Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Communiqué relatif au financement du combat du Président Laurent Gbagbo

le Samedi 17 Décembre 2011 à 20:34 | Lu 1001 fois



Communiqué relatif au financement du combat du Président Laurent Gbagbo
Ivoiriennes, Ivoiriens, chers compatriotes,

Depuis le 29 novembre dernier la juste lutte du Président Laurent Gbagbo pour la souveraineté et la dignité de la Côte d’Ivoire est entrée dans une nouvelle, et décisive, phase avec son transfèrement inique et illégal à la CPI.

Compte tenu du fait qu’aucune procédure légale n’a été respectée dans le processus de transfert, il est vain de polémiquer sur la capacité de la Défense du Président à empêcher qu’un tel acte soit commis par les autorités installées en Côte d’Ivoire par le Coup d’Etat du 11 avril 2011.

Puisque celles-ci nous imposent de nous battre dans le cadre de la CPI, cela va être l’occasion unique de démontrer au monde entier la justesse de la lutte du Président et, à lui-même, de faire découvrir, ou redécouvrir, qui est vraiment Laurent Gbagbo.

A cet égard, sa première apparition devant la Cour, le 5 décembre 2011, a permis de comprendre, en un instant, que le Président est debout, sûr de son Bon Droit et fermement décidé à « aller jusqu’au bout » pour faire triompher la Vérité.

Dans ce combat qui peut paraitre disproportionné contre des grandes puissances financières et économiques qui, on l’a expérimenté, n’hésitent et n’hésiteront pas à utiliser tous les moyens pour nous barrer la route, nous devons nous mobiliser avec conviction et chasser toute forme de doute qui pourrait nous envahir.

Ce combat, au-delà de l’engagement personnel des uns et des autres, va nécessiter de recueillir des fonds importants pour assurer le financement de tous les besoins qu’il va faire naitre. Les conditions de collecte de ces fonds doivent être totalement claires et vérifiables.

On comprend mieux aujourd’hui le choix du Président Laurent Gbagbo dans la personne du Ministre Justin Koné Katinan pour exercer le rôle de son Porte-parole, choix qui souligne une nouvelle fois le sens de l’anticipation du Président.

En effet, le Président savait que le volet financier de la lutte serait un paramètre primordial du succès et il a ainsi confié au ministre du Budget de son dernier gouvernement, qui avait brillamment répondu au défi de la fermeture des banques françaises en Côte d’Ivoire pendant la crise postélectorale, le soin de maitriser toutes les levées de fonds qui s’avéreraient nécessaires.

Face à la « prolifération » des « initiatives » dans ce domaine, qui vont en s’accélérant depuis le 29 novembre dernier, le Porte-parole a rappelé, dans un communiqué officiel, les conditions dans lesquelles ces appels de fonds devaient se faire et, en particulier, dans la zone où il m’a donné la lourde tache de le représenter.

Un compte bancaire a été ouvert, sous ma responsabilité, pour répondre aux innombrables demandes venant de toute la Diaspora pour savoir comment aider au financement de notre combat commun. Il va être largement diffusé à travers tous les types de medias pour faciliter les conditions de la collecte.

Les fonds recueillis seront utilisés, en tant que de besoin, sous l’autorité du Porte-parole, pour le combat du Président. Il est clair, cependant, que chaque association ou organisation locale ou régionale, devra, dans le même temps, subvenir à ses propres besoins de fonctionnement. Il revient, dans ce cas, à chaque association ou organisation, de trouver en son sein les moyens de se financer, en toute responsabilité et sous le contrôle vigilant de ses adhérents.

Le Porte-parole et moi-même, collaborateurs de longue date du président Laurent Gbagbo, savons sa philosophie par rapport à l’argent et c’est dans le respect de sa position que, les uns et les autres, nous devons nous situer en affichant un comportement exemplaire et ne pas nous laisser « distraire » par des opérations douteuses au relent affairiste.

Au nom du Président Laurent Gbagbo, le Porte-parole et moi-même vous remercions pour votre engagement dans le combat pour la vraie Côte d’ivoire et nous saluons aussi tous les amis de cette vraie Côte d’Ivoire qui voudront bien apporter leur part, aussi modeste soit –elle.

Vive la Côte d’Ivoire,



Fait à Paris le 17 décembre 2011



Bernard Houdin

Conseiller Spécial du Président,

Représentant du Porte-parole Europe/Amérique

Samedi 17 Décembre 2011
Vu (s) 1001 fois



1.Posté par SILUE SEKONGO le 18/12/2011 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE CROIS QU'IL N'Y A RIEN A DIRE. LES UNS ET LES AUTRES DOIVENT S'INSCRIRE DANS UN CADRE FORMEL POUR CETTE OPERATION QUI DEMONTRERA PLUS QUE JAMAIS AU MONDE ENTIER QUE GBAGBO ET SON PEUPLE FONT CORPS. TOUT LE MONDE CONNAITu LE RAPPORT DU PRESIDENT GBAGBO AVEC L'ARGENT. DE GRACE, FAITES TOUT DANS LA PURE TRANSPARENCE ET DANS L'ORDRE LE PLUS ABSOLU.

JE SAISIS L'OCCASION POUR DIRE YAKO AU SOUS-PREFET DE LA FRANCE EN POSTE EN C.I. J'AI NOMME, Mr DRAMANE OUATTARA. VOICI UN ENERGUMENE QUI NOUS A ETE IMPOSE PAR LA FRANCE, LES USA ET L'ONU POUR, EST-IL PRETENDU, SES HAUTES QUALITES DE DEMOCRATE. MERCI A SARKO, A OBAMA ET LES AUTRES POUR L'AMOUR DE LA C.I. MAIS, IL EST DE PLUS EN PLUS QUESTION DU DEGEL IMMINENT DES COMPTES DE 51 PRO-GBAGBO, TOUT JUSTE APRES LE DEROULEMENT DE L'EZLECTION LEGISLATIVE DU 11 DECEMBRE DERNIER. ALORS QUESTION AUX SOUTIEN DE NOTRE HYPER DEMOCRATE : LES COMPTES DES PRO-GBAGBO ETAIENT DONC GELES POUR LES EMPECHER DE FINANCER LEUR CAMPAGNE POUR LES LEGISLATIVES. MESSIEURS LES BIENFAITEURS DES IVOIRIENS, ADMIREZ CET ACTE EMMINEMMENT DEMOCRATIQUE DE VOTRE FILLEUL. EST-CE CELA LA DEMOCRATIE ? OUATTARA EST CONSCIENT QUE LE FPI, PARTI DE LUTTE DEMOCRATIQUE, DANS UN JEU DEMOCRATIQUE EQUITABLE NE LUI LAISSERA PAS LA MOINDRE CHANCE. ALORS, APRES L'INSTALLATION DE SON PARLEMENT DIOULABOUGOU, IL SERAIT MAINTENANT CONTENT, DE SORTE QU'IL ENTEND DEGELER LES COMPTES ILLEGALEMENT ET ABUSIVEMENT "SAISIS". HONTE A CE BURKINABE. OR DONC, IL LE SIEUR OUATTARA NE VOULAIT PAS VOIR LE FPI A L'ELECTION LEGISLATIVE ? MAIS VRAIMENT LE FPI EST UN PARTI REDOUTABLE, MEME AFFAIBLIAVEC L'AIDE DES PUISSANCES DE CE MONDE. CHOI, LE REPRESENTANT DU S.G. DE L'O.N.U SE MORD LES DOIGTS DU COIN OU IL SE TROUVE, LUI QUI A PROCLAME QUE LE PARTI DE LAURENT GBAGBO, C'EST FINI. MONSIEUR CHOI, AS-TU VU ? LE PARTI DE LAURENT GBAGBO ET LAURENT GBAGBO LUI-MEME, C'EST PAS FINI. PAS DU TOUT. TU AS VU : LE MOT D'ORDRE DE BOYCOTT PAR CE PARTI LANCE A L'OCCASION DES LEGISLATIVES ORGANISEES PAR CELUI DONT TU AVAIS "CERTIFIE" UNE ELECTION NON RECONNUE PAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DE C.I, VIENT D'ETRE OBEI PAR LES IVOIRIENS DANS LA PROPORTION DE 80 %. D'OU HONTE EGALEMENT A TOI PETIT COREEN. TU VOIS QUE QUELS QUE SOIENT LES COUPS DE BOUTOIR QUE VOUS PORTEZ AU FPI, IL EST DEBOUT. LES IVOIRIENS NE SE RECONNAISSENT PAS EN ALASSANE DRAMANE OUATTARA QU'ILS CONSIDERENT TRES MAJORITAIREMENT COMME UN BURKINABE QU'IL DEMEURE A LA VERITE. YAKO AVOUS. OUATTARA N'A JAMAIS ETE UN DEMOCRATE. C'EST UN DICTATEUR. LES IVOIRIENS LE CONNAISSENT DEPUIS 1989. MAIS IL ESSUYERA UN ECHEC CUISANT DONT LES SPREMICES ONT ETE L'ABSTENTION TRES ELEVE LORS DES DERNIERES LEGILATIVES. VOUS VOULEZ AVOIR D'AUTRES SIGNES ? MAIS LA SURVENANCE DE CES SIGNES SE FERA DANS VOTRE DOS CAR, CES SIGNES NE PERMETTRONT POINT A VOTRE OUATTARA DE LES VOIR DE SES YEUX. IL EN EST LUI-MEME CONSCIENT.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !