Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Côte D'Ivoire Déjà dans la tourmente, Guillaume Soro est rattrapé par l’affaire Michel Gbagbo

L'Afrique en mouvement - news.africahotnews.com le Jeudi 19 Novembre 2015 à 05:41 | Lu 1349 fois

Le premier responsable de l’hémicycle ivoirien devra répondre à une convocation de la justice française le 24 novembre prochain, dans l’affaire Michel Gbagbo. Une nouvelle convocation qui visiblement tombe mal, quand on sait que l'homme est soupçonné dans le coup d’État de septembre dernier au Burkina voisin.



Après le rendez-vous manqué du mois d’octobre passé, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro est de nouveau convoqué par la juridiction française. Cette convocation fait suite à une plainte déposée par le fils de l’ancien président Laurent Gbagbo.

La plainte de Michel Gbagbo contre Guillaume Soro et les "Com’zone" (ex-chefs rebelles), a été déposée par son avocate le 25 juin 2012, alors qu’il était encore incarcéré à Bouna, dans le nord du pays. cette plainte porte sur des faits d’"enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants", sur sa personne.

Cette nouvelle convocation a été confirmée par Me Habiba Toure, l’avocate française de Michel Gbagbo. "Je confirme que la justice française a adressé une nouvelle convocation à Guillaume Soro, pour le 24 novembre".

Le président du Parlement ivoirien n’avait pas pu honorer la convocation du mois d’octobre dernier, pour des raisons de compagne électorale.

Cependant, la nouvelle convocation survient alors que Guillaume Soro est nommément cité dans une présumée affaire d’échange téléphonique avec l’ancien diplomate Djibril Bassolé en relation au putsch manqué du 17 septembre au Burkina Faso.

news.africahotnews.com
Jeudi 19 Novembre 2015
Vu (s) 1349 fois



1.Posté par Ramsès le 21/11/2015 22:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un regard cynique rempli de haine et trempé de sang d''innocents ivoiriens.
Tu es au terminus petit rebelle.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !