Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Coopération Abidjan-Paris : Où est passé le nouvel Accord de Défense ?

le Lundi 8 Octobre 2012 à 17:19 | Lu 869 fois



Coopération Abidjan-Paris : Où est passé le nouvel Accord de Défense ?
Annoncé en grande pompe en début d’année, les nouveaux accords de Défense entre la Côte d’Ivoire et la France restent toujours introuvables ! Pour cause ni Paris, ni Abidjan, n’a la claire volonté de nier le succès de l’ancienne version même si celle-ci était à géométrie variable. Que n’avions-nous pas écris lors de la signature de ce nouvel accord le 26 janvier 2012, dans le cadre de la visite d’Etat de Ouattara à l’Elysée sous Nicolas Sarkozy ?

« Si les termes exacts de ce nouvel accord ne sont pas encore connus, il apparaît que la France n’entend plus intervenir automatiquement en cas de menace du régime en place. Souhaitant mettre un terme à son rôle de « gendarme de l’Afrique », Paris veut diminuer le nombre de ses soldats en Côte d’Ivoire.

La Force Licorne qui a compté 2 000 soldats au plus fort de la crise post-électorale (elle a prêté son concours à la chute de Laurent Gbagbo le 11 avril 2011), ne devrait plus compter que 300 militaires chargés de la formation de l’armée ivoirienne (...) Alassane Ouattara a pesé de tout son poids pour convaincre Nicolas Sarkozy de ne pas se désengager totalement de son pays. Il compte sur la coopération française pour l’aider à réformer l’armée ivoirienne (...)

« Nous souhaitons un accord de partenariat ambitieux et transparent. La France doit rester dans notre pays plus longtemps et de manière plus substantielle. Je comprends les contraintes budgétaires, mais Paris doit bien prendre en compte la fragilisation de l’Afrique du Nord. Il est important que nous ayons une coopération plus forte en matière d’équipement et de formation mais aussi dans le renseignement et la lutte contre le terrorisme », a-t-il plaidé dans le Monde (du 26 janvier 2012).
« Comme tous les accords de nouvelle génération, explique-t-on à l’Élysée, il a vocation à être ratifié par le Parlement et à être rendu public. C’est-à-dire qu’il ne comportera plus aucune clause secrète. » »

Bref. Dix mois après, on se demande pourquoi cet accord n’est toujours pas rendu public ? Vu que les deux parlements (Français et Ivoiriens) fonctionnent normalement depuis très longtemps pour la France et depuis l’arrivée de Guillaume Soro au perchoir. On le sait si le 43e BIMA n’existe plus dans sa forme juridique, son périmètre reste occupé par la force Licorne qui a toujours brandi sa présence en Côte d’Ivoire dans le cadre de la mission des casques bleus. Une mission qui a été prolongée au mois de juillet dernier de 6 (six) mois. La radio internationale (RFI) douée en révélation et scoop devrait nous retrouver une copie intégrale de cet accord qui pour le moins ne devrait plus souffrir de clandestinité comme c’est le cas des pro-Gbagbo exilés au Ghana.

Philippe KOUHON/ Eventnews Tv


Lundi 8 Octobre 2012
Vu (s) 869 fois



1.Posté par doriane le 08/10/2012 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement on s'en fout des accords iniques entre mossi dramane zoungrana zampaligré yamto'ogo et ses maîtres impérialistes.
Ce que nous retenons, c'est qu'ils se sont unis pour massacrer les ivoiriens, alors ils crèvenront ensemble dans le bourbier ivoirien quand la trompette de Dieu va sonner.
Bonne soirée à Hermann N'da, Fatim, Graces, Blanche, Antu, Kolottcholoma, tchèdjougou, antu et à tous les ptariotes en exil.
Que Dieu vous garde!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !