Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Après l’échec de l’opération radiation, le plan B du FPI pour le 31 Octobre

L'Afrique en mouvement - Source : Koaci le Lundi 30 Août 2010 à 16:18 | Lu 477 fois



Cote Ivoire :  Après l’échec de l’opération radiation, le plan B du FPI pour le 31 Octobre
Le parti présidentiel digère très mal l’échec de sa campagne pour la radiation des présumés fraudeurs sur la liste électorale indépendante. Selon une source proche de la commission électorale indépendante (CEI) chargée d’organiser les élections en Côte d’ivoire, à part la ville de Divo où un juge a radié tous les cas présentés en l’absence des accusés, la quasi majorité des réclamations a été favorablement traitée. Selon la même source sur les 80 000 prétendus fraudeurs présentés par le camp présidentiel comme « fraudeurs », plus de 97% ont été jugés aptes à participer aux différentes élections ivoiriennes et donc à figurer sur la liste électorale définitive parce qu’ivoirien.

Ce qui évidemment ne réjouit pas le front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo, le chef de l’Etat ivoirien, qui accuse le rassemblement des républicains (RDR) de l’ancien premier ministre Alassane Dramane Ouattara, l’un des leaders de l’opposition ivoirienne. Avant même d’attendre l’issu du traitement définitif des dossier par la CEI, le chargé des élections du camp présidentiel Martin Sokoury Bohui a annoncé dans une interview accordée au quotidien de son parti: « Ce que je retiens de ce contentieux, c`est que le RDR a orchestré des blocages pour que des fraudeurs soient maintenus sur la liste électorale.

Ce parti dont les militants sont à 80% présidents des CEI locales a montré par-là qu`il n`est pas pour la transparence des élections. Après ce que nous avons vu, nous nous posons la question de savoir si ces présidents des CEI locales seront capables de proclamer les résultats qui sortiront des urnes ».

Ces présumés fraudeurs blanchis par la justice ivoirienne n’échapperont, à en croire Martin Sokoury Bohui, pas au tribunal de son parti le front populaire ivoirien (FPI). A la présidentielle du 31 Octobre, toutes ces personnes aux noms à consonance nordique estampillées « fraudeurs » et « étrangers » qui tenteront de prendre part aux votes seront confrontés à la force des muscles de leurs milices et militants.« Notre lutte est une question de principe.

Une élection présidentielle ne concerne que les nationaux dans tous les pays au monde. Mais ce n`est pas parce que Ouattara peut gagner les élections avec ces fraudeurs. En tout état de cause, par leur agissement, Ouattara et son parti ont définitivement convaincu ceux qui en doutaient encore qu`ils ne travaillent pas pour les Ivoiriens. Et ceux-ci vont le sanctionner sévèrement le 31 octobre en plébiscitant le président Gbagbo. Dans tous les cas, les fraudeurs ne voteront pas », a-t-il martelé.

Le FPI prépare déjà ce plan. Des jeunes gens seront postés dans certaines villes à l’entrée des centres et bureaux de votes pour contrôler les identités de toutes les personnes qui viendraient voter. A Yopougon, la plus grande commune d’Abidjan, afin de mieux repérer « les fraudeurs » et « étrangers», le maire de la ville, Félicien Djidan (FPI) a promis de faire éditer une liste électorale parallèle avec la photo de ces « faux » ivoiriens du nord qui seraient tentés de participer aux votes. Au FPI, chacun échafaude sa stratégie pour empêcher le maximum de militants anti-Gbagbo. Les milices et autres groupes armés sont là pour soutenir ce plan.

Ceci expliquerait il la rencontre secrète que Charles Blé Goudé, le directeur national de campagne chargé de la jeunesse du candidat Laurent Gbagbo, a eue, avec les leaders de la jeunesse patriotique, il ya quelques semaines dans un restaurant à Cocody, la commune chic d’Abidjan (ndlr).

Les inquiétudes d'affrontement sont de plus en plus fortes dans un pays ou le moindre incident risquerait de provoquer l'escalade de la violence.

Source : Koaci
Lundi 30 Août 2010
Vu (s) 477 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !