Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Crise post-électorale - Blé Goudé met en garde Soro : « J’irai te chercher au golf hôtel »

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Media Libre pour tous le Jeudi 16 Décembre 2010 à 17:17 | Lu 669 fois



Cote Ivoire : Crise post-électorale - Blé Goudé met en garde Soro : « J’irai te chercher au golf hôtel »
Charles Blé Goudé s’est exprimé pas plus d’une demi-heure en qualité de ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la salubrité publique. Il a ôté la veste à la demande expresse de ses camarades jeunes pour faire parler le « général de la rue ». Sur son invitation, des milliers de jeunes avaient investi, jeudi, le palais de la Culture. Blé Goudé promettait de leur parler en sa double qualité de ministre de l’emploi et leader des jeunes patriotes.

Il a ainsi lancé un message- sorte de mise en garde- à Alassane Ouattara, président élu selon la Communauté internationale ainsi qu’à Guillaume Soro, son premier ministre, tous deux retranchés dans un complexe hôtelier à la Riviera : « je suis capable de les déloger du golf hôtel en une minute ». Charles Blé Goudé est apparu excédé par les menaces de « prise » de la RTI ou encore de la Primature, lancées par Guillaume Soro. Il a été davantage ferme à l’égard de
son « ami » : « je voudrais le mettre en garde sinon…je vais aller le chercher au golf hôtel. Je lui ai envoyé un message avant-hier à travers un canal. Je lui ai dit : tu es mon ami. Je n’ai pas envie de te faire du mal.

J’ai fait le tour de la Côte d’Ivoire à travers la caravane de la paix. J’ai convaincu les extrémistes au point qu’à un moment donné, mes amis me traitaient de quelqu’un qui avait pactisé avec les rebelles. Mais, je n’avais pactisé avec personne. Je cherchais la paix (…) Je peux accepter- à la limite- que des gens soient à Bouaké et qu’ils nous narguent mais que les gens soient dans notre nez (…) ils nous déclarent clairement la guerre et ils sont protégés par l’Onu. Je n’ai pas de fusil. Je n’ai aucune arme. Mais, je promets à Guillaume Soro et Alassane Ouattara qu’avec les mains, je suis capable de les déloger du golf hôtel en une minute ».

Blé Goudé a demandé à Guillaume Soro
de réaliser que ses appels répétés tantôt à l’endroit des fonctionnaires, tantôt, à l’attention des forces de défense et de sécurité, n’étaient pas reçus favorablement. « Guillaume Soro demande aux populations ivoiriennes de ne pas aller au travail mais elles vont au travail. Cela s’appelle un désaveu qui veut dire que M. Guillaume Soro doit comprendre que jusqu’ici, il était toléré. Nous l’avons toléré parce que jusque là nous pensions que nous pouvions faire la paix avec eux », a évoqué l’ancien leader estudiantin. Il a appelé la représentation onusienne en Côte d’Ivoire à « rester tranquille » si elle entendait continuer à « demeurer sur le sol ivoirien ».

« La force Licorne connaît mon adresse. J’ai l’impression que les autres ne connaissent pas encore mon adresse. Quand je dis mon adresse, c’est de vous que je parle », a dit le chef de file des patriotes à ses troupes. Il a apostrophé le
patron de l’Onuci, Young J. Choi, accusant ce dernier de « préparer un génocide » en Côte d’Ivoire avec la complicité de l’Onu et de la France. Blé Goudé a reproché notamment à Choi d’avoir mis une radio « à la disposition » du camp Ouattara et de l’avoir aidé à en créer une autre. Blé a félicité la population française en Côte d’Ivoire, auteure d’un communiqué invitant Nicolas Sarkozy à observer une neutralité dans le débat ivoirien. Il a enfin demandé à ses camarades jeunes de demeurer « soudés, solidaires » et « rester tranquille dans les quartiers ».

« Eloignez-vous de toutes activités de violence, de toute activité de provocation et attendez mon mot d’ordre », a signifié Charles Blé Goudé. « Tout ce que nous demandons, c’est que l’on respecte notre loi », s’est exprimé Blé.

Sur les activités de son ministère, Charles Blé Goudé, a annoncé des états généraux sur l’emploi-jeune. « Je n’ai pas de solution miracle. Je vais convoquer les états généraux sur l’emploi », a fait valoir le collaborateur du premier ministre Aké N’gbo. Il a demandé à la jeunesse de bannir du langage un type d’expressions qui inclinent à la paresse dans le style : « vieux père, voici ton fils ! ». Charles Blé Goudé a appelé les jeunes à concevoir des projets : « notre combat, c’est de donner sa chance à chaque fils de ce pays ».

Une multitude d’intervenants avait précédé Blé Goudé à la tribune au nombre desquels, Jean-Yve Dibopieu, au nom de la galaxie patriotique, Mian Augustin, secrétaire général de la Fesci, Tiacoh Thomas, directeur de l’office national de la riziculture et Dosso Charles, secrétaire d’Etat en charge des victimes de la guerre.

Kisselminan COULIBALY


Afrik53 - Media Libre pour tous
Jeudi 16 Décembre 2010
Vu (s) 669 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !