Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Comium Côte d`Ivoire : Des plaintes déposées contre Eugène Diomandé, Mohamed Salamé et Al Moustapha

L'Afrique en mouvement - Soir Info le Jeudi 4 Août 2011 à 08:48 | Lu 923 fois



Comium Côte d`Ivoire : Des plaintes déposées contre Eugène Diomandé, Mohamed Salamé et Al Moustapha
Le dimanche 31 juillet 2011, la Direction générale de Comium Côte d`Ivoire a animé une conférence de presse à son siège sis en Zone 4 C. Ordre du jour : dénonciation de la descente d`un commando armé accompagné d`ex-dirigeants de l`entreprise dans les locaux dudit siège, le vendredi 29 juillet 2011. Au cours de la conférence, nous apprenons que cette rencontre avec la presse était importante pour la Direction générale du fait du traumatisme physique, moral et financier qu`ont subi les employés et leurs dirigeants parce que séquestrés pendant plus de deux (2) heures sans motif légal. Quatre personnes, nous a-t-on informé, sont tombées en syncope dont une femme portant une grossesse avancée.

Entouré de ses plus proches collaborateurs, Michel Hebert (Directeur général de Comium Côte d`Ivoire), encore marqué par cette action musclée, a dénoncé ce qu`il a fini par appeler un « braquage ». Selon lui, tout a commencé aux environs de 10 heures lorsque deux (2) détachements d`une quarantaine de « gendarmes fortement armés » ont fait irruption au siège de la société. Selon le manager de Comium CI, le capitaine qui conduisait le groupe a signifié à l`Administration et au personnel qu`ils ont reçu pour mission d`installer un administrateur provisoire en la personne de Kazana Coulibaly à la tête de l`entreprise.

Cela, sur instruction du Premier ministre Soro Guillaume. Mais le hic, a révélé le Dg de Comium, est que la délégation qui comptait dans ses rangs les ex-dirigeants Eugène Marie Diomandé (ex-président du Conseil d`Administration) et Mohamed Salamé (ex-chairman) ainsi que l`ex-membre de la galaxie patriotique Al Moustapha, est arrivée «sans aucun document de réquisition ». A l`en croire, la nature équivoque de l`opération menée par leurs hôtes du jour s`est renforcée par les premières actions. «Quand ils sont arrivés, ils sont allés directement à la caisse. Ils sont allés voir le Daf. Ils ont chassé les clients et ont annoncé que Comium ferme sur instruction du Premier ministre. Ils ont pris des copies de chèques. Ils ont été voir le responsable automobile pour des bons de carburant, etc. Pendant 2h35 minutes, ils ont séquestré environ 300 personnes», a révélé Michel Hebert.

Qui a soutenu que les visiteurs imprévus sont allés plus loin en faisant main basse sur la somme de 2,5 millions de francs Cfa, des cartes de recharge, des terminaux, etc. Condamnant ces actes illicites, le conférencier a fait savoir qu`après vérification, les informations données par les intrus, liées au Premier ministre ainsi qu`au parquet, se sont avérées fausses. D`ailleurs, a expliqué le Directeur général de Comium Côte d`Ivoire, lorsque la Police nationale a été saisie le vendredi et faisait route vers l`entreprise, toute la délégation a fui. « Mohamed Salamé a même oublié son véhicule ici », a révélé le conférencier. « La police est arrivée et elle nous a interrogés. Depuis lors, elle a installé un détachement ici pour sécuriser les lieux. On n`avait pas besoin d`en arriver là pour cette affaire», a-t-il regretté.

Une augmentation du capital

Rappelant que la descente armée est liée à un conflit né depuis le 24 janvier 2011 du fait de la décision prise par le Conseil d`Administration du groupe Comium de révoquer de Comium Côte d`Ivoire Eugène Marie Diomandé (ex-président du Conseil d`Administration) et Mohamed Salamé (ex-chairman). Nommé à la suite de cette mesure du Conseil d`Administration du groupe, Michel Hebert a affirmé avoir ordonné un audit de la société parce que des pertes régulières de dizaines de milliards de francs Cfa étaient enregistrées depuis 4 ans. L`enquête va révéler des détournements importants en 2009 et 2010 mis à l`actif d`Eugène Marie Diomandé et Mohamed Salamé.

Des plaintes sont déposées, selon la Direction générale de Comium, contre ces ex-dirigeants à la police criminelle. Une plainte a également été déposée contre Al Moustapha qui, selon le Directeur général de Comium CI, le harcèle et le fait chanter depuis des semaines. « C`est un monsieur (Al Moustapha) qui, depuis quelques semaines, me fait du chantage. Il me demande des centaines de millions. Il m`accuse de choses que je ne comprends pas. Il a porté plainte et retiré la plainte. J`ai déposé une plainte contre ce monsieur. C`est le vendredi dernier seulement qu`on me l`a montré alors qu`il était dans la délégation venue m`éjecter de mon poste. C`est un monsieur que je ne connais pas. Je ne sais pas comment il a fait pour avoir mon numéro privé. Je ne sais pas ce qu`il est venu faire ici le vendredi passé.

Ce qui s`est passé le vendredi, c`est un braquage», a déclaré le Canadien tout choqué. Mais l`homme n`est pas découragé pour autant. Parce qu`avec son équipe, il a soutenu faire des bénéfices depuis quelque temps vu que « l`essentiel est de sauvegarder les 500 emplois directs, les dizaines de milliers d`emplois indirects et de fidéliser encore plus les usagers». D`ailleurs, pour sauver l`entreprise d`une faillite certaine, du fait des malversations et autres retards financiers accusés par la société, une décision a été prise d`augmenter le capital. A la fin de cet exercice, alors qu`ils détenaient 15% de l`ancien capital, Eugène Marie Diomandé et Mohamed Salamé se retrouveront avec moins de 0,01% parce que n`ayant pas pu payer pour leur part. A en croire la Direction générale de Comium, la solution à cette affaire devrait provenir du tribunal arbitral de Paris, seul habilité à se prononcer sur les litiges liés aux actionnaires de la société. En attendant, toutes les négociations à l`amiable entreprises sous la coupole du Premier ministre Soro Guillaume pour régler le conflit sont suspendues depuis le vendredi 29 juillet 2011.

Hermance K-N

Soir Info
Jeudi 4 Août 2011
Vu (s) 923 fois


Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !