Média Citoyen Libre
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Média Africain Libre & Infos Utiles
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Chu de Cocody : Des ossements de plusieurs cadavres découverts

le Jeudi 26 Septembre 2013 à 06:27 | Lu 746 fois

La crise post-électorale, qui a fait, officiellement, « 3.000 morts » en Côte d’Ivoire, n’en finit pas de dévoiler sa face hideuse… Le jeudi 20 septembre 2013, alors qu’ils tondaient le gazon dans l’enceinte du Centre hospitalier universitaire de Cocody (Chu), des jardiniers ont fait une découverte pour le moins macabre que saisissante.



C’est à croire que le pays est un cimetière à ciel ouvert…
C’est à croire que le pays est un cimetière à ciel ouvert…
Des ossements humains qui pourraient, en l’occurrence, provenir d’une fosse commune, selon notre source… La police et les médecins légistes, sous l’autorité du procureur de la république, Richard Adou-Christophe, cherchent à expliquer cet état de fait. Dr Yao Koffi Baudelaire et Mme Hélène Etté, tous deux médecins légistes, ont confirmé, à la police, « qu’il s’agit bel et bien d’ossements humains » qui ont été découverts, sans en dire davantage.

Au vu des différents restes humains exhumés le 24 septembre 2013, en présence des éléments de la cellule d’enquête chargée de la crise post-électorale, « il semble pour l’instant qu’au moins 12 personnes aient été enterrées à cet endroit du Chu de Cocody », soutient encore notre interlocuteur. Il pourrait bien s’agir de jeunes combattants ou militaires qui se sont fait trucider. ''Leur âge pourrait osciller entre 20 et 30 ans'', ajoute encore notre source.

En effet, des travaux visant à donner un bel aspect au gazon de la cours du Chu sont en cours depuis quelque temps. Mais, ce jeudi 20 septembre 2013, la tonte va virer à l’effroi et à la stupeur. Les jardiniers ont aperçu au sol, affleurant la surface du gazon, des os qui ont tout de suite attiré leur attention. En y regardant de plus près, ils se sont rendu compte qu’ils s’agissait d’ossements humains. Leur souffle se « coupe ». C’est l’émoi, à la vue des bouts de crâne, de mâchoire, de tibia, de côtes, de bassin... Alerté, le directeur général du Chu se déplace sur les lieux, avant de saisir la police nationale.

Selon lui, « il a été informé de ce fait depuis le jeudi 20 septembre 2013 par les ouvriers chargés de tondre le gazon au sein du Chu », précisant que « ces ossements ensevelis dans la cour du Chu, sont apparus à la surface sous l’effet de l’érosion du fait des dernières pluies ». Cette découverte a été faite à quelques pas des locaux de l’Institut Pasteur, un haut lieu de recherche biomédicale.

Apparemment, les restes humains remontent à la crise post-électorale, opposant militaires pro-Gbagbo, miliciens, jeunes patriotes aux ex-Forces nouvelles devenues Forces républicaine de Côte d'Ivoire (Frci) proches du chef de l’Etat élu, Alassane Ouattara dont Laurent Gbagbo se refusait à reconnaître la victoire proclamée par le président de la commission électorale indépendante ( Cei), Youssouf Bakayoko. Il s’en est suivi des tueries massives entre les partisans des deux camps.

Des analyses sont en cours afin de déterminer l’âge et le sexe des victimes. Les médecins légistes ont effectué, sur place, les constatations d’usage avant de collecter tous les ossements.

Armand B. DEPEYLA
Lu sur Soir Info du 26/09/2013

Jeudi 26 Septembre 2013
Vu (s) 746 fois



1.Posté par >MONSBIL le 26/09/2013 06:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne transformer pas l''histoire allassane demond n a gagne aucune election en cote d''ivoire .espece de torchon

2.Posté par >MONSBIL le 26/09/2013 06:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne transformer pas l''''''''histoire allassane demon n a gagne aucune election en cote d''''''''ivoire .espece de torchon,mais sachez que sa fin est proche ainsi que vous.merde de torchon.

3.Posté par Abel EBESSE LUMBALA le 26/09/2013 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des familles ont perdu les leurs ... Pas mieux de tuer un SEMBLABLE ....Triste !!!

4.Posté par Hermann N'da le 26/09/2013 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laissez Armand B. Depeyla. Ce militant de l'UDPCI est bel et bien dans son rôle . Passons.

Pour le reste, tous ceux qui ont pu lire sur ivorian .net, l'interview-video de l'ex SG de l'université de Cocody, le Pr Ballou Bi Toto Jérôme , ex prisonnier de Williamsville puis de Bouna, peuvent se faire une idée de la provenance de ces ossements.

En effet, dans son interview accordée à eventnews, M. Ballou Bi a fait remarquer que lors de la crise dite post électorale, de nombreux étudiants ont été massacrés par les hommes de Dramane OUATTARA .

"Ceux d'entre ces étudiants qui avaient pu être transportés au CHU de Cocody suite à des blessures, ont été achevés sur leur lit d'hôpital par les mêmes hommes de Dramane " a indiqué M. Ballou Bi.

Avec cette piste, nous pouvons aisément nous faire une idée de l'origine de ces ossements retrouvés dans le jardin du CHU et qui, selon les spécialistes, ont un lien avec la crise post électorale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Afrik53.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Histoire Côte d'Ivoire | C.I - Revue Politique | C.I - Revue Société | C.I - Revue Economie | Revue Infos Plus | Gbagbo & Blé Goudé | C.I - Simone Gbagbo | C.I - FPI | Les Réactions | C.I - Affaire à suivre | C.I - Sport | Alerte Prévention | C.I - Education | C.I - Faits Divers | Débat Ivoirien | Révolution Permanente | Interviews | Droit de réponse | Afrik53.com | Interpellation | C.I-Présidentielle 2015 | Culture / Evènements









Les Articles les plus lus

Bien Vivre en Bonne Santé


Incroyable !