Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Commémoration des 20 ans du décès d’Houphouët-Boigny: L’évêque de Yamoussoukro dit ses vérités aux hommes politiques

le Lundi 9 Décembre 2013 à 11:15 | Lu 1431 fois

Tous ceux qui ont pris part aux différentes étapes de la commémoration des 20 ans du décès du président Félix Houphouët-Boigny les vendredi 6 et samedi 7 décembre dernier à Yamoussoukro, retiendront particulièrement l’homélie de Monseigneur Marcellin Kouadio, l’évêque de Yamoussoukro qui a présidé à la Basilique notre dame de la paix, la messe commémorative de l’anniversaire.



En présence du président Alassane Ouattara, du président Henri Konan Bédié, des présidents des institutions nationales, de nombreux membres du gouvernement et de très nombreux membres de famille et proches du défunt président, le guide religieux a tenu à faire à feu Félix Houphouët-Boigny, l’état des lieux du pays qu’il a tant aimé. Non sans avoir une demande pour chacun des Ivoiriens dont le président Alassane Ouattara. « Permettez qu’à partir d’une méditation inculturée, je m’adresse à lui (Houphouët) au nom des sans-voix.

Car en Afrique, les morts ne sont pas morts. En outre, les familles de la terre communiquent avec celles de l’au-delà, d’où la vénération des ancêtres. Et cette foi des Africains ne contredit pas la foi chrétienne qui intègre la communion des saints, la résurrection de la chair et la vie éternelle », a-t-il ainsi planté le décor, avant de poursuivre : « (…) Oui Nanan (appellation de chef en langue locale, ndlr), tu nous l’avais dit et je cite : « le vrai bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on l’a perdu (…) Oui, depuis le 7 décembre 1993, jour où tu nous as quittés, ton peuple a perdu le vrai bonheur. Et depuis lors, la Côte d’Ivoire, notre chère patrie, s’est asservie aux mensonges, à la violence et aux crimes».

L'homme de Dieu fera savoir que la belle Côte d’Ivoire, jadis enviée parce que prospère, est aujourd’hui défigurée et meurtrie par de multiples crises militaro-politiques dont les raisons profondes restent encore à élucider. « La dernière en date a fait officiellement, semble-t-il, 3000 morts. La rébellion de 2002 a fait une foule innombrable de victimes.

Curieusement, Nanan, ceux qui mentent et tuent croient servir ainsi la Côte d’Ivoire. Les innocents dont les droits sont bafoués sont déclarés coupables, d’où le nouveau concept de la culpabilité collective doublé de la culture de l’impunité où les médiocres sont célébrés. Certains de nos jeunes revendiquent fièrement le statut d’ex-combattants afin d’être récompensés. Et dans cette situation trouble, les ressources de notre pays sont livrées en pâture aux prédateurs. Notre mère patrie, humiliée et meurtrie, est traitée comme une fille de joie. Oui, la Côte d’Ivoire est traitée, contre sa volonté, comme une péripatéticienne. Le temps, pour ainsi dire, vient de te donner raison : « la paix, ce n’est pas un vain mot, mais un comportement » (…) Malheureusement, bon nombre de tes enfants qui prennent ton nom mais n’ont pas ton esprit, préfèrent la guerre à la paix, la mort à la vie, le mensonge à la vérité, l’aumône au travail, etc.

Nanan, aujourd’hui, jouissant de ta double nationalité de citoyen du monde d’ici-bas et de l’au-delà, aide nous a renouer avec la paix. De la où tu es, prie pour nous », a-t-il conclu son compte rendu à Houphouët-Boigny, avant d’appeler les Ivoiriens à prier pour la paix. « Chers frères et sœurs, hommes et femmes de bonne volonté, demandons au seigneur Jésus, le Roi des rois, d’accorder à notre pays la grâce de la paix par la réconciliation vraie, qu’il touche le cœur des bourreaux et prenne en pitié les victimes de ces multiples crimes (…) Les Ivoiriens parlent de paix et de réconciliation, mais combien sont-ils qui désirent vraiment la paix ? », s’est-il interrogé.

Il donnera par la suite sa recette pour une réconciliation vraie entre les Ivoiriens : « Pour que la Côte d’Ivoire renoue avec la paix, je verrais humblement, pour ma part, les présidents Ouattara et Gbagbo faire la paix au sommet, et une fois réconciliés, qu’ils demandent pardon à leurs militants et aux Ivoiriens qui, à leur tour feront la paix. En Dieu, cela est encore possible pour le bonheur de tous ». Bien qu’ayant visiblement gêné les nombreuses autorités du pays présentes, ce prêche qui a jeté dans l’église un lourd silence, a été longuement applaudi par l’assistance.

Blaise BONSIE à Yamoussoukro
L'Inter

Lundi 9 Décembre 2013
Vu (s) 1431 fois



1.Posté par Tete le 09/12/2013 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je veux bien savoir ce qui aurait gene les autorites presentes a cette messe . Cest un cri de coeur du pretre. Est ce que ce qu'il a dit est vrai ou faux. Si ce qu'il a dit gene les autorités presentes, cela veut dire que c'est la verité , mais on devait pas en parler. Merci au Pretre! Si tous les Hommes de Dieu pouvaient etre inspiré comme tu l'as été et dire ce qui est vrai et qu'on ne peut pas cacher, la CI se porterait mieux.

2.Posté par AKPESS le 09/12/2013 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a un seul événement en ce moment : la disparition de NELSON MANDELA. Le reste, c'est du blablabla , de la distraction.

3.Posté par africavision le 10/12/2013 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est qui Nelson Mandela. celui qui est mort en prison ou la mascote que les blancs ont traine partout parce qu'il n'a pas eu assez de couilles pour faire justice et droit aux Noirs?

4.Posté par Fatim le 10/12/2013 20:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pitie! Il y a un fou parmi nous.....

5.Posté par ADEDE le 11/12/2013 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment pitié pour africavision. Tu es un vrai attardé. Seigneur sauve le.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !