Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Alassane Ouattara exige la libération des journalistes de Le Nouveau Courrier

L'Afrique en mouvement - Média Libre - Afrik53.com le Dimanche 25 Juillet 2010 à 14:44 | Lu 366 fois



Cote Ivoire : Alassane Ouattara exige la libération des journalistes de Le Nouveau Courrier
«La loi de la Côte d’Ivoire n’autorise pas d’emprisonner les journalistes depuis 2004. Quand on vote des lois, il faut les appliquer. Nous demandons donc la libération des journalistes emprisonnés», a déclaré, jeudi à Vavoua, le président du Rdr, Alassane Dramane Ouattara. Alors qu’il animait un meeting au stade de la ville. Le mentor du Rdr et candidat de ce parti à l’élection présidentielle a ainsi demandé la libération de Stéphane Guédé, Théophile Kouamouo et Saint Claver Oula, respectivement directeur de publication, directeur de la rédaction et rédacteur en chef du quotidien Le Nouveau Courrier d’Abidjan.

Les journalistes ont été arrêtés le 13 juillet et emprisonnés pour «vol de documents administratifs», «diffusion d’information sur un dossier judiciaire non encore évoqué à l’audience publique» et «révélation d’un document couvert par le secret». A l’image des journalistes, cameramen, photographes et autres hommes de presse et médias qui couvrent sa tournée dans le Worogoudou et Vavoua, le leader du Rdr portait un brassard rouge au bras gauche pour marquer sa solidarité aux journalistes emprisonnés. Du reste, dès l’entame de son allocution, Alassane Ouattara a demandé que le nombreux public se tienne debout pendant trente secondes, en guise de soutien aux journalistes incarcérés.

Depuis l’arrestation des journalistes, les organisations de la presse ivoirienne et Reporters sans frontière demandent leur libération, sans succès. Jeudi à Abidjan, de nombreux journalistes qui mènent la lutte ont été pris à partie par les forces de l’ordre. Mis en délibéré, le verdict qui devait être rendu le 21 juillet a été reporté à lundi prochain. Le 19 juillet, le procureur a requis à l’encontre des journalistes incarcérés une peine de douze mois de prison ferme, une amende de dix millions de Fcfa, la suspension du journal et la confiscation de l’ordinateur qui a servi au traitement de l’article incriminé.

Kapolodjo

Média Libre - Afrik53.com
Dimanche 25 Juillet 2010
Vu (s) 366 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !