Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Ibrahim Coulibaly dit «IB» s'annonce

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Mardi 12 Avril 2011 à 14:25 | Lu 1579 fois



Les relations entre les Forces républicaines de Côte d’Ivoire, (Frci) et le commando invisible proche de Ibrahim Coulibaly, (Ib) seraient tendues ces derniers temps. Les deux forces s’affronteraient selon des témoins, dans des communes d’Abidjan.

A 24heures du départ de Laurent Gbagbo du pouvoir d’Etat, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire, (Frci) semblent désormais confrontées à une nouvelle équation qu’elles devront résoudre avant qu’il ne soit trop tard. Neutraliser, Ibrahim Coulibaly, le tombeur de Henri Konan Bédié qui, selon des indiscrétions, afficherait des intentions pour gouverner la Côte d’Ivoire. L’ancien « putshiste » multiplierait les actions dans ce sens pour atteindre son but, alors qu’il n’a pas les qualités requises.

Pour arriver à ses faims, le Sergent-chef déserteur de l’armée ivoirienne depuis 99 tenterait selon des informations en notre possession d’opposer ses éléments du commando invisible à ceux des Frci. Les affrontements entre les deux forces sont devenus récurrentes à Abobo et Cocody, témoignent des populations. Des combats auraient éclaté à Cocody non loin du commissariat du 30 ème arrondissement entre les Frci et le commando invisible.

Conséquence : des soldats proches de Ouattara auraient, selon des témoins trouvé la mort dans ce face à face. Dans la nuit du dimanche dernier des heurts auraient à nouveau éclaté entre les deux camps à Abobo. Des habitants témoins de ces scènes affirment que les deux forces se seraient neutralisées lors des combats puis qu’aucune perte en vie humaine n’aurait été enregistrée. Les attaques contre les positions des Frci par les éléments de Ib ne seraient pas surprenantes selon des militants du Rhdp, vu ses ambitions à briguer la magistrature suprême.

Le putshiste aurait récemment confié à l’un de ses proches qu’il se vengerait de Ouattara et de Soro au cas où Gbagbo tomberait. « Je veux la peau de Guillaume Soro. Je ne laisserai pas Ouattara gouverner en paix si on ne reconnaît pas mon action dans cette crise. Ces deux hommes m’ont fait trop de tort », aurait-il déclaré à ce proche. D’autres sources font état de ce que dans sa quête du pouvoir Ibrahim Coulibaly préférerait pactiser avec les forces de défense et de sécurité loyales à Laurent Gbagbo.

Le jour de l’arrestation de l’ancien chef de l’Etat, il se serait rendu dans la caserne d’Agban à Adjamé pour apporter son soutien aux gendarmes restés sur place, leur offrant des sacs de riz. Avant de prendre congé de ces hôtes, le Sergent-chef leur aurait réaffirmé son soutien. «Je suis de cœur avec vous pour le combat que vous menez», leur aurait-il dit en substance.

En attendant que le Frci ne se penchent véritablement sur le dossier Ib, la nuit d’après Gbagbo au pouvoir aurait été moins mouvement que les précédentes. Les populations dans leur majorité affirment avoir passé une nuit calme. Cependant des habitants du Plateau et des deux plateaux n’auraient pas fermé les yeux dans la même nuit à cause des combats qui auraient éclaté entre les milices proches de Gbagbo et le Frci. Des tirs étaient encore entendus dans la matinée ce mardi au deux plateaux.

Par ailleurs, pour ramener « le calme, la sécurité et la confiance » selon les termes du directeur de la police nationale, le Général Brindou M’Bia, ce dernier et le commandant supérieur de la gendarmerie nationale, Edouard Kassaraté ont tous les deux pris l’antenne de la Tci ce lundi soir après l’allocution du président de la république pour annoncer leurs missions et prérogatives.

« Police secours, sécurisation des personnes et des biens, des lieux de travail enlèvement des cadavres et objets obstruant la voie publique, assistance des personnes en détresse » telles ont été les annonces le premier responsable de la police ivoirienne. Brindou Mbia a par ailleurs invité tous les policiers à reprendre le travail en précisant les lieux de rassemblement pour ce mardi 12, après s’être incliné sur tous les morts causés par la crise post électorale. Kassaraté lui a ensuite embrayé le pas sur les mêmes fondements de sécurisation et de retour à la paix exhortant tous les gendarmes à se mettre dorénavant, selon les propos de ce dernier, à la « disposition des nouvelles autorités étatiques ».

Wassimagnon, Koaci.com Abidjan

Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Mardi 12 Avril 2011
Vu (s) 1579 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !