Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Après ses sanctions , la BCEAO aux abois

L'Afrique en mouvement - Afrik53 - Presse Africaine & Internationale le Samedi 5 Mars 2011 à 18:10 | Lu 451 fois



L’ex-Gouverneur de la Banque Centrale de Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Philippe Henri Dakoury-Tablet et les observateurs de la scène politique et du milieu économique avaient interpelé l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), l’organe dirigeant de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à travers ses chefs d’états, sur les conséquences de la fermeture de l’agence nationale de la banque centrale en Cote d’Ivoire.

Ils avaient prévenu que la politique ne devait pas être transposée sur le terrain de l’intégration économique. La sous région fait aujourd’hui les frais de l’attribution de la signature de la BCEAO, pour le compte de la Côte d’Ivoire, à Dramane Ouattara, chef rebelle et ses terroristes.

Les conséquences de la décision prise par la conférence des Chefs d’Etat de l’UMOA lors de sa cession extraordinaire au siège de l’institution à Ouagadougou, le 22 janvier dernier en vue d’asphyxier économiquement la Côte d’Ivoire, plongent aujourd’hui, les autres pays de l’union dans des difficultés énormes. Alors qu’en prenant cette décision, les responsables de la BCEAO pensaient punir Laurent Gbagbo et les Ivoiriens qui le soutiennent.

Malheureusement, C’est le système économique de cette organisation qui est en train de prendre un coup, au détriment des populations des pays membres. Dans sa réunion ordinaire, le comité politique monétaire, dirigé par le Gouverneur par intérim, Jean Baptiste Compaoré, la BCEAO reconnaît clairement qu’elle est en train de couler sans les apports de la Côte d’Ivoire. Des statistiques de la direction générale de la Banque centrale, à Dakar révèlent, en effet, que les opérations interbancaires de l'UEMOA ont connu une forte baisse de 113,07 milliards durant la semaine du 19 au 25 janvier 2011. Soit une régression de 83,46%, selon les données.

La Côte d’Ivoire, grâce à son port, est le portail des pays de l’hinterland de l’UEMOA. Un avantage que le Burkina Faso et le Mali n’ont pas apprécié à sa juste valeur avant de sauter les pieds joints dans le piège à double face des ennemis de la Côte d’Ivoire. Pourtant, la solidité économique de ce pays n’est plus à démontrer.

Pour preuve, malgré les sanctions économiques infligées à la Côte d’Ivoire, ce pays a déjà payé plus de 60% de ses fonctionnaires, sans apport extérieur. Cette opération n’est pas encore terminée tout simplement parce que les infrastructures bancaires sont en nombre restreint, car seulement 5 banques nationales sont ouvertes sur un total de 20, lors du début du paiement des salaires.

La Côte d’Ivoire, au regard de sa puissance économique et de son poids dans l’Union, mérite d’être traitée avec plus de délicatesse sur ce dossier. Mais peut être que la crise ivoirienne fait rêver d’autres chefs d’Etat comme Abdoulaye Wade qui se voit trôner sur les pays membres en lieu et place de la Côte d’Ivoire.
Dans les faits, il n’y a pas de comparaison possible.

La Côte d’Ivoire est la locomotive de l’Union avec une part contributive de 20,2 Milliards de dollars US (40%) sur un PNB de l’ensemble des autres états réunis de 30,4 milliards de dollars US. Le Sénégal participe pour 9 milliards de dollars US. Déjà, la BOAD commence à connaitre de sérieuses difficultés avec la cessation des paiements de la Côte d’Ivoire, note-t-on, de source médiatique sur des emprunts consentis.

Depuis le 26 janvier dernier, l’Etat de Côte d’Ivoire a réquisitionné les représentations nationale de la BCEAO afin d’assurer la pérennité des activités financières et économiques. En réponse, la BCEAO et les filiales des banques françaises et américaines ont fermé dans le but de faire chuter le régime du Président Laurent Gbagbo. Il est bon de savoir que l’UEMOA a été créée en 1994 et compte 8 Etats membres, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée Biseau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo .

Afrik53 - Presse Africaine & Internationale
Samedi 5 Mars 2011
Vu (s) 451 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !