Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Général DOGBO BLE,fût livré aux rebelles sur ordre de l’ex ambassadeur de france.

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Samedi 16 Avril 2011 à 22:49 | Lu 918 fois



Selon les informations de Connectionivoirienne.net, le chef de l’ex garde républicaine de Laurent Gbagbo, le général Dogbo Blé a été mis aux arrêts au domicilie d’une de ses maitresses. Ce général très craint des troupes, dur parmi les durs de Gbagbo, aurait été dénoncé par une ex maitresse, jalouse d’avoir été abandonnée. C’est cette ex qui aurait donné les indications sur le lieu où le général se cachait, chez sa nouvelle maitresse. (vrai ou faux ?) tout est permis pour le discréditer, en tout cas ce n’est pas une poule mouillée comme quelques un, rien a voir non plus avec les plaisantins des rebelles de soro et dramane ouattara qui se disent militaires .

Autre source: DOGBO BLE LIVRE AUX REBELLES

Ralliement á la rebellion ou le couloir de la mort. Après s’être présenté á l’armée francaise le brave et héroique Dogbo Blé de la garde présidentiele qui a tenu en échec 5 armées pendant 10 jours, fût livré aux rebelles sur ordre de l’ex-ambassadeur de france.Ce n’est visiblement pas le même son de cloche.

Par ailleurs, au moment ou les généraux continuent de faire allégeance au nouveau président de la république, des Forces de défense et de sécurité (Fds) refusent de se rallier aux Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) préférant selon des indiscrétions l’exile à l’humiliation.

Des éléments des Forces de défense et de sécurité (Fds) ne veulent plus servir la république. Qu’ils soient proches ou non de Laurent Gbagbo, président déchu, ces Fds selon nos sources ont choisi l’exile refusant de se mettre au service du nouveau président de la république, Alassane Ouattara.

D’autres informations en notre possession soutiennent aussi que ces éléments des Fds ont quitté le pays pour ne pas être sous l’autorité des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Parce qu’ils n’auraient pas le niveau et la formation requise pour les diriger. Plusieurs de ces éléments auraient déjà traversé les frontières ivoiriennes et se trouveraient selon des témoins dans des pays de la sous-région, notamment au Ghana, au Libéria, en Guinée etc. Ils se seraient même reconvertis dans d’autres secteurs d’activités dans ces pays d’accueil.

Au total, environ une cinquantaine des éléments des Fds selon nos sources sont en cavale. Et ne seraient plus prêts à rentrer en Côte d’Ivoire. « J’ai quitté définitivement le pays. En restant je ne serai pas en sécurité. » a estimé un militaire qui prétend se nommer Koffi. En attendant la mise à jour du fichier de l’effectif des Fds par l’Etat major de l’armée ivoirienne, l’information a été vite démentie par un responsable des Frci joint ce vendredi matin au téléphone.

Il a cependant ajouté que les Fds qui refusent de se présenter à leur poste payeront pour leur obstination dans les jours à venir. « Il est clair que tous les Fds ne vont pas se rallier au Frci. Ceux qui ont choisi de partir à l’extérieur du pays sont considérés comme des déserteurs de l’armée. » a insisté ce responsable qui a gardé l’anonymat. La situation sécuritaire reste par ailleurs préoccupante en Côte d’Ivoire.

Les Frci aidées de la force Licorne ont ce jeudi procédé au démantèlement des milices proches de Laurent Gbagbo à Port-Bouêt. Cette opération a été une réussite selon des habitants de cette commune qui ont annoncé l’arrestation de nombreux suspects. Ce vendredi les populations de Koumassi ainsi que celles de Marcory ont aperçu des patrouilles des Frci et de la Licorne sur des principales artères de leurs communes.


Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Samedi 16 Avril 2011
Vu (s) 918 fois



1.Posté par djone le 17/04/2011 01:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je comprend certainement ta douleur et je compatis à cela . Mais quand tu parle de DOGBO blé j'ai l'impression que tu parle d'un dieu. une chose est sur est qu'il a éliminé certaine personne et je souhaite qu'on soit logique dans tout ce que nous faisons . le problème ivoirien est d'origine électorale. Quand on prépare la guerre on récolte les victime comme les morts d'abobo par canon de char . les mort de koumassi par les canon 12-7 des militaires . et de surcroît des civils , les habitants de ABOBO dont en plein sommeil ou au marché on trouvé la mort . Dogbo blé n'est pas celui que tu croit mais plutôt un assassin. si on était au temps du roi salemond ça serait l'oeil pour oiel et dent pour dent. et lui dogbo sera au POTEAU.

2.Posté par afrique le 17/04/2011 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'ambassadeur devrais repondre devant un tribunale de tout les crimes qu'il, commis en afrique ce fois ci c'est le peuple qui lui demanderas les comptes

et non les sous prefect tout les crimes de l'occident en afrique doit être jugez par les africains

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !