contre le chef menteur... Nous y croyons. Yako aux parents du Nord. Voici ce que nous disions. La plupart d'entre eux ont applaudi les rebelles de OUATTRA. Quand on dit la rébellion n'est pas bon, c'est de cela qu'on parlait. Yako à eux et que le temps d'une véritable répentance sonne pour eux maintenant .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !