Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Gendarmerie nationale : 600 éléments Frci intégrés sans concours

le Vendredi 28 Octobre 2011 à 09:14 | Lu 1421 fois



Les Ecoles de Gendarmerie de Toroguhé et d’Abidjan s’apprêtent à accueillir d’ici fin novembre, pour formation, 600 «élèves-gendarmes» atypiques, sortis tout droit des laboratoires des Frci.

L’information n’est pas officielle, mais elle est de première main. Le pouvoir s’apprête à intégrer 600 éléments des Frci au sein de la Gendarmerie nationale, ce corps d’élite. Selon les informations en notre possession, ces 600 recrues ‘‘spéciales’’ vont être réparties dans les deux écoles de la Gendarmerie à Toroguhé (Daloa) et à Cocody (Abidjan), au plus tard le 30 novembre prochain, pour y subir une formation accrue d’une durée comprise entre trois et quatre mois. Mais les nouvelles autorités ont pris le soin de choisir une certaine «élite» Frci pour intégrer la gendarmerie. Ainsi donc, ces 600 éléments dont le recrutement a commencé depuis un certain temps, devraient répondre seulement au critère du diplôme.

C’est-à-dire être titulaire du Bepc. Pour éviter de dénaturer davantage ce corps d’élite, avec des éléments dont le seul C.V reste la folie des armes. Même s’il est évident que ces recrues n’appartenaient pas aux ex-rebelles, mais plutôt recrutés au sein des militants du parti au pouvoir. Alors que parallèlement et officiellement, le ministère de la Défense a ouvert un concours. Selon notre source, ces 600
élèves-gendarmes recrutés parallèlement, en dehors des règles en la matière, ne proviennent nullement du quota des 11000 éléments des Frci à intégrer dans l’armée et devraient être «opérationnels» au plus tard en mars 2012.

Cette information n’arrive pas comme un cheveu sur de la soupe. Puisque quelques mois auparavant, en juin et juillet derniers, dans les «camps» de regroupement des éléments Frci, un commerce de «vente de place» à la Police et à la Gendarmerie avait prospéré. Des jeunes gens n’appartenant pas aux Frci avaient été recrutés moyennant espèces sonnantes et trébuchantes. Les potentiels «gendarmes» et «policiers» étaient priés de débourser la somme de 20 000 Fcfa chacun. Aujourd’hui avec ce recrutement parallèle de 600 Frci, on comprend aisément que cela résultait d’un projet bien planifié et orchestré depuis belle lurette.

Ouattara qui avait milité pour la suppression pure et simple de la gendarmerie, lors des négociations de Linas- Marcoussis en janvier 2003, veut aujourd’hui «ses» gendarmes à lui. On comprend dès lors les mutations tous azimuts de gendarmes. Surtout en les enlevant à Abidjan pour les «transférer» principalement dans la zone Cno. Ou encore les scenarii digne des films hollywoodiens montés de toute pièce dans le but d’orchestrer des arrestations massives au sein de ce corps d’élite qui n’inspire toujours pas confiance au pouvoir Ouattara.

Benjamin Siloué
(Le Nouveau Courrier,28/10/2011)

Vendredi 28 Octobre 2011
Vu (s) 1421 fois



1.Posté par MADOU ISRAEL le 29/10/2011 07:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est normal. C'est ce qui donnera à la C.I 1 vraie armée républicaine pour laquelle nous avons pris les armes contre le régime de GBAGBO. Que veux-tu Monsieur ? Ce n'est pas pour rien que nous avons tué les BOGA DOUDOU, DAGROU LOULA, DALY OBLE, YODE, Marcel YACE. Nous voulions offrir à la C.I. 1 armée républicaine que ce GBAGBO n'avait pas la volonté de mettre en place. Maintenant ça y est. La justice partisane de GBAGBO qui nous a amené cette guerre, c'est contre elle aussi que nous avons pris les armes. N'as-tu pas vu la semaine dernière, le décret que Bravetchê a signé. Cherche à le lire. Ce ne sont plus les seuls bété qui sont aux commandes des juridictions.

2.Posté par MADOU ISRAEL le 29/10/2011 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une justice qui n'est pas aux ordres. Oui c'est pour elle que nous avons pris les armes. Avec les dernières nominations, la nouvelle justice de la Côte d'Ivoire est O.K. Les juges abouré, attié, abbey, ébrié, gouro, abidji, adjoukrou, aladjan, ahizy, agni, wobé, bété, dida, kroumen et consorts ont sali notre justice. Maintenant, la justice ivoirienne applique le droit. Le procureur sait lui-même son rôle, ce pour quoi le chef l'a mis là : laisser les "sauveurs" tranquilles et y a rien. Ca produit une justice contre l'impunité que GBAGBO refusait d'instaurer.

3.Posté par MADOU ISRAEL le 29/10/2011 07:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans tous les cas, nous allons recruter pian jusqu'à occuper les postes de tous les militaires qui ont travaillé avec GBAGBO, sauf quelques uns qui nous ont aidés, étant dans l'équipe GBAGBO. A la fin, tous ces faux militaires, gendarmes, policiers, douaniers et eaux et forêts GBAGBO seront remerciés et renvoyés dans leurs villages respectifs. C 'est à ce prix que nous auront l'armée républicaine pour laquelle nous avons fait la guerre pendant 8 ans. Ouf ! Nous y sommes maintenant pour réaliser le rêve de la C.I. Ca commence par de tels recrutements de nos petits d'abord. Après, nous allons retourner au village pour appeler les autres. Nous allons jeter 1 coup d'oeil aussi dans les garages automobiles.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !