Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Congres extraordinaire du COJEP Les FRCI bouclent le périmètre du Baron de Yopougon

le Samedi 15 Décembre 2012 à 03:50 | Lu 978 fois

Le Congrès panafricain des jeunes et des patriotes (COJEP) doit tenir, sauf changement, son premier congrès extraordinaire les dimanche 16 et lundi 17 décembre 2012, au Baron de Yopougon.



Congres extraordinaire du COJEP Les FRCI bouclent le périmètre du Baron de Yopougon
Cette annonce avait été faite le mercredi 5 décembre dernier par le président du comité d'organisation de ce grand rendez-vous, Joël Poté, au cours d'une conférence de presse à Yopougon. Près de deux semaines après cette annonce, et à deux jours de la tenue de ce congrès, l'on s'est aperçu hier vendredi 14 décembre 2012, que les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) ont quadrillé le périmètre de l'espace le Baron de Yopougon.

En effet, au moins 80 éléments de la police nationale, notamment de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) ont été déployés sur le terrain à Yopougon, relativement à cette manifestation de ce mouvement patriotique proche de l’ancien président ivoirien et dirigé par Charles Blé Goudé en exil. Les FRCI y sont-ils pour sécuriser la manifestation, déjà à deux jours de son ouverture ou pour l'empêcher ? Difficile de dire.

En tout cas, jusqu'à ce que nous mettions sous presse hier, quatre (4) cargos de la police et une jeep de l'Organisation des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) étaient stationnés dans la ruelle qui mène à l'espace le Baron. Les deux entrées étaient sous bonne garde et étaient interdites d'accès, même si les petits commerçants pouvaient déambuler non loin de là sans crainte. De l'agence en charge de délivrer les passeports biométriques au quartier Selmer, à la mairie de Yopougon, en passant par le collège Newtown, l'on pouvait voir des hommes en tenue, en train de sillonner le périmètre, ou assis à des endroits stratégiques. Cette présence militaire dans ce quartier tranquille de Yopougon a, du coup, entraîné une situation de psychose généralisée.

Cette situation est très mal appréciée au niveau du COJEP. On peut même dire que la tension monte. « Nous attendons une rencontre officielle au ministère de l'Intérieur. Il nous appartient de savoir lire le temps. Quand l'épervier vole haut, le poussin se promène. Dans tous les cas, le COJEP n'est pas interdit officiellement », avait déclaré Joël Poté, lors de sa dernière conférence de presse. « Si le pouvoir veut annuler ou interdire notre congrès, qu'on nous le notifie rapidement et par courrier », avait-il indiqué. Ce mouvement avait eu une rencontre le 5 décembre 2012 avec le cabinet militaire du ministère auprès du président de la République chargé de la Défense, au Plateau, sur l'organisation et les garanties qui entouraient la tenue d'une telle manifestation.

A la vue de cet important dispositif militaire sur le lieu de ce congrès, cela peut présager d’une journée de dimanche surchauffée pour le COJEP et les forces de l'ordre.En tout cas, la tension est montée d'un cran hier et certaines langues se sont déliées, à l'approche de la date de la manifestation. Selon un membre du mouvement créé par Charles Blé Goudé, qui a requis l'anonymat, « le congrès va se tenir quelque soit ce qu'ils vont faire ». Pour Sita Coulibaly, membre du secrétariat général du congrès, l'activité que ses camarades et elle organisent est maintenue.

« Le commandant ou commissaire Ouattara de la BAE et des gens de l'ONUCI sont venus nous dire d'arrêter notre manifestation. Nous leur avons demandés de quelle manifestation ils parlaient parce que la manifestation qu'on organise, c'est le dimanche. Nous ne sommes qu'aux préparatifs. On va tenir notre activité, elle n'a pas été interdite. Le COJEP n'est pas suspendu ou interdit. Nous avons informé toutes les chancelleries. S'ils nous disent qu'on est interdit, on prendra acte », a-t-elle indiqué, avant d'informer que la présidente de la cérémonie d'ouverture, Danièle Boni Claverie, le parrain Laurent Dona Fologo et l'invité spécial Sylvain Miaka Ouretto, le président par intérim du Front populaire ivoirien (FPI), ont confirmé leur présence à ce congrès prévu pour demain dimanche.



Hervé KPODION
L'Inter

Samedi 15 Décembre 2012
Vu (s) 978 fois



1.Posté par Faustmon le 15/12/2012 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça c'est la démocratie dont parlaient Obama et Sarkozy, démocratie incarnée par wattara le mossi

2.Posté par De Kartarin le 15/12/2012 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si ce congrès extraordinaire du COJEP qui doit se tenir au BARON de YOPOUGON est interdit,c'est que le pouvoir CRIMINEL d'abidjan,qui était déjà dans le mur, va maintenant droit dans le rocher.Car on ne peut pas appeler à la réconciliation et poser des actes qui ne la favorisent pas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !