Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cote Ivoire : Affaire Tagro : le ministre de l'Intérieur blanchi

L'Afrique en mouvement - Média Libre - Afrik53.com le Mardi 20 Juillet 2010 à 16:36 | Lu 394 fois

Le ministre de l’Intérieur, Désiré Tagro, a été innocenté par l’enquête ouverte en juin dernier, après les accusations du président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly.



Cote Ivoire : Affaire Tagro : le ministre de l'Intérieur blanchi
Rien. D’après le parquet, pas une seule accusation à l’encontre du ministre de l’Intérieur Désiré Tagro ne tient debout.

Un mois après l’ouverture de l’enquête qui avait mis en ébullition la classe politique ivoirienne le parquet a prononcé un non-lieu. La procédure a été ouverte à la demande du président Laurent Gbagbo, à l’encontre d’un de ses proches, après les accusations du président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly, lui aussi membre du camp présidentiel.

Aucune commission reçue de la Sagem Sécurité


Désiré Tagro était accusé de trafic d’influence et de favoritisme au profit des personnes de sa région au concours de l’École nationale de police. L’enquête a conclu que le ministre n’avait pas « marchandé » de places.

Le parquet le blanchit également des accusations de détournement des fonds destinés à l’organisation du Hajj (le pèlerinage à la Mecque) et aux victimes des déchets toxiques du Probo Koala déversés en 2006.

Enfin, sur le point le plus épineux de l’affaire (car le nom du Premier ministre et leader de l’ex-rébellion des Forces Nouvelles, Guillaume Soro, était cité) le parquet innocente également l’accusé. « Il ne peut être reproché au ministre de l'Intérieur d'avoir perçu seul ou avec autrui, notamment le Premier ministre, la somme de dix milliards de francs CFA [15 millions d’euros environ] qui lui aurait été versée à titre de commission par la Sagem Sécurité », a affirmé le substitut du procureur Mamadou Diakité.

Les conclusions de cette enquête impliquant plusieurs acteurs majeurs du processus électoral (l’opérateur français Sagem Sécurité est au centre de l’établissement des listes électorales) devraient donc lui permettre de reprendre son cours. Sans nouveau contretemps, les élections auront lieu au mois d’octobre.

Média Libre - Afrik53.com
Mardi 20 Juillet 2010
Vu (s) 394 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !