Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Communiqué du Porte-parole du Président Laurent Gbagbo

le Mardi 22 Mai 2012 à 08:12 | Lu 2000 fois



Communiqué du Porte-parole du Président Laurent Gbagbo
Objet : clarifications à la suite de l’entretien d’Alassane Ouattara sur RFI le 20/05/2012

Ce dimanche 20 mai 2012, interrogé sur RFI par Mr Alain Foka, Monsieur Alassane Ouattara s’est livré à un exercice pernicieux et mensonger, en falsifiant délibérément l’Histoire récente de la Côte d’ivoire, en particulier sur les deux points suivants :

1/ Il a affirmé que l’aide reçue de la France, après son installation dans les conditions que l’on sait, avait principalement servi à payer les arriérés des fonctionnaires, arriérés accumulés par le gouvernement du président Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale. C’est une assertion mensongère, que des milliers de fonctionnaires payés en temps et en heure pendant cette période pourront confirmer. A cet égard il faut aussi rappeler que les salaires d’avril 2012 étaient déjà positionnés quand les « forces républicaines » de Monsieur Ouattara sont arrivées sur Abidjan.

En énonçant une telle contrevérité Monsieur Ouattara essaye plutôt de masquer sa propre turpitude en tentant de justifier auprès de son bailleur de fonds, la France, l’utilisation des fonds d’urgence reçus à la suite de son installation au pouvoir. Il semble craindre, à juste titre, un audit, par les nouvelles autorités françaises de l’usage de ces fonds surtout que le gouvernement sortant aurait déjà engagé une mission de contrôle au niveau du cabinet du Premier Ministre, François Fillon.

2/ Monsieur Ouattara s’est dit satisfait d’avoir fait transférer le président Gbagbo à la CPI, au motif qu’en tant que « Chef des Armées » il était « responsable de plus de 3000 morts » pendant la crise post-électorale. Cette affirmation est fausse et va se retourner contre lui.

Pendant la crise post-électorale le président Gbagbo, constitutionnellement déclaré élu, a du défendre la souveraineté de la Côte d’Ivoire tout en ne cessant pas d’appeler à la raison pour régler pacifiquement ce qui n’aurait jamais du être autre chose qu’un contentieux électoral.

Dans le même temps, Monsieur Ouattara, avec l’aide de puissances étrangères et au mépris des lois internationales (embargo sur les armes, par exemple), a levé une véritable armée privée, dont il a dit prendre la tête le 17 mars 2011, par « ordonnance présidentielle » depuis l’Hôtel du Golf à Abidjan. C’est cette armée qui a commis les pires exactions, en particulier dans l’Ouest du pays où fut perpétré le massacre de Douékoué (plus de 1000 personnes assassinées en une seule journée). De même il est de notoriété publique aujourd’hui, de l’aveu même des rebelles, que Monsieur Ouattara était l’auteur principal de la tentative de Coup d’Etat du 19 septembre 2002 qui s’est transformée en rébellion armée. Cette rébellion est à l’origine de la situation actuelle en Côte d’Ivoire et porte la responsabilité de milliers de morts, blessés et disparus, de 2002 à aujourd’hui.

Dans ces conditions la véritable place de Monsieur Ouattara est à la CPI, en lieu et place du président Laurent Gbagbo. Plus d’un an après la rupture de l’Ordre Constitutionnel en Côte d’Ivoire par des forces étrangères, le pays est toujours dans l’instabilité politique, économique et sociale et le « régime » de Monsieur Ouattara montre ses vrais limites.

Les Droits de l’Homme sont quotidiennement bafoués, les libertés publiques menacées et les dirigeants actuels ne montrent aucun signe de bonne volonté pour amener le pays dans la voie de l’apaisement et du dialogue.
C’est tout le combat politique du président Gbagbo qui lutte depuis des décennies pour que la Côte d’Ivoire se développe dans le respect de l’ordre démocratique sans lequel aucune société ne peut prosperer.
Aujourd’hui la Côte d’Ivoire et l’Afrique ont besoin, plus que jamais, de la sagesse du président Gbagbo. C’est ce que les autorités des « grandes puissances » doivent rapidement reconnaitre.

Bernard Houdin
Representant du Porte-parole du président Gbagbo
Eurpoe/Amérique

Mardi 22 Mai 2012
Vu (s) 2000 fois



1.Posté par Patrick le 22/05/2012 11:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dramane n'était pas investi Président et a combattu Gbagbo reconnu président de la république par les lois de son pays. Pourquoi alors juger celui qui a été attaqué?

2.Posté par Patrick le 22/05/2012 11:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un Président défend la souveraineté de son pays avec son armée régulière,contre une rebellion surarmée dirigée par son adversaire,et on l'arrête seul.C'est quoi tout ça?

3.Posté par Patrick le 22/05/2012 11:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutes les victimes de cette guerre ne sont pas issues d'un seul bord.S'il doit avoir procès ce doit être celui des deux leader avec Dramane sur le banc des accusés.

4.Posté par Patrick le 22/05/2012 11:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ferméture des banques,embargo sur les médicaments,désobéissance civile... Ils ont tout oublié.

5.Posté par kokossito le 22/05/2012 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense que le Seigneur est en train de mettre leur mensonge à nu pour que la vérité triomphe. ces franc-maçons pensent qu'ils ont une victoire totale; ils seront tellement surpris de leur defaite qu'ils iront le tombeau avec ce souvenir amère. que Dieu nous garde aussi longtemps que possible pour voir la fin de tout ce film.

6.Posté par MADOU ISRAEL le 23/05/2012 07:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca y est " L'aide financière de la France, tout juste après le 11 avril a servi au paiement de 3 mois d'arriérés de salaires des fonctionnaires ivoiriens...". Chers amis fonctionnaires, à vous d'en apprécier la véracité et de réclamer illico presto votre dû, au cas où Ouattara n'aurait pas failli à son jeu favori : le mensonge congénital.....

7.Posté par kody le 23/05/2012 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Partout dans les Etats existe un ministère de LA DÉFENSE pour prévenir ou contrer tout ATTAQUE. Alors QUESTION : qui de Laurent Gbagbo ,Soro et d'Allassane avait la légitimité de se défendre depuis 2002? Pourquoi le défenseur se retrouve t-il en prison tandis que les attaquants sont en liberté? Le ministère de la DEFENSE s'est transformé ministère d'ATTAQUE voila pourquoi LES REBELLIONS sont reconnues par Sakozy et Barack Obama : des Présidents anormaux, dérégléset désordonnés. le MONDE EN ENVERS !!!!!!!!

8.Posté par amia le 25/05/2012 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE DERNIER AMEN APPARTIENT A DIEU voila pourquoi le mensonge ne triomphera jamain de la VERITE… LA VERITE ne s'impose pas par contre le mensonge fais beaucoup de bruit mais en vain... on ne juge pas sur tes parole mais sur tes acte et ce qu'on fait parle plus fort que ce qu'on dit... wait and see...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !