Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Compagnie républicaine de sécurité 1 à Williamsville/La voiture du commandant pulvérisée à la grenade

le Mercredi 14 Novembre 2012 à 20:39 | Lu 1774 fois



Compagnie républicaine de sécurité 1 à Williamsville/La voiture du commandant pulvérisée à la grenade
Nord Sud-14/11/2012

Le commissaire de police Chérif Mamadou revient de loin. Le commandant de la CRS 1 a échappé à un attentat hier vers 17h à la Compagnie républicaine de sécurité 1 à Williamsville.

16h, caserne Crs 1 de Williamsville. Selon les témoignages recueillis sur place, des éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci) convoqués, se trouvaient dans le bureau du patron de la Compagnie républicaine de sécurité (Crs1). Le patron de ladite compagnie, le commissaire Chérif Mamadou, avait réuni ces soldats pour leur signifier de quitter les maisons qu’ils occupent illégalement depuis la crise postélectorale. La décision doit entrer en vigueur aujourd’hui mercredi à 10h. L’injonction n’est pas du goût de Thierry Diarrassouba, cet ex-combattant démobilisé des Frci. Il ne se contente pas de ruminer sa colère. Il hausse en plus le ton contre le commandant. N’eût été l’intervention des membres du secrétariat du chef de la CRS1, le soldat aurait poussé son indiscipline à la violence physique. En effet, témoignent les mêmes sources, il s’en est fallu de peu qu’il porte main au patron des lieux. Mais il ne s’arrêtera pas à cet acte manqué.

Car, non content d’avoir été empêché d’en découdre avec son supérieur hiérarchique, Thierry Diarroussouba sort précipitamment du bureau en signe de protestation. Il ose même claquer la porte derrière lui. Tout en colère, il se dirige vers le parking. Ceux qui affirment l’avoir vu en ces lieux, n’ont pas deviné ses intentions. Thierry tenait un sac dont personne ne savait le contenu. Il avance à grands pas vers des véhicules parmi lesquels ceux de commandement du commissaire et un autre appartenant à son adjoint. Quelques minutes après, une forte explosion se fit entendre. C’est la panique générale. Policiers et Frci, croyant être attaqués, se précipitent vers l’armurerie.

Que non ! C’est plutôt l’œuvre de l’insurgé. Il vient de pulvériser à l’aide d’une grenade offensive la voiture personnelle du commandant et une autre de commandement, un pick-up double cabine. Celle de son adjoint de type Golf a été touchée par des fragments de la grenade, ses pneus éclatent. Il y a eu plus de peur que de mal. Aucune perte en vies humaines n’est enregistrée. Le commandant surpris par la détonation sort aux pas de course de son bureau et réalise que son véhicule a été attaqué. Il accuse le coup à la vue des épaves. S’en suit une chasse à l’homme dans l’enceinte de la caserne.

Le camp est bouclé. Frci et policiers se mettent aux trousses de Thierry Diarrassouba. Lequel réussit, par on ne sait quel miracle, à prendre le large. Pour rappel, le jeune homme occupait l’appartement n°377 dont il sous-loue une des chambres à des jeunes filles. Une enquête est ouverte par le commissariat de police du 11ème arrondissement, en vue de retrouver le fugitif.

Bahi K.

Mercredi 14 Novembre 2012
Vu (s) 1774 fois



1.Posté par Hermann N'da le 14/11/2012 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ce qui arrive quand on accède au pouvoir par la guerre et non par les urnes.
Mossi BOUCHE "NIKE" avait juré de rendre notre pays ingouvernable. "C'est ça qui est là". il est maintenant en fin de parcours. Aucun Ivoirien sérieux ne le reconnait comme président. En plus de cela, sa propre milice tribale baptisée FRCI veut sa peau.
BORIBANA pour le chef des trafiquants de nationalité. La fin du film se dessine sous nos yeux.

2.Posté par Fatim le 14/11/2012 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est Dieu qui est fort. Il est entrain de les confondre.
Coucou Hermann.

3.Posté par Fatim le 14/11/2012 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci seigneur, que la gloire te revienne!

4.Posté par zamble jean desire le 14/11/2012 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MAIS C'EST LA RÉBELLION : TOUS "LES SAUVEURS DE LA RÉPUBLIQUE" ONT PRIS GOÛT A CETTE NOUVELLE MANIÈRE D'OBTENIR CE QU'ON VEUT!

5.Posté par Fati le 14/11/2012 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui vous étés dit le chien ne mange pas chien ? Ça ne fait que commencer et bonne continuation.

6.Posté par doriane le 14/11/2012 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est rien ça; le pays est ingouvernable pour tout le monde, même pour les rebelles en armes. Ah les vaillants héros et vaillantes héroïnes, n'oubliez pas les places que je vous ai vendues pour le spectacle. c'est bientôt l'heure du film; soyez pas en retard.
Eh Tchèdjougou, Ouattara, n'oublie pas que j'ai gagné la tête du mossi dramane zoungrana zamapligré dents taillées looping.
Coucou à Toi Hermann, coucou à Fatim,, Et merci encore pour votre soutien.
Que Dieu vous garde!
Signé: doriane, la vraie

7.Posté par Hermann N'da le 15/11/2012 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le petit voyou a été trop gentil. Il aurait dû en finir avec ce rattrapé de commissaire-là !

8.Posté par STAICY le 15/11/2012 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme on dit souvent, c'est le debut du commencemment. ils vont voir ce qu'ils ont semé en terre d'eburnie. coucou doriane la vraie, herman, fati1, fati je ne vous oublie pas. que le ciel vous fortifie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !