Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Conflit électoral à l’ouest : Le responsable de la CEI de Kouibly pris en otage

le Mercredi 14 Décembre 2011 à 09:02 | Lu 1233 fois



Conflit électoral à l’ouest : Le responsable de la CEI de Kouibly pris en otage
Publié le mercredi 14 decembre 2011 | L'Inter - Les législatives ont connu une fin mouvementée à Kouibly. Dans un scénario des plus rocambolesques, des personnes, dont le responsable de la CEI locale, ont

été prises en otage par des partisans du candidat du RDR. Ceux-ci entendaient forcer le collaborateur de Youssouf Bakayoko à proclamer des résultats en faveur de leur candidat, arrivé en 3ème position, selon les informations rapportées par des sources proches de la CEI locale. Pourtant, tout semblait bien parti le dimanche 11 décembre 2011, date à laquelle les élections se sont déroulées dans le calme. Nos sources indiquent que le dépouillement qui a suivi se déroule sans incident jusqu’à minuit, quand les premières tendances donnent le candidat indépendant Guéi Boniface en tête. Il est suivi de Youté Innocent, un autre indépendant. Le candidat du RDR, Kouhon Clément, lui, pointe à la troisième place.

Ces tendances ne changeront pas jusqu’à l’aube. Vers la fin du dépouillement, à 6h le lundi matin, les carottes semblaient cuites pour l’ex-porte-parole de Guillaume Soro au sein des Forces nouvelles. Se sentant en mauvaise posture, le candidat du RDR décide d’user de la force pour renverser la vapeur. Nos sources indiquent qu’une expédition punitive est alors dirigée contre la CEI, sur instigation de quatre personnalités.

Les informations en notre possession sont formelles. Il s’agirait du candidat Kouhon Clément, d’un éminent magistrat de la région présenté comme le parrain ou père spirituel du candidat, d’un douanier bien connu dans les milieux sportifs pour avoir longtemps été président des supporters de l’Africa, et d’une autre personne répondant aux initiales de G.C. Sur ordre de ces quatre personnalités, leurs gardes du corps armés, au nombre d’une vingtaine, renversent tout sur leur passage et vont jusqu’à séquestrer les responsables de la CEI et des administrateurs de la ville.

Selon des informations non encore confirmées, le préfet et le sous-préfet de Kouibly figureraient au nombre des otages, avant d’être relâchés par la suite. Mais c’est surtout le président de la CEI locale, Siékin Philippe, qui est resté dans les griffes de ses bourreaux jusque tard dans la nuit. Ces échauffourées, à en croire nos sources, se sont déroulées sous les regards indifférents des casques bleus de l’ONUCI, tandis que la poignée d’élèves gendarmes de Toroguhé, sans armes, est restée impuissante.

Après avoir résisté de longues heures, le président de la CEI locale aurait fini par céder sous la pression et les menaces de mort de Kouhon Clément et ses partisans. Vers 2 heures du matin, dans la nuit du lundi au mardi, des résultats en faveur de Kouhon Clément sont proclamés. La commission centrale de la CEI va-t-elle valider des résultats obtenus dans ces circonstances? Les regards sont à présent tournés vers Youssouf Bakayoko et ses collaborateurs.

F.D.BON

Mercredi 14 Décembre 2011
Vu (s) 1233 fois



1.Posté par kouame noel le 14/12/2011 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand un chasseur n'a rien apres une de chasse, il cherche toujours a se debarrasser de sa cartouche engagee dans la chambre. C'est lieu pour lui de tirer sur tout ce qui se presente a lui.
la violente et sanguinaire coalition RDR-FN, attendait de massacrer du FPI, son absence l'a obliger de se rechauffer sur ses allies dans le mal. Cela n'est pas etonnant.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !