Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Des Frci de l'ouest se rebellent contre Ouattara

le Mardi 5 Juillet 2011 à 18:20 | Lu 994 fois



Cote Ivoire : Des Frci de l'ouest se rebellent contre Ouattara
Des éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) s'adonnant toujours au racket des passagers et transporteurs sur certains axes du pays, notamment à l'ouest, soutiendraient qu'ils ne se sentent plus engagés dans la parole du président de la république.

Au moment où les nouvelles autorités de Côte d'Ivoire font les mains et pieds pour lutter contre le phénomène du racket dans le pays, des éléments des Frci ont décidé de se désolidariser de cette action gouvernementale agissant en toute impunité sur certains axes.

Ces éléments "égarés" dit-on seraient vraiment déterminés à saboter le travail entamé par le ministre de l'Intérieur. En effet, selon des indiscrétions, ces derniers abusent des voyageurs et des transporteurs sur des axes dans l’ouest le nord et le centre du pays.

Pour justifier leurs actes, ces derniers narguent la république en ces termes : "Nous avons établi Alassane Ouattara. Il n'est pas capable de tenir son engagement vis à vis de nous en thème de rémunération, donc nous allons nous payer sur les populations," déclare-t-on du côté des éléments des Frci basés à l'ouest de la Côte d'Ivoire qui sembleraient entrer en rébellion avec les nouvelles autorités. Nous apprenons par ailleurs que ces éléments racketteurs menacent de mort les populations là où ils sévissent.

Conséquence: les populations refusent de retourner chez elles. C'est du moins cette atmosphère qui règne en ce moment à l'ouest de la Côte d'Ivoire. Ce pendant, que ce soit à Abidjan ou à l'intérieur du pays, les populations déplorent le fait que le numéro vert annoncé par le ministre Hamed Bakayoko ne soit pas encore actif à ce jour. "Le ministre de l'Intérieur a annoncé la création d'une unité de lutte contre le racket, dans la réalité elle n'est pas encore créée," insistent des populations à Abidjan.

En dépit des dérapages des éléments des Frci, le coordinateur nationale de la convention de la société civile en Côte d'Ivoire, Patrick N'Gouan reste tout de même optimiste quant à l’amélioration de la situation sécuritaire dans le pays, puisque selon lui, le ministre de l'Intérieur a donné six mois aux ivoiriens pour la rétablir. Tout en reconnaissant que les autorités font le maximum en matière de sécurité, Patrick N'Gouan affirme en revanche que ce « maximum est totalement insuffisant ».

Wassimagnon, KOACI ABIDJAN

Mardi 5 Juillet 2011
Vu (s) 994 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !