Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Cocody : affaire « des hommes armés tirent sur le Dg de l'École de police » : Tout sur le crime

le Mercredi 13 Mars 2013 à 05:10 | Lu 1222 fois

Dans la nuit du lundi 11 mars 2013, à Cocody les 2 Plateaux, des individus armés, ont tiré sur le contrôleur général de police Yao Brou Alain, Directeur de la formation et de l'École nationale de police. Que s'est-il passé dans ce drame ? Nous avons des pistes.



Cocody : affaire « des hommes armés tirent sur le Dg de l'École de police » : Tout sur le crime
Dans la nuit du lundi 11 mars 2013, à Cocody les 2 Plateaux, des individus armés, ont tiré sur le contrôleur général de police Yao Brou Alain, Directeur de la formation et de l'École nationale de police. Que s'est-il passé dans ce drame ? Nous avons des pistes. Alors, selon donc des informations de sources introduites, la nuit des faits, il est environ 20h, lorsque le Directeur de l'École nationale de police, après une journée de travail bien remplie, rentre chez lui aux 2 Plateaux. Il est à bord de son véhicule de marque Bmw, de type X3, de couleur grise et immatriculé 621 FT 01.

Mais alors que l'homme parvient au feu tricolore de l'espace « Las Palmas », des individus embusqués, surgissent brusquement et mitraillent le véhicule du contrôleur général de police Yao Brou Alain en tirant sur le côté du conducteur. Faisant voler en éclats les vitres des deux portières avants. Puis, les quidams se terrent. Mais vraisemblablement, leur cible est touchée. Vu qu'après avoir essuyé les tirs, le véhicule de l'officier supérieur s'arrête brutalement en pleine chaussée. Débandade totale dans le secteur.

Puis, on voit le patron de l'École nationale de police, du fond de son véhicule, appeler à l'aide, en faisant des signes de la main. A cet instant précis, vint à passer le nommé D. Seydou, laveur de véhicules à Angré 8ème Tranche. L'homme venait de finir son job et rentrait à son domicile. Alors que nombre de passants s'étaient enfuis après avoir entendu les tirs à l'arme de guerre, le laveur de véhicules se montre courageux. Il ne peut laisser le conducteur de la Bmw dans son état de détresse. Il vole donc à son secours et l'aide à sortir de sa voiture portant quatre impacts de balles de kalachnikovs. Yao Brou Alain, saigne abondamment.

Il porte un impact de balle à la gorge et un autre, à l'épaule droite. Ensuite, le laveur de véhicules récupère la clé de contact de la Bmw et les téléphones-portables de l’autorité policière qui lui demande de joindre immédiatement son épouse. Après quoi, parlant avec peine, il prie Seydou de le conduire dans la clinique la plus proche, toujours aux 2 Plateaux. Seydou arrête alors un taxi et embarque à bord, avec le blessé. Mais alors que le taxi transportant Yao Brou Alain fonce à la clinique, qu'un autre, sans doute celui de ceux qui veulent attenter à sa vie, tente de s'interposer. Clairement, pour l'empêcher d'avancer et permettre à ses lugubres occupants, d'achever leur victime.

Mais avec dextérité, G. Bernard, le chauffeur du taxi du Directeur de l'École nationale, réussit à éviter les malfaiteurs et à les semer du reste. Quelques instants après, les voilà à la clinique. Malheureusement, sur place, le service médical exprime sa désolation de ne pas pouvoir recevoir le blessé, pour manque de places. Le Samu alerté à cet instant arrive, récupère alors le contrôleur général de police et l'évacue dans une autre importante clinique de la place. Évidemment, pour raison de sécurité.

Ici, la chance est avec Yao Brou Alain. Vu qu'il est immédiatement pris en charge et admis au bloc opératoire où il subit une intervention chirurgicale qui, au moment où nous mettions sous presse, lui aurait miraculeusement évité le pire selon nos sources. A présent, il est question de savoir, qui voulait attenter à la vie de ce haut fonctionnaire de police et pour quel mobile ? L'enquête ouverte par la police, le dira certainement.

KIKIE Ahou Nazaire
Soir Info

Mercredi 13 Mars 2013
Vu (s) 1222 fois



1.Posté par FRANCAIS le 13/03/2013 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUATTARA ET SA BANDE CRIMINELS VEULENR ARRACHER CE POSTE AU PDCI POUR
PLACER UN RDR
ET LE PDCI DORD!!!!

2.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 13/03/2013 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le RDR a récupéré ce poste stratégique après celui de AHOUSSOU et de DIBY Charles aux Finances....

C'est cela le RDR ( Rien De Religieux..)

3.Posté par GOLAH le 13/03/2013 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CETTE AGRESSION N'EST AUTRE QUE L'INCAPACITE DE OUATTARA A ASSURER LA SECURITE DES IVOIRIENS, IL VOULAIT LE POUVOIR A TOUS LES COUPS, IL L'A EU PAR LES ARMES, ALORS IL GOUVERNE PAR LES ARMES (FRCI).
AU LIEU D'UN SEMINAIRE GOUVERNEMENTAL, OUATTARA DOIT ORGANISER UN SEMINAIRE PRESIDENTIEL, CAR C'EST LUI QUI EST LE PROBLEME DES IVOIRIENS :
-CHERTE DE LA VIE
-INSECURITE......
CEUX QUI SONT COMMIS A LA SECURITE DES POPULATIONS, LES FRCI DE OUATTARA, CE SONT LES MEMES QUI VOLENT, TUENT LA NUIT.

4.Posté par TCHEDJOUGOU OUATTARA le 13/03/2013 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouattara est le problème exclusif des ivoiriens. Mais sa disparition brutale et imminente sera une solution durable pour ce peuple....
Ouattara, lui-même , y a l'esprit, de nuit comme de jour.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !