Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Gros malaise à l’ONUCI : Les militaires grognent contre Choï

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Media Libre pour tous le Jeudi 23 Décembre 2010 à 10:46 | Lu 387 fois



Ça ne va plus à l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Les fonctionnaires, notamment les militaires qui y travaillent sous la responsabilité du Sud-Coréen Choï, ne se sentent plus du tout à l’aise. Ils dénoncent l’entêtement de leur patron et ses choix multiples qui créent un certain désarroi en leur sein.

Sur le plan militaire, les collaborateurs de Choï qui ne cachent plus leur colère, ont le net sentiment de n’être plus dans le mandat qui les a envoyés en Côte d’Ivoire pour instaurer et accompagner la paix. Depuis la fin des opérations de vote et la posture qu’a prise leur premier responsable «en faisant de l’ONUCI, qui est venue faire la paix, un allié d’une opposition qui n’a pas de vision claire. Plus grave, les Forces nouvelles utilisent aujourd’hui tous les symboles de l’ONU pour combattre leurs frères d’armes.

C’est unique au monde et nous ne comprenons pas cela», clame, dépité, un jeune soldat de l’ONUCI. «Mais, s’empresse-t-il d’ajouter, tout le monde n’est pas Choï et tout le monde ne pense pas comme Choï. Nous sommes des humains. Nous avons fait les bancs et nous réfléchissons. Tous les jours, nous sommes interpellés (en tout cas certains d’entre nous) par des amis, des parents lointains qui habitent ici et qui pensent que nous voulons les tuer».

Selon le militaire onusien, la réponse qu’ils donnent à tous ceux qui les interpellent, c’est d’écrire à leurs pays respectifs pour dénoncer ce qu’ils voient et attirer ainsi l’attention de leurs présidents de la République. A l’ONUCI, la déchirure est si profonde aujourd’hui que tous ceux qui estiment qu’il faut revenir au plus vite à la mission initiale de l’ONUCI, qu’ils soient administratifs ou militaires, sont automatiquement écartés. Il en est ainsi de ceux qui ont voulu parler du rapport des observateurs de l’Union africaine dont des membres ont été séquestrés à Korhogo, libérés et exfiltrés de la ville par les militaires de l’ONUCI présents le jour du vote dans la ville. «Choï ne voulait pas en entendre parler. Il a banalisé le rapport et l’a jeté loin de lui. Pour lui, ce sont des conneries», raconte amer, un fonctionnaire.

Un autre militaire raconte aussi qu’on les envoie à la rencontre de certaines communautés ivoiriennes pour leur dire : «Soulevez-vous, soulevez-vous !». Seulement, quand ils y vont, ils trouvent sur place des gens paisibles qui vaquent à leurs occupations. De sorte qu’il leur est difficile voire impossible d’accomplir la tâche. Evidemment, certains le font, mais pas tous. Aujourd’hui, il n’y a plus de doute dans l’esprit des collaborateurs de Choï qu’il fait du départ de Laurent Gbagbo du pouvoir son affaire personnelle. Au point où, s’insurge un fonctionnaire de l’ONUCI, les rumeurs de charnier que l’on entend ici et là sont mal gérées par leur patron.

C’est d’ailleurs cette affaire de charnier qui a fait déborder le vase. C’est que les orientations que leur donne la hiérarchie vont dans un seul sens, alors que ces rumeurs proviennent de tous les camps. «Décidément, notre patron veut faire de la Côte d’Ivoire un Irak ou un Afghanistan où tout est sens dessus-dessous», râle le fonctionnaire.

Un militaire avec qui nous avons parlé au téléphone va plus loin dans la dénonciation de l’attitude du patron de l’ONUCI. «En faisant utiliser les symboles des Nations unies aux militaires des Forces nouvelles, nous oublions qu’en Côte d’Ivoire, ils se connaissent. En plus, ils ont appris à se connaître davantage dans le CCI. Donc, les hommes du général Mangou savent si ce sont les FN que nous avons habillés en uniforme onusienne». Il prend un autre exemple : «Regardez la position dans laquelle nous sommes aujourd’hui.

C’est toujours les mêmes que nous sommes obligés de garder. Nous sommes face à face depuis quelque temps avec les FDS avec lesquelles nous avons travaillé en parfaite harmonie pendant longtemps. Et on n’a jamais été si proche de la paix. A cause des pressions qui s’exercent sur notre patron, nous avons pris un virage à 190°. Les gens nous voient tous les jours assis dans les camions, face-à-face, en train de patrouiller, mais on ne voit pas les choses de la même manière».
Sur le plan de l’administration, les choses se passent aussi de la même manière. Depuis que les tensions sont devenues quelque peu vives, la discrimination qui fonde la philosophie du Sud-Coréen s’est accentuée. Seuls les expatriés bénéficient de faveurs.

Les Africains et, surtout, les Ivoiriens sont mis à l’écart. Pour être bien vu, il faut afficher farouchement son anti-gbagboïsme. C’est, selon une source bien introduite, ce qui explique la posture de «radio mille collines» adoptée par ONUCI-FM, la radio des nations unies en Côte d’Ivoire qui lance journellement des messages de haine, de division, d’affrontements entre les Ivoiriens. Plus grave, sur instruction de Choï, la radio lance des appels à l’insurrection au sein de la population. Elle relaie même des propos irrévérencieux, des injures à l’endroit des autorités de ce pays.

A l’ONUCI, il ne fait pas bon de parler de respect des lois ou du mandat qui l’a créée en Côte d’Ivoire. Il ne faut surtout pas se faire passer pour un défenseur de la légalité. Si vous faites l’erreur, au cours d’une réunion, pour dire que l’ONUCI n’a pas mandat de dire que tel ou tel a gagné l’élection présidentielle, vous êtes banni ou même excommunié du centre des opérations. D’ailleurs, Choï ne reçoit plus ses instructions de l’ONU, mais bien de l’ambassadeur de France. Il a écarté plusieurs responsables pour ne gérer la crise qu’il a créée qu’avec la Licorne.

La position de Choï dans la crise ivoirienne gêne beaucoup nombre de ses collaborateurs qu’il a obligés à se terrer parce qu’ils ont eu le malheur de demander la stricte application des termes du mandat qui fonde l’ONUCI. La grogne contre ses méthodes a commencé. Elle continuera certainement puisqu’on annonce même des démissions dans les jours et semaines à venir.


Abdoulaye Villard Sanogo

http://www.notrevoie.com/a_la_une.asp?id=37768 http://www.notrevoie.com/a_la_une.asp?id=37768


Afrik53 - Media Libre pour tous
Jeudi 23 Décembre 2010
Vu (s) 387 fois



1.Posté par kingston Tiemel le 23/12/2010 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous Ivoiriens légalistes, remercions nos freres de l'ONUCI. L'injustice est un acte de lacheté que Dieu punit des acteurs à leurs descendants. Vous êtes venus pour apporter la paix non la guerre dans le pays. Le contraire qui est en train de se faire va faire de vous des criminels que Dieu va bannir. Nous vous remercions de vouloir respecter la ligne de votre mission. Choi va subir la colère de DIEU dans toute sa rigueur et vous verrez. Tôt ou tard on juge ceux qui participent à des exactions. Protéger des rebelles et tuer les légalistes est abominable. Que Dieu benisse ceux qui pratiquent la justice et punisse très sévèrement les injustes et assassins parmi vous.

2.Posté par Jean Luc le 23/12/2010 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De toutes les façons vous êtes dévoilés. Quand choi faisait son choix, ils ne vous a même pas considérés puisque vous êtes noirs. Quand on se rebelle contre la Loi, la Vérité, c'est comme ça que ça finit. C'est simple, rebellez-vous. Comment peut-on faire cette injustice à la CI qui aime tout le monde?
Que sarko, le bandit se souvienne de la grande chaleur en france sous chirac qui a tué des milliers de français quand nous avions été attaqués sauvagement par la licorne, tuant des innocents aux mains nues.
Dieu fait palabre avec ceux qui s'en prennent INJUSTEMENT A SES ENFANTS, à la CI.

3.Posté par Noche le 24/12/2010 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que Choi ne connait pas encore les ivoiriens.La honte qui va s'abattre sur lui personne au monde ne pourra la supporter.Qu'a à l'ONUCI on les voit parader avec les chars la nuit,ils pensent être protégés.S'ils foutent la merde dans ce pays 90 pour cent de leur effectif sera tué même s'ils sont 50 mille personnes.
Dans ce pays il y a des colombes comme Gbagbo et des Faucons comme nous autres et aujourd'hui tous ceux qui ne nous arrivent pas à la cheville insultent notre pays.Que ça soit les injures mais nous mettons quiconque au défi...essayez vous mourrez.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !