Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Gouvernement Aké N’Gbo / Des actes concrets dans la discrétion

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Moteur Actu Afrik & Inter le Mercredi 2 Mars 2011 à 13:17 | Lu 496 fois



L’efficacité dans la discrétion, voilà le mode opératoire du gouvernement Aké N’gbo Gilbert Marie depuis sa formation. Le Premier ministre et son équipe ne font que poser des actes concrets, sans faire de déclarations intempestives et tapageuses. Seul le porte- parole du gouvernement intervient quand besoin en est. “Le Premier ministre nous a appris que le silence est aussi un moyen efficace de communication. Il nous a recommandé de ne pas perdre de vue la valeur de notre fonction.

Il a dit que le rôle d’un ministre n’est pas de se répandre dans la presse mais d’accomplir la tâche qui lui est confiée. Et c’est dans ce schéma que le gouvernement s’inscrit”, fait remarquer un membre du gouvernement. Il est établi que l’efficacité et la rapidité de l`action au niveau du gouvernement sont de plus en plus perçues, ce qui consolide encore la puissance exécutive et l`anticipation positive : l’Uemoa fait-elle des difficultés ?

La réflexion est achevée sur la création de la monnaie ivoirienne. Les banques françaises font-elles des difficultés ? La réponse est immédiate, elles tombent dans le patrimoine de l’Etat. En clair, l`action du gouvernement s`attache, malgré un environnement socio-politique hostile, à résoudre toutes les difficultés économiques, sociales et politiques en faveur de la protection de la société, et de l`amélioration ressentie des conditions de vie des citoyens.

Certains médisants avaient prédit une faillite complète de l’économie nationale du fait de la diablerie de l’Union européenne. Force est de constater que les tentatives d’asphyxie de l’économie ivoirienne n’ont pas donné les résultats que les ennemis de la Côte d’Ivoire escomptaient sur le court terme. Pour la simple raison qu’on peut imposer un embargo sur les biens physiques, mais jamais sur l’esprit, sur le mental. Et en la matière, le Premier ministre Aké N’Gbo et les membres du gouvernement en ont dans la tête. Ils mènent constamment des réflexions sur la gestion de l’Etat dans cet environnement particulièrement difficile.

“On réfléchit toujours pour contourner les difficultés qui se dressent devant nous. Ainsi, quand ils pensent nous avoir, ils constatent qu’ils ont échoué”, soutient notre interlocuteur. Des actes palpables en faveur des citoyens De fait, la première référence de l’action gouvernementale concerne le versement des salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat. Nombreux sont ceux qui, en déphasage avec la réalité du terrain, avaient prédit que le gouvernement ne serait pas en mesure de payer ses fonctionnaires après le mois de décembre dernier. Cela fait trois mois que les fonctionnaires reçoivent leurs salaires. Et à temps ! Malgré la méchanceté des responsables des filiales des banques françaises.

“Remarquez que quand le gouvernement intervient sur cette question, c’est pour inviter les salariés de l’Etat à passer à la caisse. Il n’y a pas de souci à se faire, la Côte d’Ivoire est un pays économiquement solide qui fera toujours face à ses engagements internes”, a-t-il indiqué.

L’autre référence concerne le budget national. Le budget 2011 s`équilibre en recettes et en dépenses à 2907,3 milliards de FCFA, en progression de 0,4% par rapport au budget 2010 qui était de 2897,0 milliards FCFA. “Il est dit de la Côte d`Ivoire qu`elle est un Pays pauvre très endetté, en abrégé Ppte, mais je dis que le monde entier doit retenir qu`elle est un Ppta, entendez Petit pays très ambitieux. Telle est la foi du Président Laurent Gbagbo, le Premier ministre Aké N`Gbo. Tout le gouvernement de Côte d`Ivoire partage cette foi qu`elle professe dans ce budget 2011”, indiquait le ministre délégué au Budget, Justin Katinan Koné, lors de la rentrée budgétaire.

Comment comprendre que dans un contexte socio-politique difficile soutenu par un complot international, le gouvernement se permette d’adopter un budget supérieur au précédent exécuté dans une période de “douce crise” ? C’est que le gouvernement a défini des objectifs au niveau national pour les traduire en objectifs opérationnels. En termes simples, pour chaque objectif, le gouvernement a construit des indicateurs pertinents et fiables, afin d`évaluer les résultats des actions menées. Comme l’a expliqué le ministre Katinan Koné, il s`agit de mise en œuvre du programme gouvernemental qui doit prendre la forme d`un flux tourbillonnaire comprenant la formulation de l`action, la reformulation de l`innovation en fonction des ressources disponibles et des réactions des acteurs, et l`observation des effets avec la possibilité de reconsidérer l`action initiale. Sur un autre point, la Côte d’Ivoire n’a véritablement pas connu de pénurie en gaz butane.

Les désagréments causés ces derniers temps sont le fait de revendeurs qui ont provoqué une pénurie artificielle à l’effet de pratiquer la revente à des prix exorbitants. Quand l’Etat a pris ses responsabilités en menant une vraie politique de répression, les choses sont revenues rapidement à la normale. En plus, instruction a été donnée au ministre des Mines et de l’Energie pour installer des unités de fabrication du gaz. Pour ce qui concerne les produits pétroliers, l’option du gouvernement est claire : la Sir n’arrêtera pas de fonctionner, les stations services sont régulièrement approvisionnées. Quant à l’électricité, aucun rationnement n’est en vue. Au contraire, l’offre de production va s’accroître avec la construction du barrage de Soubré (270 Mw), et la construction d’une centrale thermique de 150 Mw.

Gratuité de l’école. Le gouvernement a procédé à la distribution de manuels scolaires. Ce sont plus de 6,4 millions de manuels scolaires qui seront distribués cette année scolaire à tous les élèves du Cp1 et du Cm2 des écoles primaires publiques de la Côte d’Ivoire. Pour un coût total de plus de 4 milliards de FCFA. A l’initiative du Président de la République Laurent Gbagbo, cette opération va permettre à chaque enfant du primaire de disposer de 3 manuels au CP et de 5 manuels au CM. Toutes choses qui visent à l’amélioration de la qualité de l’enseignement et la lutte contre la pauvreté. Autre donnée, la poursuite du Programme intégré de pérennisation des cantines scolaires.

Pour le gouvernement, il n’est pas question que les élèves soient sacrifiés à l’autel de la politique. Car, les cantines scolaires ont pour objectif de contribuer à la dynamique de développement de l’éducation en favorisant l’égalité des chances, le maintien des enfants à l’école, la démocratisation de l’école, l’amélioration des taux d’inscription et la lutte contre les carences nutritionnelles chez ceux-ci. En outre, au-delà de la simple fonction d’alimentation, les cantines scolaires peuvent intégrer un volet de développement et de lutte contre la pauvreté comme en témoigne cette expérience ivoirienne avec le Programme intégré des cantines scolaires.

On ne peut occulter la protection des civils, partant, la sécurisation de tout le pays par les Fds qui défendent vaillamment le territoire national contre les terroristes à la solde des égarés du dedans et des puissances du dehors.

En somme, lorsque l`on associe dans la gestion d’un Etat l`exigence d`efficacité on voit bien la possibilité de monter en puissance l`action d`un modèle de gouvernement. Le gouvernement l’a si bien compris qui a banni de ses actions les réflexes managériaux traditionnels en faveur d’une nouvelle action de l`Etat qui recommande d`aller au-delà des recettes classiques en utilisant une méthode renouvelée où les autorités publiques doivent projeter leurs finalités concrètes dans un processus de fabrication des politiques publiques ayant des résultats positifs. L`objectif consistant à passer d`une logique de moyens à une logique de résultats. La Côte d’Ivoire survivra de cette crise.

J-S Lia


Afrik53 - Moteur Actu Afrik & Inter
Mercredi 2 Mars 2011
Vu (s) 496 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !