Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Communiqué de Presse FPI Comité Central Extraordinaire

le Samedi 19 Novembre 2011 à 12:04 | Lu 684 fois



Communiqué de Presse FPI Comité Central Extraordinaire
1- Sur convocation du président du Parti, le camarade MIAKA Ourétto, le Comité Central du FPI, s’est réuni en session extraordinaire le Jeudi 17 novembre 2011 au siège du CNRD (Cocody cité des arts), de 15 heures à 18 heures.

2- Cette session était élargie aux membres du Comité de Contrôle, aux Secrétaires Généraux de Fédération et aux membres des bureaux des structures spécialisées et de la conférence des coordinations.

L’objet de cette importante rencontre portait sur trois (3) points :
- Les obsèques du camarade Désiré TAGRO.
- L’évolution des négociations avec les nouvelles autorités ;
- L’analyse de la situation et les perspectives ;

3- Le Comité Central a été amplement informé du déroulement des obsèques de feu Désiré TAGRO, froidement abattu le 11 avril 2011 par les éléments des forces coalisées FRCI-ONUCI-Licorne.

Le Comité Central s’incline devant cette grande perte pour le FPI. Le camarade TAGRO, grand serviteur de l’Etat, a été un des principaux artisans de l’Accord politique de Ouagadougou. Aussi, le Comité Central réitère-t-il avec beaucoup d’émotion, ses condoléances à la famille éplorée. Il exprime son indignation face aux destructions des biens du défunt, et ceux de ses parents et des habitants de son village. Le Comité central s’interroge sur les motivations profondes de tant de barbarie et de haine et prend à témoin l’opinion nationale et internationale face aux actes d’intimidation des FRCI postés à l’entrée de chaque village du département d’Issia.

4- Concernant les négociations avec les nouvelles autorités, notamment avec le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, le Comité Central a entendu une communication complète du secrétariat général bâtie en six (6) étapes et procédé à une analyse approfondie tant au plan politique que technique. Le Comité Central prend acte de l’ouverture effective du dialogue républicain par le pouvoir. Il l’encourage à le concrétiser et à faire davantage d’efforts dans la prise en compte de ses revendications.

5- A l’inverse, le Comité Central dénonce la propension du nouveau pouvoir à présenter le FPI comme un parti voulant perpétuer la belligérance et à le rendre responsable d’un éventuel échec des négociations sur les élections législatives.
6- Le Comité Central recommande, en conséquence, au secrétariat général de poursuivre les négociations en continuant de prendre les initiatives idoines.

7- Le Comité Central a, également, entendu un compte rendu du président du Parti suite à sa rencontre avec le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Côte d’Ivoire, M. Albert Gerard Koenders, le vendredi 11 novembre 2011. Au cours des échanges, le président du Parti a présenté l’ensemble de nos préoccupations à son interlocuteur.

8- Le Comité Central prend acte d’un début de résultat des démarches judiciaires entreprises par les avocats ayant abouti à la mise en liberté provisoire de certains détenus. Il affirme que ces mises en liberté provisoire ne sauraient être assimilées à la mise en œuvre des points de négociations politiques en cours avec les nouvelles autorités mais plutôt à l’aboutissement partiel des actions menées par les avocats qu’il tient à remercier pour le travail immense abattu dans des conditions extrêmement difficiles.

9- Le Comité Central dénonce, par ailleurs, l’arrestation arbitraire du camarade KATA Kéké, le mercredi 16 novembre 2011, au motif d’ « atteinte à l’autorité de la justice ».

10- Le Comité Central s’étonne qu’au moment où les négociations sont en cours entre le FPI/CNRD et les nouvelles autorités représentées par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, le Chef de l’Etat fasse injonction à la CEI et au Conseil Constitutionnel de clore le dépôt des dossiers de candidature pour les élections législatives. Une telle attitude relève d’une volonté manifeste du chef de l’Etat d’exclure le FPI des élections législatives.

11- C’est pourquoi, tout en rappelant aux militants et à la communauté nationale et internationale que le FPI (qui a toujours choisi la voie des urnes comme moyen pour accéder au pouvoir) ne saurait s’y dérober en ce moment précis, le Comité Central recommande à la Direction du Parti la plus grande sérénité et une vigilance acérée dans le mandat qu’il lui a confié auprès des nouvelles autorités, notamment, les négociations sur les points suivants :

a) la libération du Président Gbagbo Laurent et de tous les autres détenus civils et militaires ;
b) le retour de tous les exilés et des déplacés ;
c) l’arrêt de toutes les procédures judiciaires ;
d) le dégel des avoirs des personnalités du FPI/CNRD ;
e) la sécurisation des élections, l’encasernement des FRCI, leur désarmement, de même que celui des Dozos.
f) le rééquilibrage de la composition de la CEI ;
g) la fiabilisation de la liste électorale ;
h) le découpage des circonscriptions électorales et la détermination des sièges ;
i) la restitution des biens des partisans du président GBAGBO, y compris la place de la liberté à Yopougon (propriété du FPI).

12- Le Comité Central rappelle que ces revendications sont un ensemble de mesures politiques et techniques devant favoriser la démocratie et la réconciliation nationale.

13- Le Comité Central engage le secrétariat général à œuvrer par tous les moyens légaux à la réalisation complète de cet objectif immédiat, dans une dynamique unitaire avec tous les alliés politiques réunis au sein du CNRD.

14- Le Comité Central rappelle que le FPI continue les discussions avec les autorités et qu’il n’a donné sa caution à aucun individu ou groupe d’individus pour participer aux élections législatives sous sa bannière.

15- Enfin, le Comité Central renouvelle sa confiance et son soutien militants au Secrétariat Général et demande à toutes les structures du Parti de maintenir la cohésion et de rester à l’écoute des mots d’ordre de la Direction du parti, dans la discipline et la sérénité.

Fait à Abidjan, le 17 novembre 2011
Le Comité Central du FPI

Samedi 19 Novembre 2011
Vu (s) 684 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !